Latillé Actualités

Site gratuit d'informations générales à tendances satirique,  ironique et socratique

6 rue de la Verminette - 86190 Latillé - France

05.49.51.95.57 et 06.37.20.53.81

courriel : phrivi@hotmail.com

Article9

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L'HOMME

10expression

 

LA GRANDE MUETTE

Latillé ne fait pas du sur-place : elle recule

 

Lundi 29 octobre 2018

 

Ben, que se passe-t-il ? Nous n'entendons parler de rien ! Ah ! si ! Quelques bribes à propos du centre bourg et du réaménagement de la place Robert-Gerbier ! Autrement, c'est silence radio. Pauvre Latillé.

LA PLACE Robert-Gerbier est d'une tristesse à foutre le bourdon à une colonie d'abeilles sans ruches. Avec un budget prévisionnel de 500 000 € HT, pour son réaménagement, on se dit que la piqûre va nous coller une dépression saisonnière. Tout cela pour produire un miel, nous fait-on croire, dont nous ne goûterons jamais la saveur vu qu'on ne récoltera qu'une bien médiocre ambroisie.

Enfin, il faut arrêter de rêver, et regarder la vérité en face. Latillé est une petite commune dortoir au fin fond du trou du cul du monde où il ferait bon vivre, s'il y avait à la tête des compétences qui s'appuient sur le bon sens et évitent la folie des grandeurs. Pour trois commerçants qui se battent en duel faut-il vraiment débourser un demi million d'euros ? Et qu'on ne nous rebatte pas les oreilles avec les subventions qui ne ne sont, au bout du compte, que de l'argent piqué dans les poches des contribuables. Vu la prospérité communale, ça va nous apporter quoi de mettre autant de fric pour une place dont on ne changera jamais la topographie naturelle ? Franchement, est-ce que ça va faire sortir de leur lit tous les mal-couchants qui ont donné à Latillé, au fil des ans, une vision et une mentalité aussi pompeuse qu'orgueilleuse ? 

On va nous rétorquer que ce réaménagement va offrir une meilleure sécurité à tous, riverains, piétons, automobilistes usagers des voies de circulation, alors que la commune n'est même pas capable de mettre 2 francs 6 sous dans des fleurs et des plantes qui agrémenteraient notre quotidien environnemental autrement plus que des tomates et des choux que l'on sait, heureusement, reconnaître en milieu rural. Latille place rg 2 Commençons par améliorer l'ordinaire plutôt que de se prendre pour une super mégapole avec, entre autres délires, des stationnements style " arrêts minute ".  Les horodateurs, c'est pour quand ? Si Madame Hidalgo veut des conseils pour Paris, eh bien qu'elle s'adresse aux élus de Latillé ! Sont fortiches... Remarquez, à une époque pas si éloignée de nous, y'a bien deux ou trois couillons de service qui proposèrent un parking souterrain ! 

Au nom de ce réaménagement, on organise le fameux débat participatif. Ah, ah ! Des commissions et des ateliers sont créés. Ils font gonfler davantage encore l’ego des heureux "élus" qui ne sont pas peu fiers de mettre leur grain de sel sans honte et sans gêne. Et, qui pètent de joie sans pudibonderie.  Plus tard, ces Artaban diront sûrement à leurs descendants, avec arrogance :  "On y était ! "  Encore faudrait-il un projet global comprenant, notamment, le ravalement de certaines façades privées, qui vont à coup sûr faire tache dans le décor.

Au fait, nos éminents paons, en quelles occasions vont-ils pouvoir faire la roue afin de donner un nouvel attrait à la commune ? Mais un attrait pour qui et pour quoi ? Et pourquoi ? Pour de potentiels commerçants, pour d'éventuels touristes ? Waouh ! Après avoir été une cité pittoresque, Latillé va devenir la cité du commerce ! Latillé, reine de la joie de vivre, de la sécurité tout partout, du dynamisme à revendre ! Ça vous aurait une gueule ! On entendrait crier sur la place publique, ben oui, publique quand même, hein ! :  " sortez donc, le ruban bleu ! " Et honni soit qui mal y pense ! Celles et ceux qui nous administrent se mettent le doigt dans l'œil. Est-ce qu'ils miseraient personnellement un kopeck sur pareil projet ? Taratata ! on connaît la musique ! Avec l'argent des autres les notes sont plus faciles à jouer. Surtout plus faciles à payer !

Sinon, à part ça ? Tout va bien ? Nos chers élus ont du créer un hashtag "latillelagrandemuette" parce qu'il ne se passe rien à en lire la presse locale quotidienne sur laquelle Latillé brille par son absence. La construction des nouvelles classes ? Du nouveau préau ? La vie du collège, l'évolution du contournement des "Bruères" à la route de Montreuil-Bonnin ? L'avenir de La Poste ? La vie de la maison de retraite ? Les interventions des sapeurs-pompiers et leur dernière Sainte-Barbe qui a, paraît-il, valu son pesant de cacahuètes ? R.I.E.N. On ne sait rien. Et, peu importe le domaine des compétences. Tout cela concerne notre territoire communal et la vie qu'on y vit, mince alors ! À croire que la commune est pétrifiée. " C'est pas plus mal que si c'était pire, mais c'est pas mieux non plus ". À ce rythme-là on ne fait même pas du sur-place, on recule. On s'en fout, nous allons craquer 500 000 euros pour avoir une jolie place. Vide de tout et surtout de vie. Mais jolie. Oui, Latillé se meurt. C'est gai comme un De profundis. 

Philippe Rivière

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 30/10/2018