BIENVENUE SUR LATILLÉ ACTUALITÉS

Latille la fontaine 1

Latillé (F86-Vienne/Nouvelle-Aquitaine), la fontaine de la place Robert-Gerbier.

Calendrier 2018 avec jours feries
 

 

POUR LA LIBERTÉ D'EXPRESSION

socle de la démocratie

 

Liberte expression 1

 

AVERTISSEMENT

ATTENTION, certaines images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes ainsi que des personnes non averties.

Si vous ne voulez pas voir, passez votre chemin ...

Merci de votre compréhension.

 

A VOTRE ATTENTION

Le site et surtout son manager sont toujours en repos le mercredi et le dimanche, sauf pour de l'événementiel particulier. Pour les jours fériés, c'est selon l'humeur et le courage du même manager. Quelquefois, c'est à cause d'un manque de motivation ou à cause d'une santé assez précaire. Je rigole mais la machine vieillit mine de rien.

Les contenus des pages de ce site sont à consulter en déroulé. Merci.

Sur la page d'accueil, merci de cliquer sur le titre qui apparaît souligné lorsque vous passez la souris. Vous serez directement dirigé sur ce qui vous intéresse.

 

 

 

Lion blanc

Photo Google.fr

 

 

“Mieux vaut vivre un jour comme un lion que cent ans comme un mouton.”

Proverbe italien 

 

 

 

 

 

LES VŒUX : HYPOCRISIE OU CHOSE DE CŒUR ?

Bonne année, c'est une caresse de la parole pour les gens qui me conviennent

 

Dimanche 31 décembre 2017

TOUS LES ANS, c'est la même chose, je ne vois pas défiler les années ! Pourtant, le temps s'effiloche comme la débâcle des nuages qui nous promet un Nouvel An tempétueux, selon Météo France.

Je viens d'écouter notre Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron. Je l'ai trouvé impétueux, presque excessif dans les impétuosités de sa jeunesse, du courage et des passions qu'il a ordonnés à "son" Peuple, en amortissant les coups durs qu'il lui promet comme si ceux-ci allaient constituer autant d'attraits irrésistibles pour la France. Beaucoup de Français ne vont pas pouvoir rebondir.Voeux 2016 bonne annee Ils ont déjà tant de mal à bondir. Ils sont engourdis physiquement et moralement rien qu'en prenant connaissance des traditionnels et constants changements auxquels ils vont devoir se plier, dans quelques heures. Le plus haut magistrat de France a eu beau essayer de leur dire que les efforts demandés allaient finalement être assez indolents, ces Français-là ne sont pas prêts à l'acharnement de bravoure qui sort des beaux discours. Ils ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts, à faire les équilibristes sur un fil aussi mince que la bonté du diable qu'ils tirent par la queue. Sur le manège de l'hexagone, Emmanuel Macron, tout à l'heure, a décroché le pompon quand il a déclaré, " je n'arrêterai pas d'agir ! ". Comme si ses prédécesseurs étaient restés les deux pieds dans le même sabot. Emmanuel Macron n'a pas été élu pour glander, quand même ! Ni pour conter fleurette à sa toute charmante épouse ! A contrario, il compte sur chacun de nous," demandez-vous chaque matin ce que vous pouvez faire pour le pays. " Lui et son gouvernement, que font-ils ? Des transformations, pas des réformes -c'est devenu un gros mot, réforme. Des transformations à tout va ! Le bon vieux capitalisme n'arrêtera donc jamais de donner corps à sa doctrine dont les objectifs systémiques  tendent, encore et toujours, à faire atteindre la performance à la finance, et à punir les femmes et les hommes désargentés.

Ce soir, comme beaucoup d'autres soirs de l'année, Latillé et la rue de la Verminette sont très calmes. Trois candélabres publics reflètent leur douce lumière sur la chaussée humide. Un bout du mur de la propriété, qui me fait face, esquisse un S dont s'empare, un peu plus loin, un morceau du "rempart" de La Chèze. La nuit affronte les lieux de ses sombres desseins qui passent par-dessus les toits des maisons de La Résidence du Parc. Je viens de faire ma dernière virée nocturne 2017 dans le bourg de Latillé qui flamboie de toutes ses illuminations. À la salle des fêtes, on réveillonne en musique, on s'amuse. 2018 approche! Au troisième top, ce sont les bonne année, bonne santé et meilleurs vœux qui se déclinent sous les applaudissements. Les gens sont heureux, je ne vais pas leur reprocher. 2018 vient de démarrer ! Ma promenade nuiteuse se poursuit, et alors que l'on vient de changer d'heure, de jour, de mois et d'année, je n'ai rien remarqué d'exceptionnel. 

Bien avant ma balade de noctambule revendiqué, Mimi et moi, nous avons fait un dîner amélioré, tous les deux, dans la cuisine. Puis nous sommes allés nous caler dans le canapé pour voir quel programme télé allait nous offrir un peu de rêve. Tu parles ! Finalement, tout en échangeant nos points de vue sur le lyrisme et la poésie de l'écrivain André Bucher dans son livre Déneiger le ciel (Ed. Sabine Wespieser), nous avons regardé clignoter les guirlandes blanches et bleues du sapin de Noël dont les aiguilles ont déjà pris un coup de vieux en une semaine. Isis a posé sa tête sur ses pattes avant croisées et a tôt fait de laisser échapper un léger ronflement amorti par l'épaisseur de sa couverture. Galaad, notre chat, a demandé à sortir. Une fois la porte ouverte sur l'extérieur, il a humé l'humidité, a fait un demi tour de principe et a repris sa position initiale sur le pouf qui flirte avec la chaleur du radiateur. Maintenant, tout est paisible. Je suis au clavier de l'ordinateur éclairé par une lampe de bureau noire comme une marée mazoutée par un navire. Le sommeil me gagne.Etrennes Me reviennent en mémoire la corvée des vœux de mon enfance à laquelle je sacrifiais à contrecœur parce que je ne comprenais pas très bien pourquoi je devais prononcer la phrase rituelle et embrasser oncles, tantes, cousins, cousines, voisins et voisines qui me remerciaient en me donnant une petite pièce. Mes étrennes ! Un baiser contre de l'argent ! C'est comme si je leur souhaitais de vivre en achetant la Mort à crédit (roman paru en 1936) pour citer Céline, le célèbre écrivain français, odieux ami des nazis . Je subissais en étant inconscient du grotesque puisque tous ces gens allaient devoir affronter la maladie et leur propre dégénérescence. Bonne année et bonne santé ! Je débitais cela sans comprendre ce que je disais. Ne m'apprenait-on pas à être lâche devant la société humaine ? Ne me faisait-on pas participer à une mascarade devant des personnes qui étaient peut-être en plein désarroi ? Déjà, elle était loin la philosophie du Matin des étrennes, ce magnifique poème de Rimbaud, que j'apprendrai plus tard, sur les bancs de l'école.

Aujourd'hui encore, je déteste cette hypocrisie avec laquelle on n'en a jamais fini ! Présenter ses vœux n'est-ce pas tout simplement une amabilité juste passagère. Je consens à en faire une véritable chose de cœur ou une caresse de la parole pour tous les gens qui me conviennent. Je ne les offre pas à celles et ceux qui me répugnent. L'amabilité est une ivresse qui ne doit pas se soûler de mensonges.  Il ne faut pas que le Président de la République et ses amis s’enivrent en buvant la sueur des plus démunis. Que 2018 apporte à nos gouvernants et au peuple hexagonal la sobriété de l'esprit, des actes et des paroles et, enfin, des sentiments humains, qui en ont tant besoin .

Philippe R.

 

Illustrations extraites de Google.fr

 

Commentaires (4)

Benoît
Pour compléter la découverte d'André Bucher et de son territoire :

https://www.facebook.com/andre.bucher.ecrivain

http://andrebucher.tumblr.com

https://lemotetlereste.com/auteur/andre_bucher

Bonnes lectures !
latilleactualite
  • 2. latilleactualite (site web) | 04/01/2018
Je ne suis pas Perceval... La bise
Patrick PELTIER
  • 3. Patrick PELTIER | 03/01/2018
J'ai bien noté que ton chat s'appelle Galaad.
De ce fait dois-je t'appeler chevalier Lancelot du Lac et mimi Reine Elaine ?
Pat.
Patrick PELTIER
  • 4. Patrick PELTIER | 02/01/2018
De tout mon coeur je vous souhaite à tous les deux une bonne et heureuse année 2018. J'aimerais tellement te reconcilier avec cette belle tradition des voeux. Bises Pat.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/04/2018