Latillé Actualités

Site gratuit d'informations générales à tendances satirique,  ironique et socratique

6 rue de la Verminette - 86190 Latillé - France/NA/PCH

Latille mairie facade 2

05.49.51.95.57 et 06.37.20.53.81

courriel : phrivi@hotmail.com

 

"LATILLÉ ACTUALITÉS"

est

MEMBRE

Safe image 49

Logo snj 2018 site

Et TITULAIRE DE LA CPI

Carte de Presse Internationale

La carte de presse la plus ancienne et la plus réputée au monde. 

La CPI a été lancée en 1927, au congrès de Dijon de la FIJ. Elle permet de confirmer instantanément que la personne qui la porte est un-e journaliste professionnel-le. Elle n’est attribuée qu’aux journalistes respectant les normes éthiques et la solidarité entre les professionnels des médias.

Carte presse

BILLET DU 16 01 19

 

Mercredi 16 janvier 2019

 

C'ÉTAIT L'ÉPOQUE OÙ LES VACANCES d'été nous autorisaient à ne retrouver les bancs de l'école que vers la mi-septembre. Du moins, c'est ce qu'a imprimé ma mémoire mais elle peut faire une faute de conjugaison. Pourtant, j'aime me faire accroire que le temps se déclinait ainsi. Régulière ou pas cette combinaison me replonge dans les accords harmonieux de La Chèze où maman affrontait avec une passion dévorante et généreuse l'immense piano de la Maison. J'étais assis sur un des grands bancs, qui s'étiraient de chaque côté de la table de la colossale cuisine. J'avais posé mes coudes sur cette table qui me paraissait incommensurable et je laissais mon jeune menton, alors imberbe, s'affaler dans mes paumes de mains formant un V, mes doigts remontant mes joues creuses vers des yeux qui n'en perdaient pas une miette. Sur le coin du fourneau de fonte montait une vapeur presque invisible d'un canard à l'orange religieusement maintenu au chaud. Et qui dégageait un fumet appétissant et délicat. Maman pelait des oranges et, par instants, s'arrêtait pour entretenir le feu en offrant à la gueule du foyer des morceaux de bois fendus par les hommes. Ces hommes, je ne les lâchais quasiment pas d'une semelle dans leurs travaux journaliers. 

Un matin, ils m'avaient prévenu : " Nous allons atteler Bijou pour charroyer le bois à la cuisine. " Aussitôt informé, je fonçai à l'écurie en traversant un des quatre rectangles de pelouse qui ornaient la cour d'honneur. Bijou, c'était un magnifique cheval de trait, plutôt bai-brun foncé, peut-être mulassier. Je n'ai jamais véritablement su de quelle race il était issu. D'ailleurs je m'en fichais, il était mon cheval à moi comme Miro était mon chien à moi (lire par ailleurs). Bijou n'était pas que domestique. Il était aussi et surtout familier.

(à suivre)

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 18/01/2019