Latillé Actualités

Site gratuit d'informations générales à tendances satirique,  ironique et socratique

6 rue de la Verminette - 86190 Latillé - France

05.49.51.95.57 et 06.37.20.53.81

courriel : phrivi@hotmail.com

Article9

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L'HOMME

La haine envers la presse atteint un niveau alarmant

 

Liberte presse

« Toute menace de mort envers un journaliste constitue un déli pénal en France »

 

BILLET DU 08/05/2019

 

Mercredi 8 mai 1945

Commémoration de la Victoire 1945

Lettre de mon père à

sa famille de Latillé

Papa lettre 01101944

« Dimanche 1-10-1944

Chers tous,

Je suis en peine pour remplir cette minuscule feuille. Quoi vous dire, quoi vous raconter ? Le courrier prenant un nouveau cours, j'espère qu'elle vous parviendra. Je vais bien. Je me porte comme "un pont". C'est toujours et tout le temps ce foutu moral qui laisse à désirer. Il y a bien de quoi, n'est-ce pas, nous voir au seuil de ce 5e hiver ici ! J'ai reçu une lettre de Huguette mercredi dernier. Elle était datée du 3 août donc pas récente, mais elle m'a fait très plaisir. Jusque là, me dit-elle, elle et les petites n'ont pas trop souffert, elle a toujours fait de son mieux et a réussi à se procurer à peu près le nécessaire vital, mais il sera temps que cela finisse. Si rien n'est changé, c'est demain que doit recommencer l'école. Mes héritières vont à nouveau s'y diriger. Je donnerais bien gros pour les voir partir un matin et rentrer un soir. Je ne serai pas exigeant, rien qu'une fois seulement. C'est tout de même quelque chose avoir des gosses de 6 ans et ne pas les connaître. Et vous, comment allez-vous ? Donnez-moi des nouvelles de tous. Écrivez-moi souvent. Un peu de vin, la blague à tabac bien garnie m'aident à surmonter mon désarroi. Que devenez-vous depuis les événements du mois de juin ? Votre situation doit être confuse. Je ne suis qu'à moitié tranquille. Maurice, à Poitiers, est bien mal placé. Il paraît qu'avec les partisans c'est la bagarre partout. Espérons que la guerre épargnera cette magnifique fratrie. Quelle vie ! Je vous joins un nouveau modèle de soldat français, c'est de ceux-là que nous manquons. Nous la gagnerons cette guerre, ne vous en faites pas. Dans les 4 ou 5 mois de l'été prochain, "ils"  seront refaits. Enfin, espérons !

Je vous embrasse de tout mon cœur.

Eugène »

Papa lettre 01101944 bis

Mon père fut fait prisonnier à Münster (Haut-Rhin) en juin 1940, puis dirigé sur Dortmund (Allemagne/Rhénanie-du-Nord-Westphalie à l'extrémité est du bassin de la Ruhr ) au stalag VI-D. Libéré par les Américains, il toucha le sol de France, plus précisément Hazebrouck (Nord), le 29 juin 1945,  d'où il passa un "coup de fil" à sa sœur résidant à Parthenay (Deux-Sèvres) en l'avisant d'une "arrivée imminente".

 

Papa libere retour france hazebrouk

Ajouter un commentaire