Latille maison dr roux 1

La maison d'habitation et le cabinet médical du Docteur Armand-Roux, ancien maire de la commune, accueillent désormais la mairie de Latillé.

(Photo archives "LACTU")

 

 

BIENVENUE SUR LATILLÉ ACTUALITÉS

Latille la fontaine 1

Latillé, la fontaine de la place Robert-Gerbier.

 

POUR LA LIBERTÉ D'EXPRESSION

socle de la démocratie

 

Liberte expression 1

 

AVERTISSEMENT

ATTENTION, certaines images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes ainsi que des personnes non averties.

Si vous ne voulez pas voir, passez votre chemin ...

Merci de votre compréhension.

 

A VOTRE ATTENTION

Le site et surtout son manager sont toujours en repos le mercredi et le dimanche, sauf pour de l'événementiel particulier. Pour les jours fériés, c'est selon l'humeur et le courage du même manager. Quelquefois, c'est à cause d'un manque de motivation ou à cause d'une santé assez précaire. Je rigole mais la machine vieillit mine de rien.

Les contenus des pages de ce site sont à consulter en déroulé. Merci.

Sur la page d'accueil, merci de cliquer sur le titre qui apparaît souligné lorsque vous passez la souris. Vous serez directement dirigé sur ce qui vous intéresse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 Votre panier est vide  Votre compte

ANNEE 2015

Latillé Actualités du vendredi 11 décembre 2015

MARCHE DE NOËL A LATILLE

 

Logo latille animations

 

AVEC "LATILLE ANIMATIONS"

Latille marche noel 2014 2 1

Au marché de Noël

ce dimanche


PLUS que quelques jours pour les derniers préparatifs... 


Une cinquantaine d'exposants sont impatients de vous accueillir lors de cette journée.
Salles des fêtes, salle des associations, parvis de la mairie et parking de la salle des fêtes seront investis.

Latille marche noel 2014 42 1

Photos d'archives "Latillé Actualités" 2014.
 

Les commerçants du marché dominical seront installés cette année sous un tivoli devant la salle des fêtes.

Le Père Noël prépare sa calèche et ses papillottes pour les offrir aux enfants.

Chouquettes, chichis, gaufres, crêpes, confiseries, ... feront le bonheur des gourmands...

Eric et Pascal vous proposeront des plats à déguster sur place ou à emporter (joue de porc, grillades, frites).

Gilbert accompagné de son accordéon et de son orgue de barbarie enchantera vos oreilles toute la journée.

La Chorale de Latillé interprétera ses plus beaux chants de Noël.

Latille marche noel 2014 13 1Les maquilleuses seront prêtes pour maquiller vos enfants en super héros, princesse, lion...Latille marche noel 2014 10 1

Un caricaturiste vous proposera de vous croquer le portrait.

Les petits canards attendent de se faire pêcher.

Une tombola sera organisée avec une volaille à gagner.

La buvette proposera notamment vin -l'abus de l'alcool est dangereux pour la santé - et chocolat chauds.

A dimanche pour profiter de cette journée conviviale.

Photo de Latille Animations.

Latille marche noel affiche

 

Latillé Actualités du mercredi 9 décembre 2015

CARTON PLEIN AU LOTO DE L'APE

LES BONS NUMÉROS 

 

ON aurait pu entendre voler une mouche ! Dimanche après-midi, le traditionnel loto de l'APE (Association des parents d'élèves) de l'école primaire publique a enveloppé la salle des fêtes d'une ambiance à la fois studieuse et conviviale. Quelque 300 personnes avaient les yeux rivé sur leurs grilles de loto et les oreilles bien dégagées pour entendre les numéros annoncés par Stéphanie (Girard), la présidente de l'APE, assistée de Anne (Dufour), vice-présidente. Un duo de charme souriant et décontracté qui a ajouté à la qualité du déroulement de cette manifestation. On a pu noter la présence de Benoît Dupont qui portait la double casquette de parent d'élève et de maire de Latillé. Un couvre-chef qui lui va bien.

Pour ne pas déconcentrer les joueurs, un coin dessins avait été installé pour les jeunes enfants qui ont, entre autres, colorié des scènes qui manifestaient leur impatience festive en attendant le père Noël.

Rappelons qu'une très large partie des bénéfices de ce loto annuel est réservée aux écoles maternelle et primaire afin de participer au financement de toutes leurs actions à but pédagogique. 

Philippe R.

Latille loto ape 2015 2

Vérification des numéros avant de valider la grille gagnante.

Latille loto ape 2015 12Stéphanie (en blanc) et Anne assuraient le tirage des numéros avec sourire et décontraction.

Latille loto ape 2015 8Quelque 300 personnes ont participé au loto.

Latille loto ape 2015 6Y compris des jeunes.

Latille loto ape 2015 13 1Un jeune enfant très concentré.

Latille loto ape 2015 11 1Le coin dessins pour les enfants déjà dans le temps de Noël.

Latille loto ape 2015 14 1Pause inattendue qui a surpris le photographe.

 

Latillé Actualités du mardi 8 décembre 2015

LATIYAKOLEXIONS SE FAIT UN NOM

D'UNE EXCEPTIONNELLE QUALITÉ 

 

Au vu de la treizième édition de la bourse collections imaginée par Jean-Claude Roux, président de LATIYAKOLEXIONS, et qu'il organise avec ses amis de l'association, je pense que la moustache présidentielle doit frétiller de satisfaction. Samedi dernier, la salle des fêtes de Latillé a en effet accueilli une manifestation de très haute qualité qu'ont saluée Benoît Dupont, maire de Latillé, Catherine Coutelle, députée, et Benoît Coquelet, conseiller départemental du canton de Vouneuil-sous-Biard.

LES exposants étaient aux anges au soir de cette journée tant les visiteurs ont été nombreux -surtout le matin- et particulièrement intéressés. 

La bourse a séduit les traditionnels fouineursLatiyakolexions 2015 10 1 toujours à l'affût de la pièce rare parmi les cartes postales, les timbres, les livres, et autres miniatures et curieux objets de collection.

L'exposition a particulièrement retenu l'attention des spectateurs tant par sa valeur que par ses particularités bien au-delà de ce que nous pouvions imaginer. "La bourse de Latillé se fait un nom en France au fil des années et c'est pourquoi nous sommes très heureux d'y participer pour la première fois" recommandaient des exposants de Bordeaux, de Cognac et de La Roche sur Yon "séduits par la convivialité de l'accueil et l'ambiance de ce village de la Vienne."

Séduction et explications

Il est vrai que les objets de marine, présentés par un ancien marin -qui sait de quoi il parle- et son épouse, André et Germaine Dumartin, ont attiré la curiosité des hôtes de Jean-Claude Roux. Idem au stand de la magie du verre avec des pièces rares et exceptionnelles qui s'offraient aux yeux écarquillés : par exemple, la bouteille "Passion du Christ" reprenant en son sein la scène de la crucifixion. Cette rareté tout comme Bateau en bouteille avait  du saouler de patience ses créateurs. Explications : "Tous les éléments sont fabriqués hors des bouteilles puis assemblés et fixés à l'aide de tenons et de mortaises à l'intérieur de celles-ci. L'artiste se servait de longues aiguilles et de longs fils, tel un marionnettiste, pour donner la finalité de ce que vous voyez" précisait l'exposant très courtois et très disponible auprès des visiteurs. Cette collection de verreries s'appuyait également sur les cannes des conscrits qui étaient déclarés aptes pour le service militaire... et les filles. Jusqu'à la fin des guerres napoléoniennes et après les réformes de 1818, la canne en verre -de l'enrôlé pour 7 ans- constituait un signe distinctif prouvant sa capacité à être désormais... un homme. "La canne contenait un alcool fort  qui était bu l'heure de la quille venue" expliquait d'une voix gouleyante le sympathique exposant. Effectivement, après un tel "septennat", le jeune homme pouvait bien arroser cela.Latiyakolexions 2015 20

L'élégance féminine

Autre curiosité,  les dessous de plats musicaux munis par ailleurs d'un mécanisme qui faisait tintinnabuler une clochette indiquant à la servante qu'elle pouvait servir ou desservir. Ces objets, datant pour la plupart de la fin du XIXe, dont le mécanisme est comparable  à celui des boîtes à musique, étaient encadrés de bois sculpté et composés de carreaux de faïence ou d'émaux. Ils affirmaient la position sociale de la famille qui les possédait et servaient aussi, disons-le, à épater la galerie des invités. 

Toujours côté exposition, on se laissait enivrer par le parfum des savons présentés sous toutes ses formes, puis on pouvait aller plonger dans les abreuvoirs à oiseaux fabriqués pour les passereaux comme pour les pigeons auxquels on réservait des pièces en forme de boulins qui servaient également à la nidification des colombidés. 

Enfin, pour étancher sa soif des singularités de l'exposition et se refaire une beauté il suffisait d'aller contempler les poudriers, boîtes à poudre, supports des rouges à lèvres,  et les étuis à cigarettes pour dames. Les éléments de la mode féminine étalaient par ailleurs leur élégance respective avant que de monter à bord des avions miniatures qui porteront loin le message suivant : " LATIYAKOLEXIONS se fait un nom".

Ph.R.

 

 

L'EXPO EN PHOTOS

Latiyakolexions 2015 25

Magie du verre : la canne du conscrit

Latiyakolexions 2015 24

La bouteille "Passion du Christ".

Latiyakolexions 2015 26

La grenade-extincteur en deux couleurs.

Latiyakolexions 2015 22

"Marie" un trois mâts mis en bouteille au début du XXe.

Latiyakolexions 2015 17

Le savon sous toutes ses formes et de tous parfums.

Latiyakolexions 2015 18

Un pain de savon de marseille .

Latiyakolexions 2015 16

La collection des dessous de plats musicaux.

Latiyakolexions 2015 13

L'élégance au féminin.

Latiyakolexions 2015 12

Bottines, sac, panier et fourrure

Latiyakolexions 2015 6

L'abreuvoir à pigeons servait aussi pour la nididfication.

Latiyakolexions 2015 4

Une collection pour remplir le gésier des passereaux et autres colombidés.

Latiyakolexions 2015 7

Pour tous les volatiles.

Latiyakolexions 2015 3

Le couple des gars de la marine.

Latiyakolexions 2015 11

Etes-vous à l'heure ?

Latiyakolexions 2015 21

Toute une escadrille en miniatures.

Latiyakolexions 2015 19

L'ami Jean-Claude Roux : un président sur le pont du navire "LATIYAKOLEXIONS".

Latiyakolexions 2015 27

La valse du balai pour le ballet de fin exécuté par Jean-Claude Liège alias "Bouchon" pour les amis.

 

Latillé Actualités du vendredi 4 décembre 2015

COLLECTIONNEURS TOUS A LATILLE

COLLECTIONNEURS ET "TIMBRÉS" 

Ce samedi 5 décembre 2015, la salle des fêtes de Latillé accueillera la 13édition de bourse collections organisée par LATIYAKOLEXIONS que préside Jean-Claude Roux. Le millésime 2015, treizième du nom, portera chance aux organisateurs. Collectionneurs, tous à Latillé, ce samedi. Le public sera au rendez-vous.

ILS vont venir de la Vienne, des Deux-Sèvres, de la Charente-Maritime, de la Loire-Atlantique, de la Vendée et de la Gironde les exposants collectionneurs qui berceront, ce samedi, le "bébé" de Jean-Claude Roux. LATIYAKOLEXIONS, il en est le père fondateur. D'autres l'ont suivi dans cette démarche et, depuis 2003, l'équipe de l'association organise une bourse et une exposition de collections.

Cette année, la femme aura une place privilégiée dans ce bal orchestrée par l'assemblage d'objets aussi rares que curieux. En effet, les visiteurs pourront découvrir les poudriers et boîtes à poudre des coquettes dames. De leur mine soignée à leur toilette recherchée il n'y aura que quelques marches à franchir pour que les visiteuses -mais pas que- s'inspirent du désir de plaire de la gente féminine grâce aux accesoires "mode de la femme" installés sur la scène de la salle des fêtes.

Restez bien les pieds sur terre même si vous allez être invités à mettre le cap sur les "objets de marine" , notamment,  les tapes de bouches"  ces bouchons qui protégeaient les canons de l'humidité marine. Si vous n'êtes ni navigateur, ni corsaire, ni pirate, bref si vous n'avez pas le pied marin n'ayez aucune inquiétude, vous pourrez choisir de vous envoyer en l'air... Allons, allons, n'ayez pas l'esprit mal placé, mais allez vous envoler avec une magnifique collection "d'avions miniatures".Latille bourse collections 3

Après votre retour sur le plancher des vaches, si un bain vous sied, testez "les savons fantaisie", et si une lessive s'impose, usez du "bleu pour le linge" et ses célèbres boules chères aux époux Guimet, inventeurs d'un procédé qui leur vaut un musée à Paris. Après être sorti du nid de bleu de Guimet, partez en direction de la buvette -avec modération- mais surtout désaltérez-vous le gosier en claquant du bec dans les "abreuvoirs anciens à oiseaux". Vous y verrez sûrement de l'eau reflétant le plumage des passereaux comme se lustre la pureté du verre des objets de "la magie du verre" et de son secret qui se cassera face à l'enrichissement de vos questions et des réponses.

Enfin, pour vos tables des fêtes de fin d'année, épatez vos hôtes avec "les dessous de plats musicaux" puis allez coller votre nez sur les fameuses collections de timbres des CHEMINOTS POITEVINS. Jean-Claude Roux, chef de gare de LATIYAKOLEXIONS vous mettra sur les rails de la convivialité et de la bonne humeur, locomotives indispensables par les temps qui courent, n'est-ce pas ?

Ph.R.

Exposition et bourse ouvertes de 9 h à 18 h. Entrée : 1 € - gratuit pour les moins de 14 ans

 

Photo d'archives de "Latillé Actualités"

 

Latillé Actualités du mardi 1 décembre 2015

LE SUCCÈS DE MOLIERE

Alexandrins coopératifs grâce à "Latillé Animations"

Avec le concours de "Latillé Animations, "la pièce de théâtre "Les femmes savantes"de Molière interprétée, ce dimanche, à Latillé, par la Troupe du 102 a remporté un vif succès. 108 personnes sont venues assister à cette représentation et sont reparties fort satisfaites. 
Tirades et alexandrins ont ravi les oreilles des spectateurs...

Nous sommes donc heureux de pouvoir, comme convenu, apporter notre contribution aux coopératives scolaires des écoles maternelle et primaire pour les soutenir dans leurs projets pédagogiques."

 

Texte et photos "Latillé Animations" que "Latillé Actualités" remercie chaleureusement.

Latille femmes savantes

La Troupe du 102 a remporté un vif succès.

Latille theatre 9Plus de 100 spectateurs ont dégusté les alexandrins des "Femmes Savantes".

 

Jeudi 5 novembre 2015

LATILLE " BY NIGHT "

DES COULEURS AU TON OCRE, MORDORE

IL est 2 h 15 du matin, ce jeudi. Je n'ai pas sommeil. Alors je m'offre, avec Isis, une balade dans les rues de Latillé. Latillé " by night " P1150981n'est pas aussi laide que cela. Certes, Latillé dort. Mais, il est l'heure du sommeil des justes. Rue du Bardeau, avenue du mai 1945 et rue du Docteur Armand-Roux, les lueurs immobiles des réverbères offrent une palette de couleurs au ton ocre, mordoré, rougeâtre. Parfois, j'aperçois, s'échappant de l’entrebâillement d'un volet, les couleurs irisées d'un écran de télévision. Je ne suis donc pas le seul à veiller tard, comme l'a écrit puis chanté Jean-Jacques Goldman. Au cours de mon escapade nocturne, je n'ai croisé personne. Pas un chat. Pas une voiture. Au loin, j'ai entendu " la plainte douloureuse d'un chien qui aboie. " 

Je suis rentré, toujours avec Isis. Et, j'ai bien dormi. Jusqu'à 10h30. J'ai des nuits passionnantes...

Ph.R.

 

 

L'avenue du 8 mai 1945.

 

 

 

P1150977

La rue du Bardeau.

 

P1150976

L'avenue du 8 mai 1945 en direction de la mairie.

 

P1150979

La mairie et la salle des fêtes.

 

P1150980

La rue du Dr Armand-Roux en direction de la place Robert-Gerbier.

 

P1150981

L'avenue du 8 mai 1945 en direction de la place du champ de foire et des écoles publiques.

 

P1150975

Les réverbères de la place du champ de foire et de ses tilleuls. À droite, à mi-cliché, un quartier de la lune.

 

Lundi 2 novembre 2015

BALADE A AYRON

HIER, jour de la Toussaint, il a fait un temps à dénoncer auprès des climatologues celui qu'il a fait parfois pour le 14 juillet et le 15 août. Bref, il faisait "si tellement" beau que j'aurais bien fait trempette dans l'eau (presque) bleue (si, si !) du lac d'Ayron. Ne voulant pas passer pour l'original que je suis, j'ai gardé mes pieds au sec et j'ai entrepris un tour des lieux. Approximativement une lieue. Ben, y'avait du monde. Peut-être bien une bonne soixantaine de promeneurs, de joggeurs, et même une amazone accompagnée de son chien pas attaché, ce qui n'est pas très cavalier. Parce que de la gente canine, il y en avait. Isis ne savait plus où donner du harnais. Elle serait bien allée rejoindre le "troupeau" de canards cancanant sur l'eau.  "Papa" veillait, non mais ! 

Après "Fleix" où j'ai rencontré un "vieux" copain de Vouillé et son épouse, la mienne m'accompagna dans les allées du château, baptisée "Allée des Justes" puis autour de l'église dédiée à saint Gervais et saint Protais.

Le plan d'eau est "vachement" beau et Ayron, c'est "vachement" mignon !

Ph.R.

 

P1150958P1150961P1150972P1150964

P1150968 1

 

Lundi 2 novembre 2015

HALLOWEEN SANS SPECTRES

LES BONBONS C'EST BON !

ILS n'étaient pas très effrayants les enfants qui ont sonné à la maison, samedi soir, pour quémander les bonbons d'Halloween. Même Isis, ma "chienne de garde", n'en a pas eu peur. Oh, elle a aboyé, pour la forme, puis elle a plutôt cherché à jouer et à faire son intéressante afin d'obtenir un morceau de sucrerie que les enfants empochaient avec gourmandise. Mais enfin j'ai été heureux de taper un brin de causette avec ses non spectres et les adultes qui les accompagnaient. J'ai eu droit à un merci très sympa. Puis les "fantômes" ont replongé dans la nuit noire et profonde auréolée, un peu plus loin, par le halo d'un réverbère. Salut, les enfants !

Ph.R.

P1150955

 

Jeudi 22 octobre 2015

AMÉNAGEMENT ROUTIER RUE DU PETIT BOURG

INTÉRÊT COLLECTIF OU PARTICULIER ?

L'ENDROIT est dangereux, de l'avis même de quelques irréductibles riverains. Ils sont mieux placés que quiconque pour en témoigner encore qu'à ma connaissance de "vieux" Latiliacois, il n'y ait jamais eu d'accidents très graves en ces lieux.  Il n'empêche que ces riverains ont été entendus par les hautes sphères du département de la Vienne. C'est ainsi que, tout récemment, la rue du Petit Bourg, qui trace la route départementale 27 en direction d'Ayron,P1150914 accueille un aménagement de la chaussée visant à améliorer la sécurité de tout le monde. C'est magnifique. Des peintures au sol et une batterie de balises marquent l'alignement rétréci de l'endroit dangereux. Des panneaux de signalisation "priorité à la montée" ont été mis en place.  Personnellement, je trouve ledit aménagement plus accidentogène qu'auparavant. Quant aux engins agricoles, poids lourds et autres véhicules au gabarit plus volumineux que la berline de monsieur tout le monde, il leur faudra probablement prendre les "périphériques" ou "boulevards extérieurs" -soyons fous !- via La Planche, La Frugerie, Puy-Hervé, Boisguillon, Le Chaffault, Maury, etc. Ce n'est pas très écolo à l'aube de la COP21, et encore moins économique, surtout si l'on vise à développer la zone d'acivités située avenue de la Plaine. 

Partons du principe qu'une vie humaine n'a pas de prix et ne demandons pas le coût des aménagements. Nous serions surpris. Si ils ont été réalisés dans un intérêt collectif, nous ne pouvons qu'applaudir. Si c'est pour assurer le "confort" particulier de quelqu'un ou quelqu'une qui a "gueulé" plus fort que la moyenne, le doigt a été mis dans un engrenage inarrêtable. En effet, il existe d'autres "points noirs" dans la commune qu'il faudra gommer un jour. Alors, nous irons prendre conseil auprès des habitants de la rue du Petit Bourg. Ils ont tellement de poids !...

Philippe Rivière 

 

 

P1150925

Le 12 octobre 2015

BALADE AU BORD DE L'EAU

 

P1150878

Isis : ira ou ira pas à l'eau ?

 

P1150879Isis : y'est pas allée, finalement !

 

P1150883Les branches des conifères viennent caresser la surface de l'eau.

 

P1150885Tristesse d'un saule pleureur.

 

P1150886Le soleil se noie.

 

P1150891Et au bout un méandre...

 

P1150895Nénuphars en surface.

 

JEUDI 1 OCTOBRE 2015

BANCS D'AUTOMNE

 

LE soleil se couche sur ce parc qui dans mon coeur ne s'éteindra jamais. Je fais des pauses et des pauses devant le spectacle que m'offrent nature et objets. Deux chevreuils s'enfuient loin de l'objectif... Ma chienne s'en va faire un câlin à ses amis les chevaux. Je m'asseois sur les bancs.Je me décoiffe. Chapeau immobile.

P1150812

 

 

 

P1150814

 

P1150816

 

P1150817

 

JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015

UN JEUDI SOIR EN BLANC ET NOIR

P1150660

Un tapis de cyclamens sauvages.

 

P1150667

Comme une ambiance far-west. Il y avait le cheval et j'avais mon inséparable chapeau.

 

P1150671 1

Pizz' au feu de bois. Ça sent bon et ça fait de la fumée.

 

Latillé Actualités du samedi 30 août 2015

BAISSE LA TÊTE, T’AURAS L'AIR D'UN COUREUR

Ce vendredi matin 28 août 2015, le Tour Poitou-Charentes cycliste a emprunté les routes vouglaisiennes, à l'occasion de la dernière étape de la 29édition de l'épreuve.

Mon ami Daniel Pouzet, maquettiste amateur passionné et talentueux, n'a pas manqué de sortir son appareil photo pour immortaliser le peloton, tête dans le guidon, au rocher de Clovis. 

Merci à Daniel et vivement la 30édition du Tour Poitou-Charentes cycliste.

 

Tpc

Tpc1

Tpc2

 

Latillé VENDREDI 14 AOÛT 2015

 

Vers une reprise du Gallion ?

Pour faire suite à mon précédent article sur le bar-tabac-presse de Latillé, à l'enseigne Le Gallion (LIQUIDATION JUDICIAIRE DU BAR-TABAC-PRESSE), les propriétaires des murs qui abritent l'établissement, entre autres Mme Jocelyne Sanchez-Billerot, m'ont confirmé qu'il y a une personne intéressée par la reprise du fonds de commerce. Cette personne, comme vous pourrez le lire ci-après, a jusqu'au 22 septembre 2015 pour réaliser son offre. Son identité n'a pas été dévoilée, l'essentiel étant qu'un bar-tabac-presse continue ses activités à Latillé.

Pour de plus amples renseignements, hier jeudi 13 août 2015, j'ai pris contact avec l'étude de Maître Laëtitia Capel, mandataire judiciaire. Cette dernière est en vacances jusque fin août. Son secrétariat n'a pas souhaité répondre à mes questions sur le dossier du Gallion.

Toutefois, le site de Maître Laëtitia Capel étant public (http://www.mlcapel.com) voici ce que tout un chacun peut y lire.

 

" En cas de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire le Tribunal peut ordonner également la cession totale ou partielle de l´entreprise.

Le Tribunal statue sur des offres qui naturellement doivent être écrites et comporter un certain nombre d´informations (Article L642-2 du Code de Commerce), notamment le prix, la date de réalisation, le niveau et les perspectives d´emplois, les garanties souscrites, les prévisions d´activité et de financement.

L´offre ne doit être assortie d´aucune condition. Les frais, droits fiscaux, honoraires de rédaction d´acte sont à la charge de l´acquéreur.

Un délai de 15 jours minimum est prévu entre la réception de l´offre et l´audience à laquelle le Tribunal l´examine. Le candidat repreneur est tenu par son offre et ne peut la retirer qu´après un certain délai.

Descriptions

A VENDRE LE GALLION A LATILLE 5 PLACE ROBERT GERBIER, bar tabac presse jeux.
Bien situé au centre bourg, parking. Bel outil de travail refait à neuf en 2011. Terrasse.
Conviendrait à un couple.
Comprenant:
Eléments incorporels :    
Clientèle pouvant subsister après la liquidation judiciaire, l’enseigne LE GALLION, l’achalandage 
Licence IV
Bénéfice du bail commercial du 25/02/2011 pour une durée de 9 années, se terminant le 28/02/2020, portant sur les locaux situés sur la commune de LATILLE 5 place Robert Gerbier, comprenant grande pièce principale, partie salle de bar de 20 places, partie presse tabac, cuisine, WC, le tout d’une superficie de 100 m², dont 80 m² de surface commerciale, et possibilité en terrasse de 20 places; destination : bar tabac journaux presse jeux; loyer TTC : 630 € / mensuel 
Eléments corporels : Mobilier et matériel d’exploitation, stock éventuel
Chiffre d'affaires: sous toutes réserves
2011 CA: 54.948 RES. EXPLOITATION: 15.185 RES. NET: 6.228
2012 CA: 80.739 RES. EXPLOITATION: 26.935 RES. NET: 6.905
2013 CA: 60.191 RES. EXPLOITATION: 11.190 RES. NET: 2.201
2014 CA: 53.474 RES. EXPLOITATION: 8.527 

Salarié: Néant
S'adresser à l'étude. "

Résultat d'exploitation

Le résultat d'exploitation est une notion de la comptabilité (proche, mais néanmoins différent dans son mode d'élaboration, du résultat opérationnel, de la comptabilité anglo-saxonne et des normes IFRS).

Il exprime le résultat réalisé par une entreprise à travers l'exploitation habituelle de ses seuls facteurs de production. Il ne prend en compte ni les produits et charges financiers, ni les produits et charges exceptionnels, ni la participation des salariés aux résultats de l'entreprise, ni les impôts sur les bénéfices.

Le résultat d'exploitation peut correspondre soit à une perte d'exploitation (résultat d'exploitation négatif), soit à un bénéfice d'exploitation (résultat d'exploitation positif)1.

Résultat net

 Le résultat net (ou bénéfice net ou déficit au sens comptable) d'une entreprise ou d'une entité qui établit une comptabilité est déterminé pour une période donnée (par exemple : l'année calendaire ou sur un exercice de 12 mois). Il est égal à la différence constatée sur cette période entre d'une part, les produits et, d'autre part, les charges (d'exploitation, financières et exceptionnelles) auxquelles s'ajoute l'impôt sur les sociétés. Lorsque le résultat net est négatif : il est appelé déficit ou perte. Lorsque le résultat net est positif il s'agit d'un bénéfice. Dans les sociétés par actions, le résultat net détermine ce qui peut être partagé entre les actionnaires (distribution de dividendes) et l'Entreprise (mise en réserve et/ou constitution de provisions).

Ces deux sources proviennent de https://fr.wikipedia.org

 

Le 25 juillet 2015

"LE GALLION" A FINI PAR COULER

Ça sent pas bon l'affaire pour Le Gallion, bar-tabac-presse, installé place Robert-Gerbier à Latillé. Fermé depuis deux semaines pour vacances d'été , pensait-on logiquement, l'établissement n'a finalement pas réouvert. Depuis quelques jours, une affichette "fonds de commerce à vendre", comportant les références d'une mandataire judiciaire, a été apposée sur l'une des deux vitrines.P1150576 

Après lecture de l'extrait de jugement publié ce 24 juillet 2015 au BODACC ((Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales) -référence A n°20150140 annonce n° 2565-, Pascale Betria a renconcé à reprendre ses activités qu'elle avait débutées le 18 août 2008 au Clemenceau situé au n°9 de la rue du même nom.

Fin décembre 2010, elle avait transféré son établissement au 5 place Robert-Gerbier "grâce à son courage et sa volonté" se réjouissait l'année suivante le quotidien régional en signalant une réouverture sous le nom du Gallion (NR du 19/05/2011) . "Pour fêter cette réouverture dans des locaux clairs, agréables, avec la partie bar et billard séparée du tabac-presse, une opération séduction en partenariat avec le quotidien Centre Presse a eu lieu du 11 au 20 juin" indiquait encore la presse locale  (NR du 27/06/2011).

Las. S'il y eut bien des "gagnants heureux avec le Gallion" durant cette période, Pascale Betria fut ensuite malheureuse en affaires puisque le tribunal de commerce de Poitiers décida, une première fois, un redressement judiciaire (BODACC du 12/02/2014). S'en suivit un dépôt des créances (BODACC du 26/09/2014), et, au début de cette année, le même tribunal signifia un plan de redressement (BODACC du 04/02/2015).

Le Gallion restera donc porte close ainsi que le confirme la publication du jugement au BODACC suivant les actes enregistrés au RCS (Registre du commerce et des sociétés) : café, licence 4, articles de fumeurs, papeterie, journaux, périodiques, loto, loterie, débits de tabacs. Adresse :9 rue Clémenceau (SIC) 86190 Latillé. Jugement prononçant la résolution du plan de redressement et la liquidation judiciaire désignant, liquidateur Me Capel Marie-Laetitia 5 bis Rue des chardonnerets 86280 Saint-Benoît. Les déclarations de créances sont à déposer auprès du liquidateur dans le délai de deux mois à compter de la présente publication à l'exception des créanciers admis au plan qui en sont dispensés.

C'est un coup dur pour Latillé.

Ph.R.

 

LATILLÉ 14 juillet 2015

 

Vidéo Course en sac des enafnts 

https://youtu.be/GatOL-kQk1E?list=PLSKo6AM3Ju8HXeBQd_NWkkU5VBK1QaCC3

 

Vidéo Feu d'artifice

https://youtu.be/ku2-4McdbJY?list=PLSKo6AM3Ju8HXeBQd_NWkkU5VBK1QaCC3

 

Fête Nationale

 

Ce fut super bien !

 

Certes, ce n'était pas la grande foule au stade municipal André-Roy, en ce lundi 13 juillet 2015, veille de "notre" Fête Nationale. Peut-être, mais il ne faut pas oublier que certains actifs travaillent les jours de la semaine. Que d'autres, s'ils sont en vacances ou bénéficient du "pont", partent sous d'autres horizons. Reste aussi que la quantité ne fait pas forcément la qualité. Et sur ce dernier point, c'est une ambiance familiale et conviviale qui régnait autour de "notre pasteur". Je veux, bien entendu, parler de "notre" maire, Benoît Dupont. Et ce n'est pas parce qu'il m'a offert une boisson fort rafraîchissante (rires, que seuls quelques acteurs de la buvette peuvent comprendre) que je parle de lui en ces termes. Ce n'est pas du cirage de pompes, c'est du ressenti. Il est bien et rassembleur, notre maire.

Pour en revenir à nos festivités du 14 juillet, avancé d'une journée depuis le milieu des années 80, la moisson 2015 a donc été excellente. Chapeauté par "Latillé Animations" ce rassemblement -républicain- a réuni les associations sollicitées qui répondent toujours présentes pour animer notre village. Bravo à elles et bravo à la municipalité qui s'implique elle aussi au niveau des compétences qui sont les siennes.

Ce sont surtout les plus jeunes de Latillé qui ont été gâtés avec les jeux mis à leur disposition et avec le grand intérêt qu'ils ont porté aux ateliers animés par les sapeurs-pompiers. Pour les plus grands, si le concours de pétanque fut en adéquation avec le nombre de visiteurs, il n'en demeura pas moins sympathique à suivre. J'aime bien quand ça se chambre gentiment, en toute amitié. Comme j'aime bien rigoler avec les (belles) femmes que je zappe bien involontairement, l'œil rivé quasi professionnellement sur le viseur de mon appareil photo. Comme j'aime bien rigoler aussi avec les copains, notamment les sapeurs-pompiers, ma seconde famille que j'ai un peu perdu de vue, les années passant. Comme j'aime bien rigoler avec les anciens et les nouveaux du foot, taper la bavette sur ce fichu point qui a manqué à l'équipe fanion de "La Pacifique" pour qu'elle accède à l'étage au-dessus. Des potes sympas, quoi ! Enfin bref, tout le monde semblait très heureux de se retrouver sous le chaud soleil de juillet. Ça sentait bon l'heure de l'apéro et du repas qui allait être partagé par quelque 100 convives. Tiens, "pas si tant mal que ça" tout compte fait. La musique d'ambiance coulait juste les décibels qu'il faut et les dernières courses en sac sacraient tous les enfants, rois de l'après-midi. Un gentil minuscule petit chien jouait sur l'herbe légèrement grillée et recevait des câlins. Tout allait bien...

C'est après que ça s'est "gâté". Une procession fantomatique, armée de lampions, a attaqué les rues de Latillé ouvertes par une voiture blindée de musiques de circonstance. Puis, soudain, le ciel s'enflamma. Le feu d'artifice déchira la nuit.

L'ordre revint. La musique et les chansons reprirent de la voix et s'envolèrent dans la volupté des astres cristallins. Super génial !

Encore bravo à toutes et à tous.

Philippe

 

 

 

 

 

P1150547

Les enfants ont été très intéressés par les ateliers proposés par les sapeurs-pompiers de Latillé.

P1150562

Roule ma boule !

P1150563

Détente entre amies dans la prairie jouxtant le stade.

P1150557

Il s'agissait de remettre en forme le mannequin des sapeurs-pompiers de Latillé.

P1150555

Quand le foot se met aux cuisines, ça fait BUT ! Quelque 100 convives à table.

P1150553

Une partie de billard hollandais ça fait rire maman !

 

P1150552

Ce jeune n'en "croâ" pas ses yeux au jeu de la grenouille. Gagné ! BRAVO !

P1150550

Petits pêcheurs deviendront grands...

 

P1150561

Départ de la course en sac, réussi pour les uns et loupé pour les autres. Pas si fastoche que ça !

P1150556

Gros câlin au petit chien.

P1150558

Les sapeurs-pompiers de Latillé étaient présents et ont eu du succès.

P1150567

Des jeux, encore des jeux. C'est affiché !

P1150564

En pleine course et l'affaire est dans le sac !

 

1 JUILLET 2015

 

Ayron

Place aux vététistes et aux marcheurs

Week-end consacré à la randonnée à Ayron. Vététistes et marcheurs s'en sont donné à cœur joie dans notre chouette campagne. Le plan d'eau de Fleix fut le point de fixation de cette animation.

Ayron 2


 

Benassay

 

Un bon Bol d'Air

Pour souffler ses 25 bougies, Le Bol d'Air, association vouglaisienne de passionnés de motos avait choisi le site des "Studios de Virecourt" à Benassay. Ça a donc vrombi en Vouglaisie durant le weekend comme ça a "musiquer" avec 25 concerts à la clé. Foule et bonne humeur des "Obélix" et "Astérix" des gros cubes à deux roues se montré irréductibles. Amitié et convivialité ont couronné ce grand rassemblement qui appartient désormais au patrimoine culturel de la Vouglaisie.

Bol d air2

Bol d air

Bol d air1


Montreuil-Bonnin

Gospel au château

Construit par Richard Cœur de Lion (1157-1199), le château de Montreuil-Bonnin a ouvert ses portes au public. Le site a également été enchanté par du Gospel comme un clin d’œil, peut-être, au roi d'Angleterre qui mena la troisième croisade (1189-1192) pour le christianisme en entonnant -qui sait ?- des chants spirituels.

Montreuil gospel

Montreuil gospel 1

Montreuil gospel 3


 

Quinçay

Lavoir à voir

 

 

Quincay lavoir

La réhabilitation du lavoir de Quinçay et la participation de ses lavandières "d'autrefois" a attiré la foule ce week-end au Pays des Quintus. Une belle ambiance à ne surtout pas jeter à l'eau.

 

N.B. Les photos sont extraites de la page Facebook de Benoît Coquelet, vice-président du Conseil départemental, conseiller départemental du canton de Vouneuil-sous-Biard, que "Latillé Actualités" remercie chaleureusement

 

JEUDI 30 AVRIL 2015

 

Municipalité et associations

 

La ferme volonté de partager

 

Hier soir, à la salle des associations, le maire, Benoît Dupont, et son adjointe, Stéphanie Brunet, avaient convié les associations pour une rencontre afin de mieux se connaître et afin de prendre acte des manifestations que chacune d'elle organisera de juin à décembre 2015.P1150337

APRÈS l'accueil du premier magistrat, les présidents des associations ou leurs représentants ont donc sacrifié à la présentation de leur(s) activité(s) respective(s) en précisant le nombre d'adhérents et l'agenda de leurs prochains rendez-vous auxquels la population est invitée à participer.

Dix-neuf personnes ont répondu à l'invitation des deux élus. Parmi elles, des représentants de l’École de danse, Génération Mouvement Aînés ruraux Club de l'amitié, Donneurs de sang bénévoles, Amicale des anciens du cours complémentaire CEG et collège, LatiyaKolexions, Les Anciens combattants, Les Amis d'ici et d'ailleurs, Les amis du bourg, Les mains vertes, La Pacifique Football, La Pacifique Tennis, Latillé Animations, La Courte Échelle épicerie sociale, L'Espérance École de musique et chorale, Phocide.

A noter d'ores et déjà sur vos calepins au samedi 6 juin, les 20 ans de l'Amicale des Anciens du cours complémentaire avec assemblée générale au collège Arthur-Rimbaud (visite des nouveaux locaux), des divertissements et le repas des retrouvailles, salle des fêtes.  Notez aussi que La Pacifique Football est chargée d'organiser la coupe cantonale jeunes et séniors, les 13 et 14 juin, au stade municipal André-Roy et que le concert de l'école de musique aura lieu le samedi 27 juin à 14h30, à la salle des fêtes. Précisons également que Latillé Animations a des projets pour la fête de la musique du 21 juin et qu'elle réfléchit, entre autres, à des animations pour le marché du dimanche matin. Ne pas oublier non plus la prochaine visite, du 21 au 23 mai, d'une délégation roumaine du village de Circalau avec les Amis d'ici et d'ailleurs, les traditionnels tournois d'été de La Pacifique P1150331Tennis, une exposition des Amis du bourg à l'occasion des journées nationales du patrimoine, et une possible conférence-débat avec Les Mains vertes.

Avant son propos de conclusion, Benoît Dupont a précisé que la commune de Latillé accueillera, en 2017, la journée des associations du canton.

Le maire a indiqué ensuite que la commune apporte autant que faire se peut une aide logistique aux associations qui organisent une manifestation. Si le portefeuille municipal ne permet pas d’apporter auxdites associations une aide financière plus conséquente que ce qu'elle est actuellement, des subventions exceptionnelles peuvent toutefois être accordées par le conseil municipal en fonction de la pertinence de la manifestation mise sur pied. Le premier élu a enfin tenu à renouveler son intention et celle de ses collègues de toujours ouvrir  les discussions sur tout projet du mouvement associatif. " N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec nous, sachez qu'il n'y a pas pour nous de grosses et de petites animations, mais des animations, et que nous sommes prêts à vous apporter aussi une aide administrative auprès des institutions que vous souhaiteriez solliciter. "

Il n'y a pas eu le partage du verre de l'amitié en conclusion de cette réunion, mais la convivialité de celle-ci a suffi à rafraîchir les idées des uns et des autres sur la volonté du maire et de son conseil de communiquer avec les différents acteurs de la commune.

Ph.R.

 P1150335

P1150336

 

 

Eh, oui ! Il y a bien eu, ce mercredi, de la friture sur la ligne d'information délivrée par "Latillé Actualités" concernant la découverte archéologique place Robert-Gerbier. Vous n'en voudrez pas à votre site préféré d'avoir sacrifié à la tradition du fameux poisson d'avril. Certains d'entre vous ont été ferrés et d'autres n'ont pas mordu à l'hameçon. Un grand merci pour leur complicité à Benoît Dupont, maire de Latillé, Pascal Godard, conseiller municipal, et, surtout, aux employés de l'entreprise Arlaud-Iribarren TP, tous ayant ainsi démontré et manifesté leur sens de l'humour.

Philippe R.

MERCREDI 1 AVRIL 2015

Latillé

 

DES FRAGMENTS DE CONSTRUCTION

DES ANCIENNES HALLES

MIS AU JOUR

 

C'est une importante découverte archéologique qu'ont faite les employés de l'entreprise Arlaud-Iribarren, hier, en fin d'après-midi, au cours des travaux d'assainissement de la place Robert-Gerbier.

Soudain, branles-bas de combat dans les rangs des employés de l’entreprise chargée des travaux d'assainissement. Les trois pelleteuses engagées sur le chantier observent une pause. L'une d'elles vient de mettre au jour un bloc de pierre présentant des caractéristiques archéologiques qui comportent des résidus de terre séchée et travaillée ainsi qu'une petite pièce en bois datant d'un autre temps.P1150237 Cette découverte est immédiatement signalée à la mairie et des élus se transportent sur les lieux du chantier. Après moult observations, les téléphones portables se mettent à "chauffer" pour des échanges avec les services archéologiques poitevins compétents.

C'est ce jeudi, au petit matin, que ces derniers se rendront à Latillé afin de constater et de transporter, pour l'étudier, la pièce qui a subi les affres du puissant pilon hydraulique de l'entreprise de travaux publics avant d'être dégagée par le godet d'un engin suppléant.

Il est vraisemblable, mais seules des études poussées permettront de dater le bloc archéologique, que le bloc de pierre et de bois provienne des anciennes halles de Latillé érigées sous le règne de Louis XIV, " Le Roi Soleil  (1638-1715), puis détruites en 1903. La découverte, précieuse et intéressante, risque de bloquer les travaux d'assainissement entrepris depuis quelques semaines. Les autorités compétentes vont en effet vouloir sonder l'ensemble de la place Robert-Gerbier afin de vérifier si d'autres pièces d'importance égale, voire plus monumentales, peuvent être mises au jour. Affaire à suivre.

Philippe Rivière

 

P1150235C'est à hauteur de l'ancien café-restaurant "Chez Jeanine" qu'a été découvert le bloc de pierre que porte dans ses mains un employé de l'entrepise Arlaud-Iribarren TP, sur la photo ci-dessus.

 

 

VENDREDI 13 MARS 2015

 LA VIDÉO http://youtu.be/nhdXVU5reZE

 

CHIRÉ-EN-MONTREUIL

AUTOLIV / ISODELTA

 

 

 

LE "VERDUN" DU CANTON

 

Des croix en bois plantées dans l'herbe grasse des abords de l'usine et sur le bas-côté de la route départementale.Chire isodelta 3 C'est le sinistre spectacle qu'offre la proximité de l'usine AUTOLIV / ISODELTA, à Chiré-en-Montreuil. Pour crier leur colère et leur mort annoncée, les salariés de l'usine, spécialisée dans l'équipement automobile (volants), n'ont trouvé que ces tristes, mais ô combien évocateurs de leurs souffrances, oui, que ces tristes et macabres accessoires de décor jetés au regard du passant. Pour ces femmes et ces hommes, aux espoirs anesthésiés, menacés de la suppression de leur gagne-pain, de l'évanouissement de leurs souvenirs, de l'impitoyable saccage de leur activité professionnelle consciencieusement accompli pour nourrir leur famille et se bâtir un toit, la nouvelle a été terrible. Le droit au travail se discute dans les travées bruyantes des places financières lesquelles sont à des années lumière du quotidien des plus vulnérables. Les fumeurs de Havane n'en ont rien à foutre du pauvre pékin qui ne peut même plus tirer sur sa clope...

À quelle sauce vont-ils être manger ces malheureux  225 employés menacés de licenciement ? Quel avenir leur est réservé à ces 225 personnes qui vivent dans l'angoisse insoutenable que l'on peut facilement deviner ? Aujourd'hui, les big-boss suédois sont venus à leur rencontre. Pour leur annoncer quoi ? Le pire, le pas si mal ou, rêvons encore, le mieux ? Ou encore le cauchemar des lendemains qui ne chantent déjà plus dans la tête des salariés ?  Nous devons avoir une compassion sans pareil pour ces 225 êtres humains que l'on va peut-être abandonner, comme tant d'autres ailleurs, dans le désert du rien et du néant, ou dans les arcanes du Pôle Emploi qui ne peut pas grand chose devant une telle faillite humaine.

Tout à l'heure, à Chiré-en-Montreuil, un vent froid faisait claquer les drapeaux des organisations syndicales salariales. Des calicots revendicatifs s'accrochaient au grillage laissant entrapercevoir le cœur de l'usine. Devant des hauts thuyas prétentieux et péremptoires, alignées et raides de frayeur, les 225 croix bataillent dans le cimetière de l'inconnu sur des tombes virtuelles où seuls commencent à fleurir des pissenlits. On dirait VERDUN...

 

 

Philippe Rivière

 

 

 

Chire isodelta 1 1

Chire isodelta 2

 

 

Chire isodelta 4

Chire isodelta 7

Chire isodelta 6

 

VENDREDI 13 MARS 2015

 

Assainissement

Hauts travaux en eau

Ce vendredi après-midi 13 mars 2015, "Latillé Actualités" est allé à la rencontre des ouvriers de l’entreprise Irribaren, de Saint-Maurice la Clouère, qui depuis quelques semaines ont attaqué les travaux d'assainissement, rue de la République, et qui doivent se poursuivre place Robert-Gerbier et rue du Docteur Armand-Roux. Des travaux pas simples dans le haut de la rue de la République particulièrement étroit, le conducteur de la pelleteuse n'ayant absolument pas droit à l'erreur lorsqu'il creuse à 1,40 mètre de profondeur et dégage les chailles de granit. L'assainissement concerne les eaux pluviales et les eaux usées. « Nous sommes obligés de pomper toute la journée tant les anciennes installations sont totalement obsolètes indique un ouvrier en précisant que jusqu'à présent tout allait directement à la rivière, ce qui est très malsain d'un point de vue écologique. »

Latille assinissement 5

Les travaux d'assainissement se situent actuellement dans le haut de la rue de la République.

 

 

Latille assinissement 2

 Les ouvriers de l'entreprise Irribaren interviennent à 1,40 mètre de profondeur.

 

 Latille assinissement

 Le conducteur de la pelleteuse ne doit pas se louper dans la rue particulièrement étroite à cet endroit.

 

Latille assinissement 3

Une vraie "boucherie" pour le muret qui se retrouve ainsi dans le "pétrin".

 

Latille assinissement 4

Celui qui est devant le salon de coiffure se "fait des cheveux".

 

LATILLÉ LUNDI 9 MARS 2015

Anciens combattants

 

La section compte 80 adhérents

 

Samedi i dernier, à la salle des fêtes, s'est tenue l'assemblée générale de la section des ACPG/VG/CATM/OPEX (1) sous la présidence de Roger Hurtault.Latille ag des ac

Benoît Dupont, maire de Latillé, Jean-Marie Montoux, président de l'UDAC (Union départementale des anciens combattants) et Jean-Louis Pelvoizin, président de l'association départementale des anciens combattants de la Vienne, ont participé aux travaux comportant les rapports moral et financier, le bilan des activités 2014 et les prévisions 2015. L'assemblée a adopté lesdits bilans à l'unanimité.

Le président Hurtault a ensuite fait part de son intention de mettre un terme à ses fonctions à l'occasion de l'assemblée générale de 2015. La continuité devrait être assurée par Jean-Philippe Quillet, l'un des trois vice-présidents actuels. L'appel de candidature en vue de renouveler le bureau est resté vain bien que toutes les fonctions, à l’exception de celle de président, soient ouvertes aux sympathisants. Celles de trésorier et de secrétaire restent à pourvoir.

La section locale de Latillé compte 80 adhérents (membres, sympathisants, veuves et réfractaires). Elle a enregistré 13 adhésions (1 AFN, 5 OPEX, 7 sympathisants) en 2014/2015. La cotisation annuelle reste inchangée à 16 € dont 12 € sont reversés à l'association départementale (11,50 € pour les sympathisants).

Jean-marie Montoux et Jean-Louis Pelvoizin ont respectivement abordé le volet de l'action sociale. Puis, tour à tour, ils ont chaleureusement félicité l'ensemble des adhérents de la section, et plus particulièrement Roger Hurtault, pour la récente tenue des expositions sur la déportation, « un pari audacieux qui n'était pas gagné d'avance pour une commune rurale » ont-ils salué avec respect. Des propos repris par le maire, Benoît Dupont, qui a également mis en exergue la mission de devoir de mémoire et la qualité de l'esprit d'entreprise qui caractérisent le mouvement local des anciens combattants de Latillé.

Latille ag des acpg 17Mme Odette Guignard s'est vu remettre le diplôme du Souvenir Français par Jacques Mercier, délégué départemental de l'association, en remerciement pour la remise en état du drapeau de la 1ère Armée "Rhin et Danube 86". Elle s'est également vu offrir le fanion de la section locale de Latillé des mains de Roger Hurtault et Jean-Philippe Quillet. Préalablement, le président avait adressé ses vifs remerciements à deux sympathisants, Michel Allery et Jean-Louis Bailly, qui contribuent bénévolement à la bonne marche de la section dans différents domaines.

Un apéritif et un repas réunionnais ont clôturé l'assemblée générale.

Ph.R.

 

(1) Anciens combattants, prisonniers de guerre / Victimes de guerre / Combattants d'Algérie, Tunisie, Maroc / Opérations extérieures

 

 

 

 

 Latille ag des acpg 5

 

Latille ag des acpg 19

 

Latillé MARDI 3 MARS 2015

 

Les anciens combattants

remercient

les bénévoles

 

Vendredi dernier, à la salle des fêtes, la section des anciens combattants a reçu l'ensemble des bénévoles ayant donné de leur temps à l'occasion des expositions "Redécouverts" et ONAC -montage, permanences et démontage- présentées du 17 janvier au 15 février. Ces bénévoles ont accueilli quelque 850 visiteurs parmi lesquels 250 scolaires des collèges de Latillé, Vouillé et Ménigoute (DS). C'est une énorme satisfaction pour la communauté des anciens combattants de Latillé qui, ainsi, n'a pas failli au devoir de mémoire, mais aussi pour la commune, comme l'a souligné le maire, Benoît Dupont.

« Quels que soient votre niveau de compétence et votre disponibilité, vous avez largement contribué à la réussite de cette manifestation » a relayé un sympathisant au nom du président Roger Hurtault, de Jean-Claude Roux, petit-fils du Docteur Armand Roux, et des adhérents et sympathisants.Ces remerciements amplement mérités ont été salués par de chaleureux applaudissements, notamment, à l'endroit de chacun et de tous mais plus particulièrement envers Monsieur Hurtault qui a porté le projet des expositions à bras le corps dès janvier 2014, fidèle à son esprit d'entreprise, à son respect pour le monde des combattants et à un humanisme qu'il sait faire partager avec enthousiasme en laissant parler son cœur.Latille benevoles acpg 1 11

Des remerciements appuyés ont également été adressés à Jean-Claude Roux pour son travail de recherches dans le passé de résistant et de déporté de son grand père, et, aux collectivités qui ont apporté leur contribution financière ainsi qu'aux différentes personnalités qui ont aidé l’association des ACPG à construire et à concrétiser le projet. À ce titre, il convient encore une fois de mettre en exergue la commune de Latillé, son premier magistrat et son conseil municipal, qui ont mis gracieusement à disposition, pendant un mois, une salle des fêtes chauffée et éclairée pour le confort des permanents et des visiteurs, la collectivité n'ayant par ailleurs pas pu louer cette structure durant la même période. Soulignons aussi la compréhension des associations qui ont pour habitude d'occuper la salle et ses installations et qui ont accepté de déplacer leurs activités respectives en d'autres lieux. Notamment à Chiré en Montreuil où son maire, Nathalie Guillet, et les élus ont accepté de les accueillir, de manière désintéressée, dans les meilleures conditions possibles. Cette commune et celle d'Ayron ont aussi démontré leur sens de la solidarité en prêtant du matériel. Un geste apprécié tout comme celui des Établissements Girard - Vitré de Lavausseau qui ont gentiment installé des compositions florales pour le vernissage des expositions.

Installé et servi par "Michou" et par des élus, un buffet gourmand a clôturé cette soirée de convivialité après que Josette Auger a reçu le livre "Docteur Armand Roux / De Poitiers à Bergen-Belsen Mémoires d'un résistant-déporté" (Geste éditions) pour avoir gratuitement assuré le secrétariat que nécessitait l'organisation des expositions.

Ph.R.

 Latille benevoles acpg 1 2Latille benevoles acpg 1 3Latille benevoles acpg 1 4Latille benevoles acpg 1 5Latille benevoles acpg 1 6Latille benevoles acpg 1 9Latille benevoles acpg 1 12Latille benevoles expos acpg 1Latille benevoles expos acpgLatille benevoles acpg 1 1Latille benevoles acpg 1

 

Latillé Actualités du jeudi 15 janvier 2015

 

LATILLÉ

 

Expositions sur la Déportation

 

 

141.000 hommes et femmes

 

victimes des camps nazis

 

Latille instal expos deportation 2

Ce samedi 17 janvier, à 11 h, salle des fêtes, aura lieu le vernissage des expositions sur la Déportation initiées par les Anciens combattants de Latillé, que préside Roger Hurtault, et soutenue par le conseil municipal de Benoît Dupont, nos Institutions -Assemblée nationale et Sénat- et nos collectivités territoriales -notamment, le Conseil régional du Poitou-Charentes, le Conseil général de la Vienne, la Communauté de communes du Vouglaisien. Par ailleurs, ces expositions s'inscrivent dans le cadre de la commémoration du 70e anniversaire de la libération des camps concentrationnaires de la seconde guerre mondiale 1939-1945.

 Latille instal expos deportation

Ce fut quoi la déportation ?

D'abord, ce furent des hommes et des femmes victimes du régime nazi.

Ce furent 141.000 hommes et femmes transportés de force hors du territoire français pour y subir une peine afflictive et une peine mortelle. Leurs torts ? " Infractions contre le IIIe Reich" selon l'idéologie du régime SS.

Il y eut les déportés raciaux (juifs, tziganes, homosexuels, raflés, etc),  les déportés pour faits de résistance et les déportés politiques.

Sur ces 141.000 personnes, 25.500 -seulement- ont survécu à l'astreinte d'un travail forcé. Les autres ont connu le châtiment mortel. Ces châtiments étaient les seuls qui leur furent réservés dans les "grands camps", dans les "camps d'extermination", de "concentration", dans les "prisons forteresses" et dans les "camps d'internement".

Ces déportés étaient appelés "kommandos". Ils portaient un vêtement rayé sur lequel avait été cousu un triangle de couleur différente selon le "crime" qu'ils avaient commis... d'après les nazis.

Contraints au travail forcé de l'organisation Todt -nom de l'ingénieur nazi régulant l'industrie civile et militaire-, ces "kommandos" constituèrent la main d’œuvre de l'armement allemand, mais également celle accomplissant des travaux de terrassement, de carrières, d'habillement, etc.

C'est dans le camp de concentration allemand de Holzen que furent codétenus le docteur Armand Roux, ancien maire de Latillé, ancien président du Conseil général de la Vienne, et Camille Delétang, originaire du Mans, tous les deux résistants de la première heure.Latille instal expos deportation 1 1

Le Docteur Armand Roux écrivit. Camille Delétang dessina. Le duo a ainsi décrit le quotidien de l'enfer concentrationnaire de Holzen où furent fabriqués les "bombes volantes" et missiles de croisière V1 et V2. Les écrits et les portraits furent perdus dans la précipitation de la débâcle allemande et ne furent retrouvés qu'en 2012 avant d'être confiés à la Fondation de Mittelbau-Dora, qui retrace la vie du camp de Holzen. Le directeur de cette Fondation, Monsieur Wagner, sera présent ce samedi à Latillé avec une délégation allemande. Seront également présents, Jean-Claude Roux, petit-fils du Docteur, qui a fait éditer un livre contenant les écrits de son grand père, et qui témoignera de l'engagement de ce dernier placé sous le terrible et barbare joug allemand, et les représentants des familles de déportés du Pays Vouglaisien.

À travers les expositions, l'une généraliste mise à disposition par l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre de la Vienne (ONAC), dirigée par Stéphanie Savarit, et l'autre "Redécouverts", présentée par la Fondation allemande de Mittelbau-Dora, la communauté des anciens combattants de Latillé tient à rendre un hommage à l'ensemble des déportés. À ces 141.000 hommes et femmes qui ont vécu la funeste "marche de la mort", décrétée par les nazis sous le "doux nom", de "Nuit et brouillard, plus personne".

Philippe Rivière

 

 

 

Fiche pratique

Vernissage des expositions ce samedi 17 janvier 2015 à 11 h, salle des fêtes de Latillé.

Expositions présentées du samedi 17 janvier 2015 au 15 février 2015 tous les
jours de 14 h à 18 h. Les matinées sont réservées au groupes.

Expositions présentées du samedi 17 janvier 2015 au 15 février 2015 tous les
jours de 14 h à 18 h. Les matinées sont réservées au groupes.

Ouverture exceptionnelle les week-ends de 10 h à 18 h sans interruption.

Entrée gratuite.

 

Contacts :

Mairie de Latillé 05 49 51 88 42

Roger Hurtault  05 49 51 89 51, président des Anciens combattants de Latillé

Jean-Claude Roux 05 49 54 30 97, petit-fils du Docteur Armand Roux

 

Latillé Actualités du 12 janvier 2015

PRÉCISIONS

"Latillé Actualités" n'est pas l'organe de presse de la mairie et ne pouvait pas se permettre de faire passer le message du rassemblement (lire ci-dessous) à l'occasion de la cérémonie des vœux à laquelle l'animateur du site n'a d'ailleurs pas participé. De plus, en tant que site d'informations, "Latillé Actualités" n'a pas été convié aux vœux du maire. Le citoyen Philippe Rivière était invité à ladite cérémonie en sa qualité de président de l'association "Phocide". Il n'a pas souhaité s'y déplacer pour des raisons personnelles. Celles-ci ne remettent pas en cause l'excellente relation qu'il entretient avec le maire, même si elles ont un lien avec la municipalité et, particulièrement, à cause d'une maladresse verbale déconcertante qui lui a été faite par le premier adjoint, mardi dernier 6 janvier. Mais cela relève du domaine privé.

Ph.R.

 

PAS DE RASSEMBLEMENT DIMANCHE

À Latillé, il n'est pas pensable d'envisager un rassemblement, dimanche matin, en hommage aux victimes de la tuerie à "Charlie Hebdo". En effet, seulement 14 personnes ont répondu au questionnaire de "Latillé Actualités". Résultat : 11 je participe et 3 je ne participe pas. Beau score !... Celles et ceux qui souhaitent rejoindre un mouvement d'unité nationale peuvent opter pour Vouillé ou Poitiers, ce dimanche (cf NR et CP). Dommage pour notre commune où je pensais que les mentalités étaient en train de changer. Le résultat cité plus haut démontre le contraire. C'est pour le moins troublant et en tout cas pas à l'avantage de Latillé.

Ph.R.

BILLETS

 

Latillé Actualités du mardi 8 décembre 2015

 

LE BRUIT DES BOTTES

AUX URNES, CITOYENS !

 

DEPUIS hier matin, j'ai la confirmation de ce que je redoutais dimanche soir. Les métastases du cancer frontiste s'étalent dans six (sur 13) régions françaises auxquelles il faudra une sacrée chimiothérapie particulièrement efficace pour se débarrasser de la détérioration qu'elles causent au Pays. 

Une nouvelle renégation de la démocratie, dimanche prochain, portera en terre la France européenne, "pays des lumières qui est en train de péter les plombs", pour reprendre une expression qui fuse sur les réseaux sociaux depuis dimanche soir. Je n'ai aucunement la prétention d'analyser les résultats du premier tour des Régionales à la manière d'un politologue expérimenté. Mais enfin, quand je vois que ma commune, Latillé, a pour la première fois -à ma connaissance- voté Le Pen, j'en ai des frissons. De Peur ? De honte ? De dégoût ? Je ne sais pas. Je ressens quelque chose de malsain comme si le bon peuple de chez nous, penchant généralement vers la droite "traditionnelle", était d'un coup prêt à avaler toutes les couleuvres électoralistes de la propagande nationaliste. J'imagine les électeurs de Latillé en train de se persuader qu'à gauche comme à droite c'est du pareil au même, ils sont tous pourris. Parfois, quand mon moral n'est pas au beau fixe, j'ai tendance à raisonner comme eux. Mais je me refais la cerise. Les extrêmes ne valent pas mieux voire elles sont pires. Ces partis sont fortiches pour vous vendre du "si vous n'avez pas de travail, c'est parce que...". Ou : "Si vous n'avez pas d'argent c'est que...voyez les politiques comme ils se graissent la patte... Encore : "On vous fait un procès pour un petit excès de vitesse alors qu'eux ils ont des chauffeurs... Pardon de vous le dire, ça marche chez celles et ceux qui ont un quotient intellectuel de crevette grise et des neurones de bigorneau. Doit-on en conclure, depuis dimanche soir, que près de 50% des électeurs de Latillé et de France ont le cerveau grandement endommagé mais qu'ils sont quand même nombreux, eux, à se rendre aux urnes. Je ne parle pas des jeunes que l'on a lobotomisés depuis longtemps par des promesses jamais tenues et qui vont se mutiler leur avenir à cause de l'obsession du pouvoir qui court-circuite nos élus de tous bords. 

Manier la peur de l'autre, dont on a peur parce qu'on ne le connait pas et que l'on ne veut surtout pas chercher à le connaître, c'est le tout premier argument de la bleue Marine. C'est un discours qui plaît à nos chers "je ne suis pas raciste mais faut reconnaître qu'il y en a marre des étrangers" . Il n'y a qu'un parti qui peut sauver la France en matière d'emploi, d'économie, il n'y a qu'un parti qui peut effacer le chômage et assurer le plein emploi, c'est le Front National ! Il a des solutions à tout, que ce soit en matière d'environnement, de défense de nos frontières, de notre Armée, de nos forces de police et de gendarmerie, de sécurité intérieure comme extérieure, ce parti est le Petit Jésus en culotte courte. Et les Français entendent ses voix comme la Jeanne d'Arc de Domrémy en a entendues dans sa Lorraine avant de prendre ses sabots et d'aller sauver le royaume de France.

Ainsi, les habitants de Latillé seraient à ce point frappés du ciboulot qu'ils n'ont toujours pas compris, depuis 1972, que les miracles n'ont pas lieu qu'à Lourdes mais aussi à Nanterre, siège de ce parti dont l'idéologie renferme le nationalisme, le nationalisme-conservatisme, le conservatisme social, le populisme, l'anti-immigration, l'anti-mondialisme, le souverainisme et l'Eurosceptimisme. Excusez du peu ! Le Front National va nous redresser tout cela, encore et encore, à partir d'un projet qui fait grimper le trouillomètre des Français. Il faut faire peur et s'en donner les moyens.

A cause du Parti Socialiste, de Les Républicains et de tous ces autres insignifiants qualifiés ainsi par la patronne du FN, nous avons connu de récents attentats qu'on ne connaîtra plus jamais avec Marine à la barre du paquebot France. Et vous l'écoutez ! Et vous la croyez ! Ben voyons, mise à part elle, les autres responsables politiques sont tous des irresponsables.  Elle est abjecte. Son parti est abject. 

Alors, cinglent à mes oreilles comme une giboulée de grêle : l'autorité de l'Etat, l'avenir de la Nation, l'aménagement du territoire, la Culture, l'école, l'écologie, l'Enseignement supérieur, l'immigration, la famille, la santé, la politique étrangère, la Fonction publique, le redressement économique et social, l'agriculture, la dette publique, l'emploi, l'artisanat et le commerce. En deux coups de cuillère à pot, avec le FN, la France va se lancer à l'abordage, de manière expéditive, de tous les maux qui la pourrissent. Hitler s'y étant exercé démocratiquement en 1933, puis en sa qualité de chef de l'état un an plus tard, Marine, Marion et Florian veulent renouer avec la tradition du "guide" qui a si bien réussi sa politique impérialiste, antisémite et raciste avec pour palmarès des destructions, des pillages, des crimes de masse, et une inhumanité exceptionnelle. L'effroyable puanteur. L'homme immonde. 

Et on voudrait nous repasser le plat de telles exactions via une espèce de lavage de cerveau qui nous ferait oublier le symbole répulsif de l'extrême-droite.

Si ce traitement est infligé à la France des Régions au soir du 13 décembre, nous entendrons bientôt le bruit des bottes dans l'Hexagone.

Alors, pour ce qui me concerne, à tout prendre, je prendrais l'anarchie en premier lieu.

Philippe Rivière

 

Latillé Actualités du lundi 30 novembre 2015

 

BILLET ILLUSTRE

TOURNER LA PAGE

Lion 21

BILLET ILLUSTRÉ

Tourner la page

12289462 1036935226336767 4608254044676126174 n

12107850 565264386954120 2075605166678968280 n12295381 1182737568438161 1188244307648910463 n 1Feuille papierS isoler

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11850624 10152998248866455 6267432522746714922 o

 

POSITIVER

 

A la rech du bonheur la pense positive1 1

 

 

Latillé Actualités du jeudi 12 novembre 2015

 

IL aura suffi qu'une enveloppe soit subrepticement glissée dans ma boîte aux lettres, tard le soir voire dans la nuit profonde, pour que je prenne ma décision. 

" Latillé Actualités", c'est fini. Le courrier que m'a adressé Madame Raymonde Bon (voir ci-dessous) à propos de mon billet sur la Sainte-Barbe des pompiers m'a profondément traumatisé. Entre les lignes, j'y lis une haine à mon endroit, haine que je ne soupçonnais pas. Un manque de vigilance fautif de ma part, mais qui doit révéler l'hypocrisie de ma correspondante noctambule. J'en ai soupé des ronds de jambes et des personnages obséquieux dont le sourire, l'attitude et les manières soulignent bassement leur comportement de flagorneurs (euses). Que cette dame me fasse un procès sur ma réaction par rapport à un évènement qui ne l'implique absolument pas de manière directe, c'est au-dessus de mes forces et de ma santé. De ma sensibilité et de toutes ces "choses" qui ont touché ma famille et l'ensemble de ma fratrie laquelle, de mes deux frères, Jacky et défunt Alain, à feue maman, ont servi avec noblesse les sapeurs-pompiers volontaires. 

Oui, grâce ou à cause de Madame Raymonde Bon, j'arrête " Latillé Actualités" dès la fin de la rédaction du présent billet. Je vais laisser battre mon coeur gentiment loin de la vie locale et de la vie associative de Latillé. Ma décision va faire des contents et (peut-être) des mécontents qui, selon le cas, ont été fâchés ou satisfaits de prendre le pouls de la commune à travers les imperfections de "Latillé Actualités". La zone de commentaires en bas de page leur permettra de s'exprimer anonymement ou pas.

Si certains articles de "Latillé Actualités" ont été rédigés dans un esprit satirique annoncé, ou bien avec ironie et humour, je n'y ai jamais mis la moindre dose de méchanceté de manière intrinsèque. À l'instant présent, ce qui me fait le plus mal est de noter que Madame Raymonde Bon a tué ma liberté d'expression. D'autres avant elle ont tenté de le faire. J'ai résisté, mais là, je ne peux plus devant le déluge de ressentiment qu'éprouve cette dame à mon égard. Je la croyais loyale alors que tout n'est qu'apparence. Je suis profondément blessé. Et, ce n'est pas vrai, il n'y a pas que "la vérité qui blesse". En revanche, le courrier de Madame Raymonde Bon doit dissimuler sa véritable personnalité qui pourrait bien cacher, par intérêt démagogique, des opinions, des qualités et des sentiments qu'elle ne possède pas. Toutefois, j'espère me tromper...

À toutes celles et à tous ceux qui ont été fidèles au site depuis presque six ans, j'adresse mes remerciements les plus chaleureux. Par ailleurs, quels que soient les sentiments qui vous ont animés en visitant "Latillé Actualités", que tous, amis et ennemis, n'oublient jamais cette locution latine: memento mori.

Bien à vous.

Philippe Rivière

 

001 12

NB. Mes ennuis de santé n'ont absolument pas stoppé ma carrière. En effet, j'ai été licencié économique par "Centre Presse" en décembre 2009, et j'ai subi un quadruple pontage aorto-coronarien en novembre... 2011.

002 11

 

 

Samedi 31 octobre 2015

 

SATIRE, IRONIE, EGO, PUÉRILITÉ ET HUMOUR

 

 ECRIVEZ MON NOM

BEAUCOUP DE BRUIT POUR PAS GRAND CHOSE

 

FRANCHEMENT, j'en rigole encore ! Je viens de relire les deux derniers comptes-rendus des réunions du conseil municipal, respectivement du 28 septembre et du 14 octobre 2015. Deux points ont attiré mon attention, plus particulièrement celui du dernier en date. Il est titré " approbation du précédent compte-rendu ". Il comporte le commentaire suivant : " À la requête de Monsieur Michaud dont elle avait procuration le jour de cette séance, Madame Petit demande à Monsieur le maire la raison pour laquelle celui-ci (NDLR : M. Michaud)  n'a pas été dûment nommé dans le compte-rendu concernant l'accueil d'une famille de réfugiés. " Alors là, je suis plié en deux.

Madame Petit, pour laquelle, soit dit en passant, j'ai une affection raisonnée et raisonnable, a carrément réussi à me mettre sur mon séant. Je me frotte les yeux. Je me demande si Nathalie n'est pas tout simplement victime d'une manipulation politique (?) ou mentale qui a altéré son libre arbitre. Si elle est intervenue, c'est " à la requête de Monsieur Michaud " a -t-il déjà été précisé. La badinerie de l'une et l'ego transcendantal qui semble animer la conscience de l'autre jaillissent en pleine lumière comme la puérilité anime une cour de récréation d'école primaire. Monsieur Michaud n'a pas lu son nom sur le compte-rendu d'une discussion spécifique... à laquelle il n'a pas participé physiquement et encore moins oralement. Quelle horreur ! Crime de lèse-majesté ! Ça me fait rire et pourtant ce n'est pas risible ! Monsieur Michaud étant absent il aurait du enregistrer ses arguments et les faire diffuser publiquement au soir du 28 septembre. C'est une idée qu'elle est bonne ! Légale ? Je n'en sais rien.

C'est ce que j'appelle faire beaucoup de bruit pour pas grand chose ! Je ne suis pas suffisamment averti en psychologie pour évaluer avec exactitude l'estime que l'élu en question se fait de lui-même, mais je ne suis pas le seul à penser qu'il s'agit d'un "moi-je" déplacé. D'autant qu'il n'assistait pas à la réunion dont le point titré " accueil familles réfugiés " a fait l'objet " d'un tour de table pour avoir l'avis du conseil ". Un tour de table est un moment dans une réunion où chacun donne son avis. Madame Petit a dûment justifié le sien et a donc pu, c'est probable, donner également celui de Monsieur Michaud, aussi dûment mentionné comme absent excusé, avec la mention du pouvoir qu'il a produit à cette dernière. Que cherche exactement Monsieur Michaud dont la réaction comique, ridicule ou absurde, c'est selon, en désarçonne plus d'un à Latillé. S'étant présenté candidat puis élu de la liste du futur maire Benoît Dupont, son abusif "coup de sang" vis-à-vis de la "majorité" plonge certains Latiliacois dans le questionnement. " Pour quelle paroisse prêche-t-il ? N'a t-il pas des vues à plus long terme du genre les municipales de 2020 ? "  L'ambigüité n'est pas facile à comprendre. Maintenant, quand on est élu, on se doit de donner une clarté de conscience à ses concitoyens, ne croyez-vous pas ? Mais peut-être que Monsieur Michaud développe ainsi son humour, sa forme d'esprit railleuse, et que je n'ai finalement rien compris de cet homme au demeurant très courtois et très urbain.  Auquel cas, je vous le promets, je consulterai le plus vite possible.

Philippe Rivière

 

 

Latillé Actualités du dimanche 18 octobre 2015

 

SATIRE ET IRONIE A L’ÉGARD DES POMPIERS DE LATILLE

 

TIENS, hier soir samedi, à la salle des fêtes, c'était la Sainte-Barbe des pompiers de Latillé ?! Vous le saviez, vous ? Personnellement, ils ne me connaissent plus sauf pour la vente de leur calendrier dont une partie des bénéfices leur permet de s'offrir un voyage sur les plages d'Afrique du Nord. Ces gens-là ont bien le droit de voir le soleil en comparaison de leurs sacrifices les plongeant souvent dans l'obscurité du malheur. Mais, ils ont aussi la mémoire bien courte, le président de leur Amicale et leur chef de centre, un sens de la communication et un sens de la convivialité très très affinés. Je rigole. Je suis sûr qu'ils sont fiers et heureux de leur bêtise. Bande d'ingrats. Et l'ingratitude est la preuve d'une très grande intelligence, la preuve d'un humanisme (volontairement) raccroché à la Tricoise. Le colonel Mairesse, le Conseil départemental et le SDIS feraient mieux de regarder de plus près le fonctionnement du Centre de Secours de Latillé plutôt que de venir s'asseoir à la table des faux-culs. A moins, et ce serait heureux, de virer ceux qui font toujours partie d'une "famille" qu'ils ont fait exploser en plein vol. En mettant en place un vicieux système clanique qui n'a eu pour vertu que de faire éclater au grand jour la médiocrité de ses auteurs. Mais, ils sont encore là, "droits" dans leurs bottes traînant la boue de l'abject. La malhonnêteté serait-elle la clé de la réussite ? Le directeur départemental du Service d'incendie et de secours de la Vienne a t-il eu droit à la soupe à la grimace ou au cirage de pompes très en vogue chez les carriéristes ? Le maire de Latillé et le Conseiller départemental avaient l'air contents à en juger par leur page Facebook. Péché de jeunesse pour ces nouveaux élus à qui l'on devrait rappeler l'historique du Centre de secours de Latillé. Ils constateraient que d'aucuns ont défendu sa cause tout au long de leur vie professionnelle et pas que. Ceux-là ne méritent pas d'être tombés dans un tel oubli et une telle indifférence. À moins que certaines "bacchanales" n'aient, en son temps, anesthésier la mémoire, et des élus de l'époque, et de certains sapeurs-pompiers du moment. Quelle tristesse. Le capitaine Claude Bon doit se retourner dans sa tombe...

Philippe Rivière

 

 

VENDREDI 2 OCTOBRE 2015

 

Une pétition est lancée

 

 

La Poste se moque de nous

 

Vive La Poste ! C'est pas encore fait. Mais ça va se faire ! Quand ? Incessamment sous peu, peut-être même avant, suivant la formule consacrée à l'ironie ou à la moquerie, au choix. 

QUE va-t-il se passer à Latillé ? Un tout petit rien pas bien grave.
 Le conseil municipal nous informe de ce tout petit rien dans son dernier compte-rendu de la réunion du 7 septembre 2015. « La Poste-Nouveaux horaires- Fermeture le lundi matin et en complément ouverture le mardi après-midi uniquement sur rendez-vous. » Ben voyons !… La Poste ferait mieux de nous dire qu'elle se fiche complètement de nous.P1150823

 À ce rythme-là, je vous fous mon billet que, dans moins de deux ans, La Poste nous informera de la fermeture de son bureau de Latillé. Ne vous inquiétez pas, chers concitoyennes et chers concitoyens ! Le Groupe La Poste, entreprise française multimétiers, devenue « Société anonyme à capitaux publics depuis le 1er janvier 2010 » va « développer la confiance », comme le souligne son très cher slogan, en nous faisant une proposition de derrière les fagots. Du style, transformation du bureau de poste en agence postale chez un commerçant volontaire. C'est comme si c'était fait, quand bien même il n'est pas dans mes intentions de donner des idées à La Poste. Elle n'a pas besoin de moi pour ça ! Bref, on en reparlera…

Pour ce petit rien, dites-vous bien que nos élus n'y sont pour...rien. Notre conseil municipal est affranchi. Il y a bien longtemps que tout cela est programmé par nos très chers -eux aussi- ronds de cuirs nationaux et autres hauts responsables du Groupe La Poste. Il nous faut nous résigner. La machine infernale est en route. Elle va faire exploser les milieux ruraux. Et, elle a déjà commencé à dynamiter les milieux urbains. Car, si besoin en était, il faut vous rappeler qu'il n'est plus question que de compétitivité et de rentabilité. La notion de service public est tout aussi désuète que le sont devenus les offices de messagers royaux créés en 1576.

Il y a une vingtaine d'années peut-être, à l'initiative de Régis Brault, receveur d'alors, j'avais participé, à Neuville, à un grand raout ouvert aux usagers de La Poste. Ah ! C'était bien ! Forum d'échanges, discours rassurants des « Postiers », pot de l'amitié, petits fours et tout le tintouin. Résultat : les « petits » bureaux ont fermé les uns après les autres, le bureau distributeur de Vouillé a sombré corps et âme, les horaires d'ouvertures au public sont retombés comme un soufflet et… Et on n'y peut rien !


Enfin, soulignons l'initiative de la boulangerie-pâtisserie Nathalie et Philippe Petit qui a lancé une pétition pour le maintien des horaires actuels. N'hésitez pas à la signer ! C'est bien là le minimum syndical que vous puissiez faire. Bon, je ne vous promets pas que ça va faire bouger les choses positivement, mais faut bien tenter des actions de sauvetage.

La Poste est timbrée, la République s'en tamponne et nous, pauvres de nous, nous allons être oblitérés. Memento mori. 

Philippe Rivière

 

Actuellement, le bureau de La Poste de Latillé est ouvert du lundi au vendredi de 8h45 à 12h15 et le samedi de 9h à 12h.

Dernière levée du courrier toutes destinations du lundi au vendredi à 12h30 et le samedi à 12h.

Latillé Actualités du mercredi 30 septembre 2015

Les temps de la dénonciation

 

Nous vivons une époque aux fétides relents qu'émane une société en panne de dialogue. Deux récents exemples, à Latillé même, nous font dresser ce vil constat qui semble être la nourriture préférée d'une humanité de basse condition.

« LATILLÉ Actualités » a des amis qui résident dans l'un des écarts que compte notre commune. Derrière leur maison, qu'ils ont acquise, il y aura deux ans en décembre prochain, s'était étoffé un bois naturellement cadastré qui n'avait vu ni tronçonneuse ni débroussailleuse depuis fort longtemps.Feu 4804

 

Feu de bois

 

Le couple s'est donc fait un devoir de nettoyer les lieux qui prolongent des espaces verts arborés et fleuris. Et, avec toutes les précautions d'usage, ils ont fait brûler les déchets de bois à ciel ouvert. Certes, cette action est formellement interdite par arrêté préfectoral. Nos amis ont donc entièrement tort. Ils l'ont d'ailleurs reconnu dès que le manager du site leur fit remarquer, et ils ont cessé en attendant la période qui autorise ce genre d'opération. Vrai, nul n'est censé ignorer la loi… Bref, la remarque leur était à peine tombée dans les tuyaux que la mairie de Latillé leur faisait porter un pli rappelant les dispositions de l'arrêté préfectoral. Parce qu'un de leurs voisins -peut-être plusieurs, allez savoir ?- avait manifesté son mécontentement auprès des élus. Il n'y a rien à reprocher au maire et à son conseil municipal qui n'ont fait que faire respecter « la loi ». C'est plutôt vers les voisins de nos amis qu'il faut se tourner. Il eut été tellement plus simple et plus social qu'ils aillent faire remarquer aux amis de « LACTU » que les odeurs de feu et de fumée les incommodaient. Ben non ! Sanction immédiate, ils sont allés « dénoncer ». Ce sont des grands courageux devant l'éternel ! Voilà des personnes qui sont sans doute toujours droites dans leurs bottes. Dieu les bénisse ! Le paradis leur est d'ores et déjà acquis. Ils nous ont privés de ce qui, pourtant, eut été un « beau spectacle » pour Latillé : un vol de Canadair bombardant d'eau notre campagne endormie…

 

Les jumelles de la gendarmerie

 

Dernièrement, le manager de « LACTU » circulait en direction de Chiré-en-Montreuil. Après le pont de Latillé, il remarque une personne en train de parlementer avec deux gendarmes. Le lendemain matin, au même endroit, les gendarmes faisaient prendre l'air à leurs jumelles contrôleuses de vitesse, braquées sur ladite rue du petit bourg. Il Jumelles radar laserest donc facile d'imaginer quel était le but de la personne dialoguant, la veille, avec des représentants de la maréchaussée. « Dénonciation ». Comme dans le cas précédent, cette personne n'a sans doute jamais commis aucune faute. Elle est la perfection même, croit-elle, ce qui est généralement l'apanage des « braves » gens de son espèce. Si danger il peut y avoir dans cette artère très étroite et limitée à 30 km/h, nul n'est besoin d'aller « rencarder » les « magasins bleus » sur ce qu'ils doivent faire. Le jour où la personne en question circulera « hors clous » dans un des patelins de France et de Navarre, la prune qu'elle ramassera sera la cerise sur le gâteau.

 

« LACTU » dénonce... ces dénonciateurs de tout poil qui sont des pêcheurs de zèle, des « espions » qui contentent leurs rancunes. Ils devraient en avoir vergogne ! Au contraire, ils en sont fiers.

Pourvu que plus jamais nous ne connaissions guerre et occupation. Sinon, ces gens-là feraient fusiller tout le village.

Philippe Rivière

 

Photos d'illustration Google images

 

 

Latillé Actualités du lundi 7 septembre 2015

SATIRE

 

Nouveau code de Napolécons

VIVEMENT un couvre-feu que plus personne ne nous "emmerde" après... euh... tiens, je vais mettre 18h pour l'été, et 16h pour l'hiver. Caricatures naoleon napoleon bonaparte france caricature generals jnan6 low

Ah pis aussi, interdit d'aller aux toilettes entre 12h et 21h et n'utiliser qu'une feuille par personne (pause d'un compteur à reconnaissance digitale ayant recensé les personnes vivant au foyer et les invités).

Pour les ruraux, n'utiliser un véhicule motorisé que du lundi au vendredi de 10h à 16h (valable à l'année). Pour les urbains, utilisation de 8h à 10h et de 14h à 16h (valable uniquement pour les samedis et dimanches, pas pour les jours fériés). Ceux qui dérogeront à ces règles devront courir après le bus suivant le temps que précisera la loi.

Interdit de tomber malade un weekend ou un jour férié sous peine d'avoir à avaler un suppositoire à la glycérine toutes les heures (pendant 48h) sous le contrôle d'un agent de la sécurité publique.

Les repas, déjeuners et dîners, seront les seuls autorisés dans une journée, de 12h à 12h05 et de 19h à 19h05. Les maires sont chargés de faire respecter ces dispositions par un agent municipal armé qui fera usage de son arme si le temps imparti est dépassé.

Pour un couple réglementairement uni par les liens uniquement du mariage civil (toute forme religieuse est interdite), les relations sexuelles sont autorisées 2 fois par an : le 14 juillet et le 24 décembre, après autorisation préfectorale et sous le contrôle d'un vétérinaire assermenté. Elles ne devront pas dépasser 3 minutes...

(à suivre)

Signé Napolécons

 

Illustration extraite de Goggle images

 

 

Arrachage intempestif de nos « palisses » ?

 

Faut pas « polémiq'haies »

 

L'association Les Amis du Bourg vient de partir en guerre contre certains agriculteurs et l'arrachage des haies qu'ils commettent. Elle alerte la presse locale. Elle se permet aussi de donner des ordres à la préfecture et au maire de Latillé.

VOUS allez en entendre parler. Ou pas. « LACTU » a décidé de vous en « causer ». Mais de quoi ?...

De la disparition des haies dans notre campagne.

L'inquiétude peut être partagée. À l'instar de l'association Les Amis du Bourg de Latillé qui défend, becs et ongles, le patrimoine bâti et paysager de notre commune.

« LACTU » a pu se procurer une copie du courrier que Les Amis du Bourg ont envoyé à une quinzaine d'élus locaux, services préfectoraux, départementaux et autres (Ouf). L'association a ratissé très large.

 

Ok sur le fond pas sur la forme

 

« LACTU » est d'accord sur le fond avec Les Amis du Bourg. La société ne saurait laisser faire tout et n'importe quoi si les constatations de l'association sont avérées. C'est sur la forme que « LACTU » a les poils qui se redressent. Qu'elle ne cautionne pas l'art et la manière utilisés par l'association, et que le manager du site, en qualité de membre sympathisant, se désolidarise de l’action des Amis du Bourg et de toutes éventuelles conséquences que celles-ci pourraient engendrer auprès de certains agriculteurs de la commune. En effet, ce sont des agriculteurs qui sont pointés du doigt par l'association de défense du patrimoine bâti et paysager local. Laquelle « s'inquiète et s'agace de la disparition progressive des haies et donc du paysage de bocage qui constituait jusqu'à peu l'identité paysagère du secteur de [sa] commune et plus largement des communes environnantes. »Neuvilleauxhaies004 Force est de constater avec elle, effectivement, que le paysage a changé au cours des dernières décennies. Mais, balayons d'abord devant notre porte avant d'aller voir ce qui se passe chez le voisin. Et, à tout le moins, il était du devoir des Amis du Bourg de prévenir l'ensemble de ses adhérents et sympathisants avant d'entamer toute démarche. Elle n'aurait peut-être pas fait l'unanimité après tout !

 Si le paysage a changé c'est aussi que les méthodes agricoles modernes ont évolué. « LACTU » n'est pas qualifié pour dire si c'est en bien ou en mal. Le site constate comme tout le monde des modifications. Cependant, si Les amis du Bourg jugent que les agriculteurs sont allés trop loin, autant leur dire entre quatre-z-yeux avant de crier haro sur le baudet. Puisque certains membres de l'association ont identifié les agriculteurs incriminés, pourquoi ne sont-ils pas aller à leur rencontre ? Il faut toujours s'asseoir autour d'une table, toujours discuter et toujours dans un sage débat contradictoire et une sage confrontation des points de vue avant que de vouloir alerter les grandes autorités compétentes. Et surtout ne pas faire la morale auxdites autorités. Encore moins leur dicter ce qu'elles doivent faire. « Cette situation qui perdure et s'aggrave sans inquiétudes, ni avertissements, ni sanctions envers les contrevenants [les] énerve » nos membres des Amis du Bourg. On se croirait revenus au temps de la Gestapo et des heures sombres de notre histoire.

 

Ajouts chimiques ?

 

La dénonciation est généralement faite dans une intention malveillante. L'association ne s'arrête pas là. Elle enfonce le clou. « Nous joignons quelques photos parlantes de ce que l'on peut appeler selon le point de vue, saccage ou entretien.. Très récemment encore, des haies ont été 'taillées' à une hauteur et avec un soin tout particulier (avec parfois ajouts chimiques) qui ne laisse aucun doute quant à leur future existence. »

Sûre d'elle et forte de ce qu'elle a constaté, Les Amis du Bourg prévient les services de la préfecture, le maire, le conseiller départemental, le président de la Communauté de communes, le ban et l'arrière ban : « Nous avons alerté un membre de la presse locale de cet état de fait, qui a effectué en notre compagnie visite et constat sur site de certains des «'rabotages' cités. En clair, la préfecture a intérêt à se bouger les fesses si elle ne veut pas que l'affaire fasse du bruit dans le Landerneau. Madame la préfète, si vous tenez à votre fonction, attention Les Amis du Bourg ont le bras long. « [L'association] possède copie d'une carte, précise et précieuse, établie par elle-même, recensant la totalité du linéaire de haies. » Chistiane Barret est sur un siège éjectable… Les Amis du Bourg détient des trésors…

 

La préfète au garde-à-vous

 

Convaincue de sa toute puissance, l'association latiliacoise et ses intellectuels patentés, qui connaissent les lois sur le bout des doigts, demandent « instamment » aux services préfectoraux, entre autres, « de mettre en route une réunion d'information/sensibilisation à ce problème, réunion ouverte et en direction de tous les citoyens et acteurs concernés...Elle nous semble indispensable. » Exécution. La préfète va se mettre au garde-à-vous et filer droit. Non mais…

Et si, avec l'intelligence et le bon sens qui caractérisent quelques responsables de l'association, celle-ci avait, avant tout et en premier lieu, prévenu le maire de Latillé avant qu'il ne reçoive le courrier dont, une fois encore, nous avons copie. L'association se doit de ne pas perdre de vue que le maire assure la double fonction d'agent de l'État et de la commune en tant que collectivité territoriale. Est-ce clair ? Non, c'eut été trop simple et visiblement Les Amis du Bourg veut faire du « rentre dedans » et verser dans la polémique. Pourquoi ? Elle seule le sait et encore ce n'est pas certain.

 

Absence de dialogue

 

D'après un récent entretien téléphonique avec son président, Michel Allery, un excellent ami de longue date, « LACTU » sait que ce dernier s'est laissé déborder par les ailes intellectuelles de quelques « collaborateurs ». Plutôt homme de dialogue, lui qui aime tant évoquer « son » Latillé et l'histoire du village, Michel Allery regrette après coup la rudesse rédactionnelle du courrier. Mais, il l'a signé. Encore une fois, « LACTU » dénonce avec fermeté la forme usitée par l'association.

À l'heure où le monde agricole est légitimement en proie à des doutes sur son devenir, les hommes de la terre méritent bien mieux que la délation. Qui peut dire si ces agriculteurs n'ont pas eu l'autorisation de mettre en œuvre ce dont on les accuse ? Pas Les Amis du Bourg qui n'a même pas eu le courage de dialoguer avec eux.

S'il ne faut pas faire n'importe quoi n'importe comment en matière environnementale, il ne faut pas faire non plus n'importe quoi et n'importe comment dans les domaines humain et relationnel. Et épistolaire. Il ne faut peut-être pas sanctuariser toutes les haies comme il ne faut sûrement pas toutes les détruire.

Si « LACTU » peut lancer un avertissement, il le fait par cet adage : “Qui sème le vent récolte la tempête. ” Alors, haies ou pas haies, la tornade risque de détruire bien des choses sur son passage. L'homme fait partie de l'écosystème tout comme en font partie les haies. Essayons de le préserver en bonne intelligence.

 

Philippe Rivière

 

 

Latillé Actualités du jeudi 3 septembre 2015

 

INSOUTENABLE

JE SUIS AYLAN

PAUVRE CHÉRI 

 

Imageproxy

JE les montre ces deux photos que beaucoup, moi y compris, ont du mal à regarder. Au contraire, je les montre parce que nous avons le devoir de les regarder. Le devoir d'assumer collectivement et individuellement ce que nous venons de faire. Je les montre pour qu'elles choquent nos consciences. Volontairement. Amoureusement. Pour cet enfant. Pour la mer. Je les montre ces deux photos pour que, une fois l'émotion spontanée passée, nous ne zappions pas l'insoutenable, et que nous finissions par oublier. Regardez-le bien ce corps d'enfant désarticulé, ce corps d'enfant pantin des terribles pantomimes devenues l'art d'un monde aux mimiques du désolé et du j'en ai rien à foutre. C'est fini messieurs Obama, Poutine, Hollande, Sarkozy, Juppé, Fillon et compagnie. C'est fini messieurs de la romance et de l'or noir, je vais lutter contre vous. Lutter même si je dois mourir. Mourir comme cet enfant que vous avez abandonné jusqu'à ce qu'il échoue sur une plage. Oui, je vais me battre contre vous, contre votre haine de l'autre, contre vos beaux discours. J'entre en résistance. Je vous crie ma colère et je vous jure que jamais au grand jamais je n'oublierai ce que vous venez de faire à cet enfant.

Philippe Rivière

 

Imageproxy 1

 

 

 

SAMEDI 15 AOÛT 2015

 

INTERVIEW DU CURE DE LATILLE

 

J'ai "piqué" la forme et le sens satirique de cette interview au "Canard Enchaîné"

SATIRE

Suite à l'annulation d'un concert de musique classique

Interview (presque) imaginaire du curé en charge de Saint-Cybard de Latillé, église de la paroisse Sainte-Clotilde en Poitou

 

" J'adore la salsa du démon "

 

M. le Curé, est-ce parce que vous êtiez en vacances que vous avez refusé d'ouvrir l'église pour un concert de musique classique ?

Je ne suis pas pour le Trocmaison, bien que ce soit de plus en plus à  la mode. 

Expliquez-moi quelle valeur a la dérogation accordée par l'Evêché ?

Comme l'a écrit le philosophe Étienne Gilson : " toute dérogation aux prescriptions de la raison pratique est par là même une dérogation à la loi éternelle qui la dirige, c'est-à-dire une opposition de la volonté humaine à la raison de Dieu. "

Ben, vous n'êtes pas Dieu quand même ! Ça se saurait ?!

Non. Mais, pour autant, je ne veux pas plier à cette forme vulgaire de chrétienté qu'est un concert de musique classique. Je ne veux pas manquer à mon rang et à ma dignité de religieux et serviteur de Dieu.

N'est-ce pas trop zélé de votre part ?

Il s'agit d'un zèle chrétien. Ou d'un zèle dévôt, si vous préférez. Je me dois d'être un homme d'autorité et de vérité.

D'après nos confrères de La Nouvelle République et de Centre Presse, vous avez fait savoir que vous ne disposiez de personne dans la communauté catholique de Latillé, pour vous représenter ce soir-là et veiller à ce que les lieux sacrés soient respectés. Seriez-vous en faveur du port d'un signe distinctif pour les catholiques ? Il est très très rare de voir un concert de musique classique déclencher une émeute ?

Moi, mon aube suffit à me distinguer des autres. D'ailleurs, celle-ci est toute neuve (il  montre sa nouvelle aube). Imaginez, mon fils, que les musiciens soient en retard et que le concert ne débute pas à l'heure, cela peut créer un chahut et un déchaînement chez le public. Le diable peut être partout. 

L'église ne doit-elle pas être ouverte à tout le monde, aux catholiques, aux athées, aux prostituées et à leurs souteneurs, aux riches comme aux pauvres, aux travailleurs comme aux chômeurs, aux boit-sans-soif comme aux sobres, aux handicapés... ?

Pourquoi croyez-vous que l'Église a créé la fonction de marguillier, fonction dévolue à un laïc ? Justement, pour qu'il soit chargé de la garde de l'église en tant que bâtiment.

Est-ce un emploi de "police" à temps plein ? 

...

Parmi les élus de Latillé, j'en connais qui sont des "gens" d'église. Pas un ne pouvait se libérer, ce soir-là, pour vous représenter ?

...

Que signifient vos silences ?

À vrai dire, j'ai une dent contre Latillé. Je voulais y résider mais la municipalité actuelle a mis le presbytère en vente. Les élus dont vous me parlez comme "gens" d'église m'ont dit que d'annuler le concert serait là une manière de me venger et de les venger en même temps parce qu'ils n'ont pas été majoritaires aux dernières élections municipales.

Dernière question, M. le curé, à part la musique sacrée, aimez-vous la musique ?

Oui, j'aime surtout la variété française.

Quel est votre chanteur préféré ?

J'adore l'Orchestre du Splendid et son interprétation de "La salsa du démon".

 

Propos (presque) recueillis par Philippe Rivière

 

MERCREDI 17 JUIN 2015

COURRIER CHAGRIN

Nous sommes tous d'accord pour reconnaitre qu'il n'y a que celui qui ne fait rien qui ne se trompe pas et que l'erreur est humaine. 

Cependant, quand l'erreur vient réveiller une douleur enfouie au fond du cœur et remuer un deuil qu'on n'en finit pas de faire, on se dit qu'il y a, à tout le moins, un manque de délicatesse voire un "foutage de gueule" délibéré.

Ce matin, mercredi 17 juin 2015, la levée du courrier ne m'apporta que les nouvelles fraîches de mon quotidien préféré. Environ trois heures plus tard, une enveloppe fut déposée dans ma boîte aux lettres. Elle était datée du 02/06/2015, affranchie, et le cachet de La Poste fa[sa]it foi d'une expédition en date du 15 juin 2015 par ADMR la référence du service à la personne MAISON DES SERVICES ADMR 3 avenue du Bourg 86190 Latillé, et adressée à... RIVIERE HUGUETTE 14 RESIDENCE du parc 86190 LATILLE (Sic)

Euh !!! Maman, puisque c'est d'elle dont il s'agit, n'habite plus à cette adresse depuis début 2013, mois et année au cours desquels elle rejoignit l'EHPAD "La Chèze d'Or" où elle est...décédée le 25 décembre 2013. Cela fera donc dix-huit mois bientôt.

Je n'ai pas ouvert le pli, je n'en connais donc pas le contenu. J'y ai apporté les mentions que vous pouvez lire sur le document joint. Puis, j'ai daté et signé. 

Pur hasard, cette lettre m'est parvenue le jour de l'anniversaire de papa qui aurait eu 105 ans aujourd'hui.

Mes chers parents, si vous nous voyez d'où vous êtes, pardonnez leur ils ne savent plus vraiment ce qu'ils font dans tous ces services dits publics. Quant à toi maman, le parc et La Chèze ne vont te rappeler que des bons souvenirs de cette époque où l'ADMR et les imbéciles de service étaient moins voyants. La délicatesse avait encore un sens alors que, maintenant, même pour la connerie il n'y a plus d'interdit.

Philippe Rivière 

P1150486

SAMEDI 21 MARS 2015

Claude Bertaud :

 Un Monsieur

 

En cette veille d'élection départementale, je tiens à rendre hommage à Claude Bertaud, conseiller général du canton de Vouillé (1983-2015) , président du Conseil général de la Vienne (2008-2015), qui a décidé de mettre un terme à sa mission publique et politique. La Vienne et la Vouglaisie perdent très gros.

Latille anciens algerie 6

L'homme est suffisamment pudique pour ne pas vouloir médiatiser ses choix publics. Il n'aime pas se mettre en valeur, il n'aime pas trop les photos, signes d'une vraie modestie. Il ne juge jamais. Il vit au milieu des hommes. Il les accepte comme ils sont. Il les respecte tels qu'ils sont.

Claude Bertaud possède en lui la modestie des gestes, du langage, du maintien, du regard, du sourire. Il a la pudeur de l'homme qui aime son prochain et l'exhale comme un bâtisseur de cathédrales s'efface dans l'ombre de l'édifice qu'il a érigé.

Je sais qu'il va m'en vouloir de dire du bien de lui, de dire que ses vies privée et publique sont des chefs d’œuvre. L'homme affiche tellement de retenue dans l'opinion que l'on a de lui. Il a une totale absence de fierté, il n'est pas un adepte des raouts, mais il aime plus que tout la simplicité et la fidélité que révèlent la popularité et la crédibilité dont il dispose auprès des communautés humaines.

Vous allez dire que j'abuse de la brosse à reluire. Dommage, si tout haut vous pensez ainsi. J'exprime les sentiments réellement éprouvés à l'endroit de Claude. Je les avoue et je les affirme. Je ne compose pas.

Claude et moi, nous nous connaissons depuis...(trop) longtemps. Depuis que je l'ai croisé flanqué du maillot violet de L'Entente Sportive de Benassay. C'était un dimanche de football. Il y eut d'autres dimanches. Des dimanches d'élection. Il y eut des jours de joie, de bonheur approché, des jours d'angoisse, des jours de tristesse et des jours de deuils. Il y a toujours eu le partage comme il y a toujours eu l'amitié fidèle. L’amitié par amitié. L’amitié vraie. L’amitié par harmonie. L’amitié absolue, confidentielle, désintéressée, durable et sans doute éternelle. Sans lien de sang sauf celui de cette terre qui irrigue nos veines de fils de paysans.

Oui, Claude Bertaud est un Monsieur. Je n'ai rien de plus à ajouter. Je laisse simplement couler les larmes d'une nostalgie attendue et redoutée à la fois. Merci pour tout, Claude.

Philippe Rivière

 

MARDI 17 MARS 2015

AFFAIRES SUÉDOISES

Football : Ibrahimovic, l'international Suédois du Paris-St Germain, clame des insultes. Le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports monte au créneau. Que vient-il faire là-dedans ? Le football professionnel a "sa" Ligue et la Fédération française de football a aussi son mot à dire. Elles peuvent sanctionner sans que le ministre intervienne. L'a pas autre chose à s'occuper que de "tirer" l'oreille à un "footeux" archimillionnaire ?


Chiré-en-Montreuil : AUTOLIV/ISODELTA envisage de supprimer 225 emplois. Ni le ministère du travail ni celui de l'économie ne se sont exprimés sur le sujet.
Morale de l'histoire : un footballeur suédois est plus important qu'une entreprise de même nationalité. Faudra un jour "zlataner" tout ce "beau" monde, ne croyez-vous pas ?

 

Ph.R.

 

SAMEDI 14 FEVRIER 2015

 

Paris, Copenhague :

 

même combat

 

Ce n'est plus de la colère. Ça dépasse la colère. Ça dépasse mon entendement. Après la France, voici venu le "tour" du Danemark. Paris, Copenhague : même combat.

Les terroristes ont entre autres buts celui de vouloir tuer nos démocraties en commettant des actes d'une barbarie qui va à l'encontre de nos valeurs... démocrates et morales. Oui, il y a danger ! Oui, nous devons être vigilants, mais non nous ne devons pas tomber dans le délire de la persécution qu'est la paranoïa. Puisque nous sommes en guerre, entrons dans la résistance. Montrons et démontrons que nous avons des couilles. Nos ennemis sont cons. Montrons-nous intelligents. Et nous triompherons.

Face à leur lâcheté qui les amène à attaquer par surprise n'importe qui -ou presque- n'importe où -ou presque- ces mêmes ennemis croient mettre à terre notre liberté d'expression, à défaut de nos libertés tout court. Ah ! il ne faut pas toucher à leur prophète, il ne faut pas le caricaturer. Voilà que maintenant ça ne suffit plus : il ne faut plus tenir conférence sur LA liberté d'expression. Qu'ils aillent se faire foutre : nous parlerons, nous écrirons et nous dessinerons [sur] Mahomet, Dieu, la fleur qui fleurit, le blé qui pousse, le chanteur qui chante, l'enseignant qui enseigne, le médecin qui soigne, la bombe qui explose, le fusil qui fusille, le mort qui est mort, le philosophe qui philosophe, le juge qui juge, l'avocat qui défend, le vent qui souffle, l'oiseau qui chante, la pluie qui mouille et le soleil qui brille. Et alors ?

Alors je leur redis, à celles et ceux qui veulent nous imposer leurs idées à grandes rafales de kalachnikov, que leur bestialité, leur tyrannie, leur férocité, leur cruauté n'arriveront jamais à bout ni du progrès moral, ni du progrès intellectuel, ni du progrès artistique, ni du bien social. Ils s'offrent en holocauste pour nous anéantir. Leur sacrifice est inutile. Ils oublient que notre société civile est volontaire et qu'elle constitue un grand corps qui n'est pas totalement malade. Sûrement moins que la classe politique, en tous cas. En touchant les uns, ils font vaciller les autres, et vice-versa. Mais, au bout du compte, ils ne voient pas que nous sommes terriblement unis et terriblement efficaces.

D'aucuns prétendent qu'il faudrait lever le pied. Comme arrêter, par exemple, de caricaturer le prophète Mahomet sous le prétexte que c'est faire de la provocation. "Se coucher" de la sorte c'est comme supporter les commérages sans rien dire : le matin, on vous a bouffé l'ongle du petit doigt, le soir on vous a englouti le bras. Non, il ne faut pas leur concéder un millimètre de terrain à celles et à ceux qui vont sur celui de la barbarie. Sinon, demain, nos femmes, nos enfants, nos vieillards et nous-mêmes, tous nous serons soumis à la volonté de ces pitres meurtriers endoctrinés par les plus mauvaises des voix, par les plus mauvaises des voies, qui ne sont que des"versets" de la haine et des sourates de pacotille. Les vrais chapitres sont ailleurs. L'Amour, la Liberté et la tolérance qui font que nous constituons cette société civile dont je parle plus haut, cette société civile qui a cet esprit ouvert capable de se tourner vers une profonde méditation balayant tout amalgame. "Je suis Charlie parce que j'ai aussi le droit de ne pas être Charlie". Tout est dit.

En attendant, Paris et Copenhague sont engagés dans le même combat. La France et le Danemark sont plongés dans les mêmes cauchemars. Leurs ennemis délirent. C'est eux qui auront un réveil brutal. Parce ce que nous, Français et Danois, nous ne rêvons pas. Notre réalité, c'est la LIBERTÉ. Et, elle ne nous a jamais été inaccessible, aussi dur fut le prix à en payer.

Philippe Rivière

 

Latillé Actualités du jeudi 12 février 2015

 

Elles sont bien bonnes !

 

Tout à l'heure, nous étions cinq amis assis autour d'une table à parler des bêtises de jeunesse commises par les uns et les autres. Vous nous auriez entendu gausser sur nos propres écarts comme sur ceux des autres ! À en pisser dans notre culotte ! Ventripotents comme moine, nos bedaines ont sursauté à la cadence de nos éclats de rires !

C'est pourquoi j'ai choisi, aujourd'hui, de vous rapporter dans ce billet quelques savoureuses anecdotes vécues par les uns et les autres. Ou, à tout le moins, transmises oralement par nos parents. Mais la plupart de ces anecdotes constituent des tranches de vie éprouvées par les narrateurs de ce 12 février 2015. Je vais tenter de les agrémenter en utilisant parfois un patois -approximatif- qui ne saurait en rien constituer un cours de Parlanjhe. Pardon aux puristes du Poitevin-Saintongeais régionaliste et bienvenue aux adeptes des phonétiques acoustique et auditive. Des deux côtés on s'y retrouvera, du moins je l'espère. Ol ét parti !

Rouges tomates

« Il était un coiffeur de Latillé qui aimait à troquer sa paire de ciseaux et ses peignes contre la fourche à bêcher et la binette. Plus spécialement intéressé par la culture -et la récolte- de la tomate, il en vint un jour à demander à l'un de ses clients comment celui-ci faisait pour avoir d'aussi belles tomates bien rouges. Le coiffé, connaissant la naïveté du coiffeur, ne coupa pas les cheveux en quatre.

- Pas compliqué, il suffit de les arroser avec de l'eau chaude !

Ce qui fut dit fut fait. Le lendemain, notre bonhomme en question guetta le coiffeur et son épouse à l'heure de l'arrosage. Le couple s'était armé de deux seaux d'eau bien chaude et arrosait les pieds de tomates. Le constat fut le suivant : les tomates n'ont pas rougi mais elles ont carrément melé.»

Le temps des cerises

Décidément bien candide, ce même coiffeur très merlan (fallait que je le fasse ce jeu de mots) aimait à aller taquiner le poisson dans notre chère Auxances. Rentrant bredouille plus souvent qu'à son tour, il prit conseil auprès d'amateurs mieux avertis que lui. L'un d'eux lui dit : " Suffit de mettre une cerise comme appât et dès que vous entendez le craquement du noyau...vous ferrez ! ". Le conteur n'a jamais su si  les prises du coiffeur ont été à la hauteur du conseil...»

Service pas encore militaire

À l'époque où les conscrits ramassaient les poulettes, ils étaient avant tout bon pour le service des aventures en tout genre. Voilà donc une bande de futurs militaires partis manœuvrer vers les poulaillers des fermes tenues par les parents des droyères de leur âge. Nos gars étions motorisés. Une vieille bagnole rafistolée par le drôle du mécano, drôle copain de classe des autes ben sûr, bagnole avec conduite à droite, et au volant le seul de la troupe qu'avait son permis. Bon, côté poulettes la chasse à...cour (de ferme) -voire souffle court- était ma foi assez fructueuse. Nos gars "balançaient" leurs "proies" dans un coffre en bois et roule Mimile. Sauf que dans tché putains de chemins qu'étions par cor' ben carrossables, le couvercle du coffre sauta. Si ben qu'à la ferme suivante la bande constata queu y'avait pu une poule dans le machin. A l'avions r'trouvé leurs ailes, pardi ! Première déconvenue pour les conscrits qu'allaient point être au bout de leur peine. À la ferme suivante donc, après un verre pour le réconfort et un autre pour redémarrer, tout le monde reprit place dans l'automobile. Merde ! la mécanique voulait pas péter. " Attendez les drôles queu dit le fermier, y va vous donner un coup de main. " Ouverture du capot et là l'implacable constat : les durites d'essence avaient pas t'nu le choc. Rafistolage maison mais efficace plus précaution d'usage grâce au fermier qui donna un bidon de carburant en prime. Ainsi continua la tournée de ferme en ferme avec ravitaillements de rigueur pour la machine comme pour les futurs hommes. Jusqu'à la panne sèche ! De la chignole, pas des gars !... Pas grave, y'avait le bidon. Sacré nondidiou, quand que les gars l'ont pris ko bidon, l'était tout simplement à sec li tou. Faut vous dire que lors d'un précédent ravitaillement en cours de route, les gars avions eu du mal à ouvrir le bouchon. Pas de panique à bord, un coup de marteau avait suffi à débloquer la situation. Mais en tapant, le mécano de service avait aussi fissuré le bidon... Et notre vaillante troupe n'avait point eu l'odeur de l'essence leur montant au nez. Olé vrai  qu'une certaine gnôle vous faisait parfois d'venir handicapé olfactif...

Bref ! tout finit par s'arranger, on sait pas trop comment, quand que la vieille guimbarde se r'trouva en haut d'la Jusie. Folé r'descende une côte pis en r'monté iune. Une gageure pour les futurs trouffions, pensez donc ! Ouais, mais au mitan y'avait l'Auxances. Pire encore, olé qu'avec l'effet de la pente la bagnole prit de la vitesse, et pire de tout olé qu'les freins freignont pas grand chouse. Olé l'iô qui compliqua l'tout. Quand que le tacot voulut traverser, justement l'iô rentra à grand bouillon par le plancher soudainement défaillant et l'engin stoppa en pien miyeu d'la flotte. »

Et, aujourd'hui encore, l'ami qui nous racontait ça ne sait toujours pas comment les conscrits se sont sorti de l'affaire. "Sans doute qu'un agriculteur est venu nous remorquer avec son tracteur" imagine t-il en s'interrogeant encore et tout de même, des dizaines d'années plus tard.

Voilà donc une (première ?) série d’anecdotes véridiques qu'ont vécues des gens de chez nous à un moment donné de leur vie. Je suis pour la transmission orale et la transmission écrite et c'est pourquoi j'ai voulu partager avec vous ces histoires drôles en espérant qu'elles vous fassent rire autant que nous nous sommes bidonnés à les entendre, hier, entre amis.

Philippe

Latillé Actualités du jeudi 29 janvier 2015

 

Je suis bleu, blanc, beur

 

La grisaille et la pluie sont là pour nous rappeler que nous traversons l'hiver. Certes, sans grand froid mais quand même avec un temps à ne pas mettre un chien dehors. Encore que ma "déesse" ne déteste pas spécialement la pluie. Moi, malgré mon patronyme, la flotte ce n'est pas trop mon truc. Avant de choper le clavier qui me permet d'échanger avec vous, j'ai tué le temps en re-re-gardant la finale de la Coupe du monde de football 1998. Ce France-Brésil d’anthologie ! Ce 3 - 0 qui fit éclater spontanément un refrain repris en chœur par mon pays bleu, blanc, beur. Et un, et deux, et trois...zéro ! Elle était belle cette France, de Paris, sa capitale, à la plus petite commune de l'hexagone. Peut-être aurions-nous pu dire, à l'époque, que des millions d'hommes, de femmes et d'enfants, s'offraient une marche républicaine. Peut-être... Ce ne fut pas une marche silencieuse, loin de là. Même si la Tour Eiffel et l'Arc de Triomphe saluèrent l'évènement à grands coups de watts, je ne vis pas alors un seul panneau scintillant " Je suis Zidane ", " Je suis Jacquet " et autres " Je suis Barthez ", " Je suis Deschamps ". Pourtant, le bonheur venait du pré.

C'était avant ce putain de mercredi 7 janvier 2015. Avant cette barbarie qui nous a tous secoués. Et nous avons tous affiché " Je suis Charlie ". J'ose espérer que ce fut pas du snobisme comportemental de groupe... Aujourd'hui, c'est un enfant de 8 ans qui est entendu par des policiers pour avoir rétorqué une espèce "d'apologie du terrorisme" à son professeur. En pleine classe. Eh oui ! messieurs et mesdames, nous en sommes arrivés là après la destruction massive infligée à "Charlie Hebdo". C'est stupide, ignoble et tellement bête un monde de cons. Et des cons, il y en a partout. Même qu'il y en a à Latillé. Ils sont trop nombreux ces cons-là à faire un amalgame hétérogène avec plaisir. À ouvrir leurs grandes gueules de cons alors que la salle des fêtes accueille deux expositions sur la Déportation. Je ne sais même pas si ça leur parle, la Déportation, les deux conflits mondiaux et tout le reste. « C'est une bonne guerre qu'il nous faudrait » entonnent ces connards patentés, aux sourcils épais et au pif couperosé par de trop nombreuses tournées d'apéro. Ils sont sûrs d'eux, la bonne solution est la leur, ils se radicalisent dans leur connerie, frappent du poing sur la table le dos tourné à leur feu de cheminée. Ils sont confortablement installés, savent qu'ils ne risquent rien et dégoisent à qui mieux-mieux sur les autres qu'ils ne connaissent pas mais dont ils ont peur. Ce sont eux qui devraient s'expliquer devant les flics, pas un môme de 8 ans...

La nuit tombe sur Latillé. La pluie aussi et toujours. Je vais me re-regarder la finale du championnat d'Europe des Nations. Revoir pour la énième fois le but en or de Trézéguet. " Je suis Trézéguet ". Isis est d'accord. Elle est sensationnelle, ma chienne ! Elle est toujours d'accord avec moi. " Je suis Trézéguet ". Ahhhhhhhhh ! ça fait du bien d'être Trézéguet quand le bonheur vient du pré !

Philippe Rivière

Latillé Actualités du mercredi 7 janvier 2015

 

BILLET

 

NOUS SOMMES CHARLIE

 

 

 

Sans doute faisait-il gris, ce matin, à Paris. Sans doute…

Soudain, le gris vira au noir… Le noir dont étaient vêtus trois hommes cagoulés. Lourdement armés. Brutalement, le gris et le noir se coagulèrent à l'air parisien… Se figèrent en une masse rouge. Rouge comme le sang.

Ce sang que le Dieu des chrétiens aurait versé pour eux. Ce sang que des hommes ont fait couler au nom du leur, peut-être le même d'ailleurs, ce matin, dans un Paris tout à coup aveuglé par les gyrophares des voitures de police et de secours. Dans un Paris ne percevant plus que le bruit strident et stressant des sirènes qui hurlaient l'urgence et la gravité. Qui hurlaient le pire. Il était 11 heures. C'était dans le 11e arrondissement de Paris. C'est toute la France qui fut sur-le-champ meurtrie par un attentat extraordinairement violent contre un organe de presse.

Il est 16 heures. Je suis assis à mon bureau. Je gueule ma haine. Je braille ma haine avec ces tout premiers mots qui sortent instantanément de ma bouche. Non, ce n'est pas de la colère que j'éprouve, c'est bien de la haine. Une haine ardente et aveugle, farouche et furieuse, qui dégueule de mes tripes. Je suis victime d'une grosse crise de répulsion.

 « Ils » ont réussi à me transmettre leur haine ces barbares, ces criminels monstrueux et sanguinaires fiers de leur splendeur cruelle et sauvage. « Ils » portaient sur eux et en eux cette doctrine construite sur une passion aveugle et un zèle qui servent l'intolérance et la mort. Le fanatisme les inspire, croient-ils. Le fanatisme les excite. Le fanatisme, il coule dans « leurs » veines au nom de la justice sur terre et au nom de l'avenir de la société. « Leur » fanatisme se brisera sur l'écueil de la conscience mondiale.

 

NOUS SOMMES CHARLIE.

 

« Ils » ont lâchement assassiné CABU, CHARB, TIGNOUS, WOLINSKI, MARIS, DEUX POLICIERS et CINQ AUTRES PERSONNES.

Douze morts pour une LIBERTÉ que nous devons défendre dans l'unité qui façonne une nation forte. CHARB disait : «  Je préfère mourir debout que vivre à genoux ». "Ils" ne nous casseront pas tous nos crayons. Ils ne briseront pas toutes nos plumes car NOUS SOMMES TOUS CHARLIE.

 

Même s'il fait gris, en cette fin d'après-midi, à Paris… Et, sur toute la France.

 

Philippe Rivière

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 01/05/2017