BIENVENUE SUR LATILLÉ ACTUALITÉS

Latille vue helico1 1

Latillé (F86-Vienne/Nouvelle-Aquitaine) - Vue aérienne prise à bord d'un hélico piloté par un ami.

Calendrier 2018 avec jours feries

POUR LA LIBERTÉ D'EXPRESSION

socle de la démocratie

Vous pouvez également suivre "Latillé Actualités" sur Facebook en cliquant sur le lien suivant :

 https://www.facebook.com/phrlactu

Liberte d expression

AVERTISSEMENT - Certaines images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes ainsi que des personnes non averties. Si vous ne voulez pas voir, passez votre chemin ...

A L'ATTENTION DES VISITEURSLes contenus des pages de ce site sont à consulter en déroulé. Sur la page d'accueil, cliquer sur le titre qui apparaît souligné lorsque vous passez la souris. Vous serez directement dirigé sur ce qui vous intéresse.

Lion blanc

 “Mieux vaut vivre un jour comme un lion que cent ans comme un mouton.” Proverbe italien. Photo Google.fr

 

1024px restos du coeur logo svg

 

Pop up 629x503

 

Decembre hello 2

Source Facebook

JEUDI 13 DÉCEMBRE 2018

 

 

BILLET 05 12 18

Mercredi 5 décembre 2018

Moi

Philippe Rivière, manager

CELA FAIT bien, au bas mot, 25 à 30 ans que j'entends les scientifiques s'alarmer sur le réchauffement climatique. Comme beaucoup de mes concitoyens je les écoute d'une oreille distraite et je les lis en diagonale. C'est vrai, quoi, ils sont toujours à décrire des scénarios catastrophes : la montée des eaux, la fonte des glaciers, la disparition d'espèces vivantes et végétales. Pourquoi pas de l'Homme, pendant qu'ils y sont !

Malgré tout, je porte en moi, depuis très très longtemps, une certaine fibre écologique, au sens biologique et non partisan du terme. Ainsi, j'aime la nature, les arbres, les cours d'eau, les animaux, etc. J'avoue cependant avoir du mal à me faire une image de ce que sera la Terre en 2050, en 2120… Bof, avant que je sois touché par tout ce qui est prédit, il y a bien longtemps que les dents ne me feront plus mal ! Bienvenue, Rivière, dans le monde des égoïstes ! As-tu pensé aux générations futures ? A tes descendants ? Et tu prétends avoir une conscience écologique ?

Il a fallu, ce matin, près du pont de Latillé, que je croise un habitant de la commune pour me rendre compte du fétichisme, de l'indifférence et du mépris de notre société de 2018 vis-à-vis des Terriens de demain. « Les autres, hein, ils feront comme nous, ils se démerderont ». Aïe !

Cette réflexion m'a cinglé les oreilles comme un vent d'hiver glacial. Pour me réchauffer les neurones j'ai embarqué mon interlocuteur sur les gaz à effet de serre. Lui, il n'y a jamais cru et n'y croira jamais. « C'est les journalistes qu'ont monté tout ça et de toutes pièces ». Allons bon !

J'embraye sur le pétrole, cette ressource fossile qui n'est pas inépuisable. L'actuelle conférence de Katowice, en Pologne, va-t-elle déboucher sur une réelle prise de conscience, même chez le président américain, Donald Trump soi-même ? Voulons-nous vraiment faire des choix, tel que le moindre tri sélectif, dans nos foyers ? Est-ce que les Onusiens de la planète mesurent le danger des confrontations possibles entre pays riches, pays en voie de développement, pays pauvres ?

Et l'autre couillon -pardon à lui s'il se reconnaît sous ce vocable- qui me parle en négatif de la transition énergétique, dont « [il] n'a rien à faire pourvu qu'[il] puisse prendre sa bagnole pour aller [se] promener vu qu'[il] veut profiter de [sa] retraite qu[il] a bien méritée… Et pourtant, elle n'est pas bien conséquente [sa] retraite » revendique-il, sans doute avec raison. Mais, ne mélangeons pas tout.

Sans doute bêtement, à l'issue de cette conversation, j'ai pensé que les abrutis n'étaient pas tous enfermés, comme disait l'autre. Le temps presse car le temps passe. « C'est nous qui passons plutôt » a rétorqué mon « brave »gars en se cachant derrière cette formule très populaire. Vraiment, il n'y a que son nombril qui l'intéresse.

Je ne versais pas dans le catastrophisme à tout va, mais après cette discussion très locale, je plonge directement dans l'anéantissement. C'est plus grave que je ne le pensais.

Nous sommes déconnectés de la réalité, loin des chaos qui se dessinent, nous rêvons debout.

Il était grand temps que je me réveille.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 10/12/2018