Latillé Actualités

Site gratuit d'informations générales à tendance satirique,  ironique et socratique

6 rue de la Verminette - 86190 Latillé - France

05.49.51.95.57 et 06.37.20.53.81

courriel : phrivi@hotmail.com

Article9

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L'HOMME

10expression

 

BILLET DU 18 12 18

 

Mardi 18 décembre 2018

SI NOUS, Français, nous ne savons pas que nous sommes cons, eh bien le patron des députés LREM, Gilles Le Gendre, nous rappelle combien nous nous vautrons dans le crétinisme ! Il s'agit bel et bien d'une injure que nous fait le parlementaire quand il confesse à la télé, pour soi-disant se repentir des erreurs commises par l'exécutif, qui nourrissent le mécontentement du "petit" peuple : «le fait d’avoir probablement été trop intelligents, trop subtils, trop techniques dans les mesures de pouvoir d’achat» explique-t-il en se foutant complètement de notre tronche de "dernier de cordée"En clair, voyez-vous, les abrutis, ce sont vous et moi. Nous quoi ! C'est un peu raide, pour rester polis !

Il y avait déjà beaucoup de friture sur la ligne entre les gouvernants et les Français, voilà que "l'ami" Le Gendre envoie une nouvelle décharge de parasites. Depuis 18 mois, la Macronie nous a habitués à son arrogance et à son mépris, l'élu de la deuxième circonscription de Paris tient le pompon.

Nous sommes tellement cons que nous ne comprenons rien à rien, et les Gilets jaunes encore moins.

Moins démonté qu'un océan en plein tsunami, le gars Le Gendre prétend que "que ce n'est pas ce qu'[il] a voulu dire". Encore "des mots sortis de leur contexte", confesse-t-il, lui, l'ancien journaliste à "Europe 1", lui, l'ancien "Dircom" (Directeur de la communication) de la FNAC (à l'origine : Fédération nationale d'achats des cadres). Ben, c'est pas bien, mon gars Le Gendre ! Permets que je te tutoie respectueusement pour te dire, "prince de mes deux", que je n'accepte pas tes excuses, que tu jures sincères, quand tu bats ta coulpe : "Désolé, si j’en ai choqué certains". Plus qu'offensés ils sont, les certains, j'en suis sûr, mon "pote". Tu veux te repentir ! Nous ne te donnons pas l'absolution. Amen.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 27/12/2018