Latillé Actualités

Site gratuit d'informations générales à tendances satirique,  ironique et socratique

6 rue de la Verminette - 86190 Latillé - France

05.49.51.95.57 et 06.37.20.53.81

courriel : phrivi@hotmail.com

Article9

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L'HOMME

10expression

 

BILLET DU 15 01 19

 

Mardi 15 janvier 2019

" LES MAIRES SE SONT clairement expliqués et avec beaucoup de cœur " a témoigné le président de la région Normandie, Hervé Morin, tout à l'heure, au micro de "RTL Soir", animé par Marc-Olivier Fogiel. L'ancien ministre de la défense (gouvernement Fillon, en 2007) a également constaté que " la question de la fracture territoriale et sociale est une équation compliquée et que le moment des arbitrages sera très important ". 

Ce mardi 15 janvier 2019, le président de la République avait rendez-vous avec l'Eure et Grand-Bourtheroulde. Ceux qui s'attendaient à voir du sport dans le gymnase local, où quelque 600 maires avaient pris place autour d'Emmanuel Macron, en ont été pour leurs frais. Le grand débat public ouvert avec les premiers magistrats de France, plutôt rassurés sur la forme qu'a pris ledit débat, n'a pas été un grand déballage public.

Les élus locaux ont fait preuve d'une très grande exemplarité. Jusque tard en soirée, au cours d'un débat marathon d'environ 7 heures, ils ont relayé avec respect, bon sens et pragmatisme leurs doléances et celles de leurs administrés. Montrant par leur comportement qu'ils comptent parmi les plus sûrs des stabilisateurs sociaux lesquels sont affaiblis par le mouvement des "Gilets Jaunes", " qui poussent un cri de colère et un appel à la haine traduisant au fond la peur de leur avenir et de celui des Français" (Alain Duhamel - RTL). 

" Ce que veut le peuple, c'est vivre de son travail "  a insisté Hervé Morin alors que l'éditorialiste de la première radio de France voit d'un mauvais œil " la montée des populistes en Europe, populistes qui peuvent remettre en cause la démocratie. ". Si le journaliste politique déclare que Emmanuel Macron est un " président atypique ", le prestigieux hôte des maires, pour qui " l'ISF n'est ni un tabou ni un totem " évoquant par ailleurs " un possible aménagement sur la limitation de la vitesse à 80 km/h ", a t-il réussi à convaincre l'assemblée des élus sur ces points et sur les autres ? " Si la déception est là, Emmanuel Macron ne s'en remettra pas " a prédit Hervé Morin.  Pour Alain Duhamel, le président Macron a démontré qu'il a la volonté d'esquisser un véritable débat social. " Encore faut-il les bons mots pour le dire " a conclu l'académicien des sciences morales et politiques. Il faisait allusion à une phrase prononcée, un peu plus tôt dans la journée par Emmanuel Macron, qui a encore fait controverse.

Maintenant, s'il nous faut scruter et commenter chaque phrase que débite le président de la République, nous ne sommes pas sortis de l'auberge. Prisonnier des mots, le manager de "Latillé Actualités" ? Que nenni !

 

 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 16/01/2019