Latille maison dr roux 1

La maison d'habitation et le cabinet médical du Docteur Armand-Roux, ancien maire de la commune, accueillent désormais la mairie de Latillé.

(Photo archives "LACTU")

 

 

BIENVENUE SUR LATILLÉ ACTUALITÉS

Latille la fontaine 1

Latillé, la fontaine de la place Robert-Gerbier.

 

POUR LA LIBERTÉ D'EXPRESSION

socle de la démocratie

 

Liberte expression 1

 

AVERTISSEMENT

ATTENTION, certaines images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes ainsi que des personnes non averties.

Si vous ne voulez pas voir, passez votre chemin ...

Merci de votre compréhension.

 

A VOTRE ATTENTION

Le site et surtout son manager sont toujours en repos le mercredi et le dimanche, sauf pour de l'événementiel particulier. Pour les jours fériés, c'est selon l'humeur et le courage du même manager. Quelquefois, c'est à cause d'un manque de motivation ou à cause d'une santé assez précaire. Je rigole mais la machine vieillit mine de rien.

Les contenus des pages de ce site sont à consulter en déroulé. Merci.

Sur la page d'accueil, merci de cliquer sur le titre qui apparaît souligné lorsque vous passez la souris. Vous serez directement dirigé sur ce qui vous intéresse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 Votre panier est vide  Votre compte

LA CASQUETTE DU DIRLO

BUUUUUUTTT !

 

Latillé Actualités du jeudi 10 mars 2016

 

LA CASQUETTE DU DIRLO

L E souvenir que je vous narre ci-après remonte au début des années 60.

Mon copain Piccolo et moi étions au bord de notre première dizaine d'années et c'est avec sérieux et application que nous fréquentions les bancs de l'école primaire publique. Nous y faisions même des heures supplémentaires. Dans la cour de récréation commune aux écoliers et aux collégiens du CEG (Collége d'enseignement général) d'alors. Il se trouve que la maman de mon pote accomplissait quelques tâches ménagères chez le directeur du CEG dont les ouvertures de son logement de fonction donnaient, d'un côté sur l'espace de détente des établissements scolaires, et de l'autre sur la place du Champ de foire. C'était un endroit stratégique, une vigie incomparable  pour le "dirlo" à la blouse blanche et au sifflet retentissant qui mettait fin aux récréations. Tout le monde en rang et ça ne pipait mot. On ne badinait pas avec la discipline sévère qui nous était imposée car nous savions que renverser l'ordre établi se terminait généralement par une paire de soufflets qui donnaient des couleurs à nos joues de mômes. Nous faisions contre mauvaise fortune bon cœur. Nous n'avions pas tellement le choix. Jeux d enfants

Donc, Piccolo et moi, un soir de mai, en attendant sa maman, il nous prit l'envie de jouer au foot dans la cour de récréation ouverte rien que pour nous deux. Mais, jouer au foot sans ballon est aussi impossible que de s'éclairer avec une bougie sans mèche. Ah ! En ce temps-là, nous n'étions pas difficiles, le moindre objet faisait l'affaire. Le regard de l'un de nous avisa au plus pressé une casquette accrochée à l'une des patères du préau parallèlement érigé à la rue de la Mauvetterie. Nous y allâmes de bon cœur : dribbles, shoots, reprises de volée. Aujourd'hui, je ne me souviens plus du nom du vainqueur. Notre partie dura une bonne vingtaine de minutes avant de s'interrompre faute de "ballon". Ben, oui ! La casquette avait trouvé le moyen de sortir en touche. Sur le toit du préau. Sans doute un tir mal ajusté !... Pas découragés pour autant, Piccolo et moi sortîmes nos sacs de billes pour entamer une partie très très sérieuse au cours de laquelle des agates étaient mises en jeu.

Nous poursuivions naïvement notre gentille compétition, lorsque nous entendîmes résonner nos deux noms de famille. La voix venait de la classe du directeur qui faisait réviser les futurs candidats au BEPC (Brevet d'études du premier cycle). 

- Pouvez-vous venir me voir ? Ben, 'videmment !

- J'aurais un service à vous demander ? Oh ! oui ! Monsieur !

- Pourriez-vous aller me chercher ma casquette que j'ai laissée sous le préau ? 

Quelle casquette ? ...

Oh, la vache ! Mais c'est bien sûr ! Le dirlo avait maté tout notre manège et le déroulement de notre derby footballistique opposant Latillé à Vouillé. Le duo Kopa-Fontaine n'en menait pas large.

Vous qui venez de saliver le récit de ce souvenir, vous allez être frustré. 

Je ne me souviens absolument pas de la fin de l'histoire. Avons-nous eu droit à la sanction de l'époque ? Est-ce le garde-champêtre ou un "grand" de 3qui se colla à la récupération du ballon...pardon de la casquette, je n'en sais plus rien. Ce dont je me rappelle, en revanche, c'est que Piccolo, les autres copains et moi, nous prîmes alors la place de l'église comme terrain de football. Avec un vrai ballon. Nous en fûmes exclus par l'abbé Loth qui, une veille de grande fête catholique, en eut assez de confesser ses ouailles au milieu des frappes qui s'écrasaient sur le mur de l'édifice religieux. 

Remarquez, c'est pas comme si y'avait pas eu de stade à Latillé ? ...

Philippe R.

 

 

(Photo d'illustration Wikipédia)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 10/03/2016