Latille maison dr roux 1

La maison d'habitation et le cabinet médical du Docteur Armand-Roux, ancien maire de la commune, accueillent désormais la mairie de Latillé.

(Photo archives "LACTU")

 

 

BIENVENUE SUR LATILLÉ ACTUALITÉS

Latille la fontaine 1

Latillé, la fontaine de la place Robert-Gerbier.

 

POUR LA LIBERTÉ D'EXPRESSION

socle de la démocratie

 

Liberte expression 1

 

AVERTISSEMENT

ATTENTION, certaines images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes ainsi que des personnes non averties.

Si vous ne voulez pas voir, passez votre chemin ...

Merci de votre compréhension.

 

A VOTRE ATTENTION

Le site et surtout son manager sont toujours en repos le mercredi et le dimanche, sauf pour de l'événementiel particulier. Pour les jours fériés, c'est selon l'humeur et le courage du même manager. Quelquefois, c'est à cause d'un manque de motivation ou à cause d'une santé assez précaire. Je rigole mais la machine vieillit mine de rien.

Les contenus des pages de ce site sont à consulter en déroulé. Merci.

Sur la page d'accueil, merci de cliquer sur le titre qui apparaît souligné lorsque vous passez la souris. Vous serez directement dirigé sur ce qui vous intéresse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 Votre panier est vide  Votre compte

ANNEE 2013

 

Latillé Actualités du vendredi 6 décembre 2013

Ayron

Autour du plan d'eau (1)

Alors que la Communauté de communes du Vouglaisien et tous ceux qui sont attachés au plan d'eau d'Ayron s'interrogent sur le devenir du site, un flâneur s'en est allé sur place pour un brin de promenade. Ses clichés, dont certains ont la qualité de cartes postales, nous prouvent combien ce lieu est agréable. L'automne est propice aux couleurs châtoyantes, un héron y dresse son long cou, des canards s'ébattent joyeusement, des pêcheurs assouvissent leur passion, et des promeneurs déambulent dans ce magnifique espace où ils prennent leurs pieds. Alors, que l'Europe et Bruxelles nous fichent la paix à nous autres Vouglaisiens, et fiers de l'être, et qu'elles débattent sur des sujets qui en valent la peine. Et qu'elles nous laissent  notre plan d'eau d'Ayron.

Philippe Rivière

Cliquer sur les liens des fichiers pour voir les photos

ayron-plan-d-eau-frerot-4-1.jpg ayron-plan-d-eau-4-1.jpg

ayron-plan-d-eau-frerot-2-3.jpg ayron-plan-d-eau-2-3.jpg

ayron-plan-d-eau-frerot-1-1.jpg ayron-plan-d-eau-1-1.jpg

ayron-plan-d-eau-frerot-2-1.jpg ayron-plan-d-eau-2-1.jpg

ayron-plan-d-eau-frerot-1-2.jpg ayron-plan-d-eau-1-2.jpg

ayron-plan-d-eau-frerot-1-1.jpg ayron-plan-d-eau-1-1.jpg

ayron-plan-d-eau-frerot-1.jpg ayron-plan-d-eau-1.jpg

ayron-plan-d-eau-frerot.jpg ayron-plan-d-eau-jpg

ayron-plan-d-eau-frerot-3.jpg ayron-plan-d-eau-3.jpg

 

 

 

Latillé Actualités du jeudi 31 octobre 2013

 

Histoires "vaches" !

 

p1130262.jpg

Cul à cul.

p1130267.jpgSelf-service.

p1130268.jpg"Genêt...Meuh..." que toi !

p1130269.jpgCachééééééée !... Coucou !

 

 

Latillé Actualités du samedi 3 août 2013

Ayron, hérons

Éoliennes et tournesols

En empruntant les chemins qui mènent au lieu-dit "L'Usine" d'Ayron et à "Piloué" de Chiré-en-Montreuil, le flâneur a vu les quatre éoliennes du Rochereau survoler des bottes de paille, deux hérons posés dans un champ avant de se déployer toutes ailes dehors, puis d'autres bottes de paille monter la garde devant la conciergerie du château, et des champs de tournesol. Vive le soleil !

p1130100.jpg

 

p1130102.jpg

 

p1130104.jpg

 

 

p1130103-1.jpg

 p1130110.jpg

 

p1130106.jpg

 

 

Latillé Actualités du vendredi 14 juin 2013

 

Gentils coquelicots

 

coquelicots.jpg

 

coquelicots-2.jpg

 

coquelicots-bis.jpg

 

coquelicots-bis-1.jpg

 

coquelicots-1.jpg

 

 

Latillé Actualités du mardi 14 mai 2013

Jaune colza

Puisque le soleil ne semble toujours pas vouloir investir le ciel de nos campagnes, le flâneur est allé chercher du jaune au milieu des champs. Du jaune comme le colza. Avec le vert des blés, des orges et des pâturages, le décor est on ne peut plus bucolique. Vraiment, il ne manque que le soleil. Dis, quand reviendras-tu ?

champs-de-colza.jpg

 

champs-de-colza-1.jpg

 

champs-de-colza-2.jpg

 

champs-de-colza-3.jpg

 

 

champs-de-colza-4.jpg

 

 

champs-de-colza-7.jpg

 

champs-de-colza-6.jpg

Un cliché qui résume la campagne de Latillé : des céréales, des vaches, des arbres et une maison isolée. Quel charme !

chevaux-du-chaffault.jpg

Il est des fois où le flâneur se sentirait bien l'âme d'un cavalier ! (photo dédiée à mon frérot)

 

 


 

Latillé Actualités du vendredi 5 avril 2013

Tétée !

p1120609-1.jpg

C'est l'heure de la tétée pour ce jeune veau.

p1120607.jpg

Et il aime ça le bougre !

p1120606-1.jpg

Et quand on aime on ne compte pas !

p1120601.jpg

Aujourd'hui, ce n'était pas encore l'heure de se promener en tee-shirt.

p1120604.jpgQuoique, heureusement que le soleil paraissait !

p1120602.jpgEnfin des fleurs et des couleurs aux "Gautelières".

p1120603.jpgUn tracteur au repos. Mais où donc est passé "son patron" ?

p1120605.jpg"Picardie" sous le soleil !

p1120600.jpgMême sur les petites routes de campagne on peut croiser des gros engins de chantier ! La preuve !

 

 


 

Latillé Actualités du jeudi 4 avril 2013

Journée de grisaille

p1120596.jpg

Difficile de détecter, aujourd'hui, le plus petit coin de ciel bleu. Partout, ce n'était que grisaille. Sur terre et dans le ciel ! Pff ! Y'en a marre !

p1120597.jpg

On dirait une tête de chien !

p1120598.jpg

Jolie rangée de châtaigniers.

p1120595.jpg

On se console comme on peut : l'herbe verte pousse sur les bords des chemins.

 

 


 

Latillé Actualités du mercredi 3 avril 2013

"Cale" à mare

 

p1120593.jpg

Le flâneur s'est "calé" à proximité de la mare de Maury. Il y a observé tout un petit écosystème plein d'énergie. Comme quoi les choses simples et naturelles sont parfois les plus belles !

p1120594.jpg

C'est une sacrée tête de vache !

p1120590.jpg

Allons nous promener dans les bois !

p1120591.jpg

Une petite partie de la vallée de l'Auxances.

 

 


 

 

Latillé Actualités du samedi 30 mars 2013

" J'veux du soleil, rien q'du soleil ! "

latille-clocher-eglise.jpgC'est malin ! Les cloches sont parties, le soleil aussi. Espérons que l'astre solaire sera comme elles, c'est à dire qu'il reviendra demain...

 

latille-cheminee-fume.jpg

Pâques aux tisons ! À tel point que l'on fait encore du feu dans la cheminée et que ça fume comme en plein hiver. Y'a plus de saisons !

 

latille-cabine-telephonique.jpg

Comme si la météo n'était pas assez triste comme cela, la cabine téléphonique hors service, située au pont, est abandonnée à tous les temps, au pied du château de La Chèze, monument classé, rappelons-le. Ça la fout plutôt mal ! Ah ! si "Orange" (ou "France Telecom") réagissait aussi lentement pour envoyer ses factures...

 

latille-monument-victoire.jpg

Même la statue du monument de la Victoire baisse les yeux pour ne pas voir la grisaille du ciel qu'elle semble vouloir transpercer avec la lance de son étendard.

 

latille-gravillons.jpg

Noir c'est noir comme le goudron et les gravillons qui ont un effet "casse-gueule" rue de la République et place Robert-Gerbier. Faut tout de même admettre que la chaussée avait besoin d'un lifting et que chacun fait selon ses moyens.

 

latille-chat-1.jpg

Il fait un temps de chien ! La preuve, un chat est dehors. Sur un appui de fenêtre bien à l'abri tout de même.

 

latille-massif-jacinthes.jpg

Enfin de la couleur grâce à ce massif de jacinthes.

 

latille-vitrine-regnault.jpg

Lumières et parfum de fête avec la vitrine de la boulangerie-pâtisserie Gérald Régnault.

 

latille-interieur-petit.jpg

" J'veux du soleil ! ". À défaut d'en avoir à l'extérieur, la boulangerie-pâtisserie Nathalie et Philippe Petit en a dans le cœur et dans le magasin. Je "prends" le tournesol et je mange des yeux les chocolats de Pâques. Non mais !

 

latille-vitrine-petit.jpg

Lapins, fleurs et papillons : n'hésitez pas à aller butiner vos chocolats chez Nathalie et Philippe Petit.

 

 


 

Latillé Actualités du vendredi 29 mars 2013

Vendredi saint, temps de Toussaint

latille-vendredi-saint.jpgAh ! le beau vendredi saint ! Tellement beau que le flâneur n'a pas eu le "courage" de se bouger les fesses. Au lever du jour, quelques faibles chutes de neige vinrent légèrement blanchir les toits et les pelouses. Le flâneur opéra illico un retour sous la couette. La pluie prit le relais avant que ne tombe sur Latillé un méchant brouillard obstruant la vue sur le petit bourg et le clocher de l'église Saint-Cybard. En ce vendredi saint on se serait cru à la Toussaint. 

 

latille-vendredi-saint-1.jpgHeureusement que les forsythias sont en fleurs pour nous rappeler que c'est le printemps... En cours d'après-midi, le brouillard fut suffisamment dense pour obliger les automobilistes à allumer les feux de croisement.

 

 


 

 

Latillé Actualités du jeudi 28 mars 2013

Chemin faisant


latille-chemin-faisant-4.jpg

Finalement, il ne faisait pas très chaud.

latille-chemin-faisant-5.jpg

Un trio pour mieux rouler.

latille-chemin-faisant-1.jpg

Va falloir la monter la côte...

latille-chemin-faisant-3.jpg

L'herbe commence à bien pousser.

latille-chemin-faisant.jpg

Les vaches sont de retour au pré.

 

 


 

 

Latillé Actualités du mercredi 27 mars 2013

Passages

latille-passages.jpg

Les traces du passage de l'homme au milieu de ses champs.

latille-passages-2.jpg

latille-passages-3.jpg

Le passage du chemin à l'entrée du champ.

latille-passages-4.jpg

Serait-ce le passage choisi par du gibier ?

 

 


 

Latillé Actualités du lundi 25 mars 2013

AgriCoop

lactu-ayron-coop-agri.jpg

Le château d'eau et la coopérative agricole d'Ayron vus depuis "Les Champs de l'Enfer" à Latillé (photo prise le 20 mars 2013)

 


 

Latillé Actualités du jeudi 14 mars 2013

Regard vers le ciel

(...pour mieux voir venir le printemps ?)

001-5.jpg


Regard vers le ciel ! Ce grand arbre semble mort, mais va bientôt revivre, et les sapins qui l'entourent, verdoyants hiver comme été, montent la garde et le protègent. (Photo JR)

002-7.jpg


Il y a quand même des signes qui ne trompent pas ! ou alors dame nature se trompe et/ou nous trompe ! Vu tout à l'heure, au cours d'une balade vers Puy-Hervé !  A quand les hirondelles ?  Normalement d'ici à quinze jours sans doute ! Courage... (Photo JR)

 

 


 

Latillé Actualités du jeudi 7 mars 2013

Par-dessus les "échalias"

Le flâneur s'est amusé à photographier les "échalets dô Poétou", des échaliers en Français dans le texte, comme du temps où il s'amusait à les enjamber dans sa prime jeunesse ou encore avec ses beaux-frères lors des parties de chasse.

p1120526.jpg

Dans ce qu'il reste des "palisses" du côté des "Champs de l'Enfer".

p1120527.jpg

Un autre "échalia" derrière "Picardie" d'Ayron.

p1120528.jpg"Pis cor' une aut'."

 

 


 

Latillé Actualités du lundi 4 mars 2013

Auxances et objets sous le soleil

Au cours de sa promenade (quasi) quotidienne, le flâneur a repris du service en même temps que le soleil. Dans la campagne de Latillé, il a trouvé des lieux et des objets qui lui ont  tapé dans l'œil. Cela reste subjectif, mais le flâneur est heureux de vous faire à nouveau partager ses clichés.

p1120507.jpgQuand l'Auxances s'abrite derrière un vieux mur.

p1120512.jpgCoucher de soleil sur la campagne environnante.

p1120524.jpgCes objets ont été posés là comme pour arrêter le temps...

Avril 2013

 

 

 

29 avril

 

C'est un hommage riche en émotion que le monde des anciens combattants de Latillé a rendu aux Déportés, dimanche matin, au cimetière. Accompagnée par les porte-drapeaux, la cérémonie était placé sous la présidence de Yvon Robin, en présence notamment du maire, Simon Brie, qui a lu le message officiel conjointement rédigé par les Associations nationales des Déportés, de son premier adjoint, Régis Brault, de Mme Marie-Christine Poudret et de M. Philippe Roquet, délégué à la Défense, conseillers municipaux.

Fidèlement attaché au devoir de mémoire depuis de très nombreuses années, le vice-président des ACPG/CATM, Roger Hurtault, a rappelé, dans son allocution, " l'origine de la commémorationdes victimes de la Déportation, dans les camps de concentration, univers de mort et d'extermination mis en œuvre par le 3ème  reichSoixante huitième du nom, cette commémoration marque l'attachement que chacun d'entre nous doit porter à celles et à ceux qui, dans les jours sombres de notre Histoire, dans la clandestinité, par leur courage et leur détermination face à la tyrannie de l'occupant, au péril de leur vie et celle de leur famille, nous ont redonné l'espoir et retrouvé l'honneur. " Le docteur Armand Roux était de ceux-là, comme l'avait été M. Gaston Perreau, décédé lundi dernier 22 avril. " Nous renouvelons nos très sincères condoléances et notre fidèle amitié à Mme Andrée Perreau " a déclaré Roger Hurtault à l'endroit de l'intéressée qui avait tenu à être présente à la cérémonie.

Le jeune Lucas Minéo, 12 ans, a repris ensuite " Le clin d'œil " que les anciens combattants de Latillé avaient écrit à l' intention de M. Perreau, puis lui avaient lu lors d'une récente visite à la maison de retraite de Vasles où résidait, avec son épouse, l'ancien résistant et déporté.

En présence de Jean-Claude Roux, petit-fils d'Armand Roux, résistant-interné et déporté, la délégation s'est déplacée sur la sépulture de l'ancien docteur, maire de Latillé et président du Conseil général de la Vienne, sur laquelle son descendant, Simon Brie et Mme Perreau ont déposé une gerbe.

Roger Hurtault a rappelé le parcours du docteur Roux, la pause inaugurale d'une plaque commémorative, en 2008, sur la façade principale de la mairie, qui fut le cabinet et le domicile du docteur. " Cette gerbe honore le souvenir des déportés, femmes et hommes de courage et d'espoir, misérables de sang et de larmes, qui ont été victimes de la barbarie instituée par les nazis " a souligné M. Hurtault avant de faire observer un moment de recueillement et de regretter " l'absence de nombreux élus du conseil municipal (NDLR-11 sur 15) ".

 

 

24 avril

 

C'est avec infiniment de tristesse que nous avons appris le décès de M. Gaston Perreau, à l'âge de 88 ans, survenu lundi dernier.

Après avoir longtemps vécu résidence du Parc, à Latillé, Gaston et son épouseavaient rejoint  la maison de retraite de Vasles (Deux-Sèvres).

Voici quelques jours, à l'approche de la journée nationale des déportés de dimanche prochain 28 avril, triste sort que vécut M. Gaston Perreau, l'association des combattants, prisonniers de guerre et combattants d'Algérie, Tunisie, Maroc, section de Latillé, sous la signature de son président, Yvon Robin, et de son vice-président, Roger Hurtault, rendait hommage à son camarade dans un billet titré " Clin d'œil à Gaston ". Hommage qui devait être lu à l'occasion du rassemblement au cimetière.

Avec leur autorisation, nous reprenons l'intégralité de leur texte.

" Aujourd'hui, dans nos rangs, un de nos grands anciens, Gaston PERREAU, reste le seul survivant de ces « HOMMES D'EXCEPTION » à pouvoir témoigner de l'enfer concentrationnaire à jamais ancré au plus profon de leur âme et de leur corps.

Natif du Gâtinais (Loiret), clandestin à 17 ans, en 1942 il rejoint en forêt de Rambouillet, la Résistance.

  • Début 1943, Gaston, alors agent de liaison est dénoncé avec un de ses camarades. Arrêté par la police allemande, il est interrogé et emprisonné à Versailles.

  • Prisonnier, Gaston est dirigé sur l'Allemagne, interné à l'OFLOG 21 à ZITTAU enfin déporté au camp de BUCKENWALD pour fait de résistance.

  • En mai 1945, il sera libéré par l'armée soviétique et rapatrié en Métropole.

  • Les années ont passé. Comme tous les déportés, Gaston cache ses souvenirs au plus porfond de son âme. Les évoquer reste un moment d'exception.

  • À cet instant rassemblé, nous aurons tous une affectueuse pensée pour Gaston et son épouse Andrée résidants à la maison de retraite de Vasles. "

Les obsèques religieuses de M. Gaston PERREAU seront célébrées demain, jeudi 25 avril, à 10 h en l'église Saint-Cybard de Latillé.

À Mme Andrée PERREAU, son épouse, et à toute la famille, " Latillé Actualités " présente l'expression de ses condoléances émues.

 

 

24 avril – 21 mars

 

 

 

 

 

 

 

Rétro foot n° 6

 

Guy en "Marcel" et une paire de "Roger"


 

latille-foot-autrefois-5.jpg

 

 


 


 

Rétro foot n° 8

 

Une équipe d'un autre temps

 

 

equipe-de-foot.jpgDebout de G. à D. : Roland Thibault, Robert Fergeault, Philippe Blanchard, Michel Cacault, jeune fille ?, Jean-Maxime Oble, Chargelègue.

Accroupis de G. à D. : Daniel métais, Bernard Perreau, Dominique Blanchard, Claude Rivière, Jacky Rivière.

 

Si nous nous souvenons de cette équipe, à contrario nous avons très peu d'nformations sur elle en mémoire. C'était en quelle année ?... Qui est la jeune fille ? Sous toutes réserves, peut-être serait-ce Dominique Métais, la sœur de Daniel ! Rien n'est moins sûr. Par rapport aux " Rétro foot " précédents, on peut constater que Roland , Jean-Maxime et Daniel portaient déjà les couleurs de " La Pacifique Football " . Elle possédait également Claude Rivière, de Frozes, une force de la nature, naturellement musclé et qui tenait debout face à ses adversaires. On note aussi la présence de deux frangins : Philippe et Dominique Blanchard. Bernard était très doué et, en défense, Robert Fergeault était une véritable tour de contrôle. Quant à Michel, il s'avéra être un excellent gardien de but et Jacky, un gaucher pur et dur.

Ph.R.

 

 

Rétro foot n° 9

 

Ils ont mouillé le maillot

pour " La Pacifique "

 

" Latillé Actualités " est heureux de vous présenter toute une série de visages des gars qui ont porté les couleurs du club. Le secrétariat des années 1976 à 1983 avait eu l'idée de photocopier les licences ce qui permet à votre site préféré de faire cette revue d'effectifs, certes incomplète, mais néanmoins très intéressante.

Certains des joueurs ont hélas disparu, mais ainsi va la vie...

La présentation est faite au hasard des photocopies qui se présentent dans les dossiers souvenirs de " Latillé Autrefois " gardés précieusement par l'administrateur du site. Autant que faire se peut, nous essayons de préciser tout ce qui est lisible sur les joueurs présentés dans la mesure où les informations sont encore lisibles sur des documents jaunis par le temps.

Un grand merci à tous ces garçons qui nous ont fait vibrer avec " La Pacifique Football " et pour celles et ceux qui le souhaitent, n'hésitez pas à partager vos souvenirs et vos anecdotes avec " Latillé Actualités ".

Ph.R.

cacault-michel.jpgMichel Cacault - Né à Latillé - Sénior - Poste : gardien de but - Dernière saison : 1977 - 78

ebersweiller-gerard.jpgGérard Ebersweiler - Né à Créteil (94) - Sénior - Attaquant ou milieu de terrain - Ancien club : Stade Olympique Châtelleraudais (SOC) - 1976 -77

poupard-joseph.jpgJoseph Poupard - Né à Courlay (79) - Sénior vétéran - Milieu de terrain - 1974 - 75

 

 

(à suivre)

 

 

Rétro foot n° 10


 

Quels sont leurs nom et prénom ?

 Réponses :

blanchard-alain.jpgAlain Blanchard

poiraud-joel.jpgJoël Poiraud

 

memeteau-robert.jpg

Robert Mêmeteau

baubau-gerard-1.jpg

Gérard Baubau

abellard-marc.jpg

 

 

 

 

 

 

Marc Abellard

 fradin-dominique.jpg

 

 

 

 

 

 

Dominique Fradin

 

 menant-michel.jpgtrochon-jacky.jpgjourdain-christian.jpg

 

 

 

 

 

 

Michel Menant, Jacky Trochon, Christian Jourdain


 


 

 Rétro foot n° 11

Volet C

La moitié seulement

 

Saurez-vous reconnaître ces moitiés de visages de deux anciens joueurs de foot de " La Pacifique " qui ont porté les couleurs du club dans les annés 1970 - 1980 ? Renseignez-vous auprès des anciens et jouez en famille.

C'est le volet C d'un sympathique concours que votre site vous propose avec une énorme surprise footballistique à la clé. * Répondez dans l'ordre des photos de haut en bas. Laissez votre réponse dans la partie "commentaire" du site. Ce n'est pas obligatoire de préciser votre adresse mail, un pseudo, un prénom, un nom suffisent.

Réponse dans " Latillé Actualités " de dimanche prochain 14 avril 2013.

*Indice de la surprise footballistique : Plaine comme Plaine Saint-Denis


 

1

proust-francis.jpg

proust-francis-1.jpg

Francis Proust

2

moreau-olivier.jpgmoreau-olivier-1.jpg

Olivier Moreau

Volet B

Ils ne dévoilent que le bas...

 

Saurez-vous reconnaître ces bas de visages des joueurs de foot de " La Pacifique " qui ont porté les couleurs du club dans les annés 1970 - 1980 ? Renseignez-vous auprès des anciens et jouez en famille.

C'est le volet A d'un sympathique concours que votre site vous propose avec une énorme surprise footballistique à la clé. * Répondez dans l'ordre des photos de haut en bas. Laissez votre réponse dans la partie "commentaire" du site. Ce n'est pas obligatoire de préciser votre adresse mail, un pseudo, un prénom, un nom suffisent.

Réponse dans " Latillé Actualités " de dimanche prochain 14 avril 2013.


Indice de la surprise footballistique :SdF comme Stade de France

1

girard-francois.jpg

girard-francois-1.jpg

François Girard

2

fazilleau-daniel.jpg

fazilleau-daniel-1.jpg

Daniel Fazilleau

3

giret-jean-claude.jpg

giret-jean-claude-1.jpg

Jean-Claude Giret

4

bergeon-michel.jpg

bergeon-michel-1.jpg

Michel Bergeon

5

blanchard-dominique.jpg

blanchard-dominique-1.jpgDominique Blanchard


 


 

Demain sur " Latillé Actualités " découvrez le volet C



 

Volet A

Ils ont de beaux yeux !

 

Saurez-vous reconnaître ces regards des joueurs de foot de " La Pacifique " qui ont porté les couleurs du club dans les annés 1970 - 1980 ? Renseignez-vous auprès des anciens et jouez en famille.

C'est le volet A d'un sympathique concours que votre site vous propose avec une énorme surprise footballistique à la clé. Répondez dans l'ordre des photos de haut en bas. Laissez votre réponse dans la partie "commentaire" du site. Ce n'est pas obligatoire de préciser votre adresse mail, un pseudo, un prénom, un nom suffisent.

Réponse dans " Latillé Actualités " de dimanche prochain 14 avril 2013.

 

1

claude-riviere.jpg

riviere-claude.jpgClaude Rivière

2

thierry-metais.jpg

metais-thierry.jpg

Thierry Métais

3

blanchard-joel.jpg

blanchard-joel-1.jpg

Joël Blanchard

4

fillon-gerard.jpg

fillon-gerard-1.jpg

Gérard Fillon

5

david-dominique.jpg

david-dominique-1.jpg

Dominique David

6

gaborit-christian.jpg

gaborit-jean-yves.jpg

Jean-Yves Gaborit

7

welsch-marc.jpg

welsch-marc-1.jpgMarc Welsch


 

Demain sur " Latillé Actualités " découvrez le volet B du concours.

 

 

Décidément, les Français sont fâchés avec leurs femmes et leurs hommes politiques. À peine ces derniers, - enfin pas tous ! - ont-ils décidé de déballer leur patrimoine respectif sur la place publique, que la vindicte populaire trouve encore le moyen de dire, à 77%, ce qui n'est pas rien, "qu'ils sont tous malhonnêtes". On va voir ce qu'on va voir ! À quoi va nous servir ce déballage sinon à pratiquer un voyeurisme malsain ? Les yeux dans les yeux ! Ça va nous faire une belle cataracte, tiens !

Après tout, la possession de biens est ce vers quoi nous aspirons tous ! Eux comme nous ! Ce qui importe aux yeux du peuple c'est que les politiques nous disent la vérité rien que la vérité. Dis autrement : qu'ils ne nous mentent pas ! Et ça, croyez-nous, c'est pas gagné ! Platon a écrit : " la plupart des hommes au pouvoir deviennent des méchants. " Ajoutez à cette pensée philosophique une part d'éthique, et vous avez in fine l'art de pratiquer la politique. Sont-ils tous dépourvus du Bien en soi, celles et ceux qui nous gouvernent, quel que soit l'échelon de "gouvernance" ? Sincèrement, je ne le crois pas. Ou alors c'est à désespérer de tout.

Dans les jours à venir, nous allons tous être spectateurs-auditeurs des coups de gueule de tous bords. Pas plus tard que tout à l'heure, à l'Assemblée nationale, le président du groupe UMP, Christian Jacob, a qualifié le Premier ministre PS, Jean-marc Ayrault, et Harlem Désir, Premier secrétaire du même parti, "d'anciens repris de justice". Certes, l'un et l'autre ont été condamnés. Ils ont payé. Pourquoi la droite ou la gauche aurait-elle les mains plus propres que le camp d'en face ? Ce n'est pas parce que untel ou untel va nous dire ce qu'il possède que nous serons certains qu'il est honnête. Pourtant, la perversité d'un Jean-François Copé, par exemple, le pousse "à contester le principe de publication de son patrimoine et demande qu'y soient inclus, notamment, les journalistes."  Mais pour qui se prend-il, ce monsieur Propre de l'Union pour un Mouvement populaire ? Il est vrai qu'il a démontré la preuve d'une grande clarté face à François Fillon !... Quant à un autre député de droite que j'ai entendu crier à la télé : "la démagogie, je lui dis merde", eh bien qu'il aille expliquer à nos enfants qu'il faut toujours rester poli...

S'ils sont 577 députés et 348 sénateurs pour nous sortir des vulgarités et des imbécilités de la sorte, ils n'ont vraiment pas besoin d'être 925 parlementaires pour décider à notre place. De moraliser pour nous. Qu'ils commencent d'abord par eux. Qu'ils montrent l'exemple. Ils veulent la transparence, nous aussi. L'impartialité ? Nous de même ! L'arrêt de l'hypocrisie ? Nous itou ! Seulement, je vous préviens, nous allons encore nous faire enfumer grave. Ces gens-là vont nous sortir d'autres "affaires" de derrière les fagots histoire de nous faire peur. Et en bons adeptes du voyeurisme, nous n'aurons que nos yeux pour pleurer.

Philippe Rivière

 

 

 

2 avril

 

Latillé Actualités du mardi 2 avril 2013

 

A V E U

 

En passant aux aveux Jérôme Cahuzac a sans doute déclenché un terrible tremblement de terre dans notre chère (dans tous les sens du terme) démocratie. D'un point de vue pénal, il reste présumé innocent  puisque mis en examen pour «blanchiment de fraude fiscale». Sur le plan moral, l'homme doit assumer ses mensonges vis-à-vis de tous. Le triple pan médiatico-politico-judiciaire vient d'en prendre un sérieux coup sur la nuque. Comment l'ex-ministre du budget, celui qui a été, notamment, chargé de surveiller les fraudes, a-t-il pu se "fourvoyer " ainsi dans la tromperie face à tout un peuple ? Et l'on nous demande à nous, Français, de ne pas généraliser en criant haro sur des politiques " tous pourris ! " Et, nous allons tous les entendre brailler pour demander des comptes " à qui de droit " ! Si nous leur en demandions, nous !...

Est-ce que le président de la République, François Hollande, et son premier ministre, Jean-Marc Ayrault, savaient que Cahuzac s'en était allé planquer du fric ailleurs que dans l'hexagone ? Il est bien difficile de se faire une opinion. Nous ne devons plus croire ces politiques qui nous caressent dans le sens du poil, à l'approche des élections. Nous nous en doutions quant au plan national. Mais, quid dans les autres strates du millefeuilles à la Française ? Plus ils divisent mieux ils règnent !

Nicolas Sarkozy est mis en examen ! Un de ses proches, Henri Guaino, sa plume attitrée, son conseiller lors de la campagne (victorieuse) présidentielle de 2007, insulte la Justice de notre pays. Démonte un juge par des invectives inacceptables. Que l'un d'entre nous, citoyens de base, en fasse autant et il verra quel est le prix à payer pour un excès de langage. Un accès de colère.

Peut-être ne faut-il pas vulgariser le soupçon sur l'ensemble de la classe politique ? Peut-être ! Mais que l'exécutif comme l'opposition arrêtent de nous prendre pour des "gogos" ! Le premier balance des promesses, fait trois pas en avant, deux pas en arrière, deux pas sur le côté, trois pas de l'autre côté. Il nous prend pour des pommes ou quoi ? La seconde tient son rôle critique, mais ne propose pas de solutions. Nous en viendrions à rêver d'union nationale. Oh là ! Oh là ! " Faut être barjot, mon gars, pour imaginer un truc pareil ! " Vrai, il faut être "malade" pour penser à une chose pareille. Voyez l'UMP, sa guerre Copé-Fillon et compagnie, voyez le PS, qui n'a plus grand chose de socialiste, ses querelles avec la gauche de la gauche, avec Mélenchon et consorts. Mais regardez-les donc ! Vous y croyez encore à ces partis qui ne prennent jamais partie pour vous ?

Chère France, que vas-tu devenir avec tous ces assoiffés de pouvoir et d'argent ? Qui rincent les banques et font cracher le bon peuple au bassinet ! Y-a-t-il véritablement une crise ou assistons-nous à une grosse arnaque financière ?

Allez, mesdames et messieurs qui nous gouvernez si mal, faites comme Cahuzac : passez aux aveux ! Car, depuis des décennies, vous commettez des " fautes morales impardonnables " qui pourraient bien vous valoir le carton rouge de l'expulsion.  Si l'histoire est un éternel recommencement, souvenez-vous de Varennes et de ce qu'il advint finalement à Louis XVI. Ce fut un épisode important de la Révolution française. Il eut pour cadre la Bourgogne. Ne sentez-vous pas que la moutarde nous monte au nez ?

Philippe Rivière

 

 

Toutes celles et tous ceux qui ont cru à la vente du presbytère de Latillé (voir l'article d'hier) ont eu raison ... de ne pas y croire.

" Latillé Actualités " a inventé de toutes pièces cette information dans le cadre du respect de la tradition du poisson d'avril.

D'aucuns ne s'y sont pas trompés, à l'image de Jocelyne et Eric (voir leurs commentaires ci-dessous), et ont pris avec le sourire ce clin d'œil à la tradition.

Ph.R.

 

 

1er avril

 

Coup de tonnerre (de Dieu !) à Latillé et, tout particulièrement dans le petit bourg, où l'on a découvert avec stupéfaction que le presbytère est à vendre. L'archevêché de Poitiers serait sur les rangs des potentiels acheteurs ne souhaitant pas se séparer de la demeure, sise rue de l'église (ça ne s'invente pas !), et proche de l'édifice dédié à Saint-Cybard.


 

D'après les informations que nous avons pu recueillir auprès du service presse du Diocèse, la commune de Latillé a procédé à la mise en vente car elle est dans l'impossibilité de répondre favorablement aux nouvelles normes sécuritaires décrétées par le pape François depuis le Vatican.

Aujourd'hui étant férié, " Latillé Actualités " n'a pas pu avoir au bout du fil ni le maire ni l'un de ses adjoints et pas même un conseiller municipal. Dès demain, nous tenterons de nous informer auprès des élus qui se doivent de confesser leurs intentions sur cette vente de la cure.

Ph.R.

 EN AOÛT 2015,

LATILLÉ REVERRA

JOHNNY CLEGG

Après l'immense succès qu'il remporta le 15 août 2012, dans le cadre du festival "Les heures Vagabondes", Johnny Clegg a décidé de fouler à nouveau le trèfle du stade municipal André-Roy de Latillé. Son agent français, qui a des liens familiaux à Poitiers, a adressé un courriel de confirmation à "Latillé Actualités", aujourd'hui. Le contrat a été signé il y a deux mois entre le "Zoulou blanc" et l'association "La Truite Auxances-Vendelogne".  Ainsi, Johnny Clegg présentera son nouveau concert dans notre petite commune qu'il a tant appréciée, il y a deux ans, vraisemblablement en août 2015. Une grande et bonne nouvelle pour celles et ceux qui n'ont pas oublié sa prestation de 2012. Un rendez-vous à noyer parmi ceux de votre tablette.

Philippe Rivière

 

 

 

 

Mars 2013

 

27 mars

 

Latillé

Parents d'élèves


 

Super cote à la bourse aux jouets

 


 

Pas loin de 1000 articles étaient en vente samedi dernier lors de la bourse aux jouets organisée par l’APE  des écoles publiques de Latillé .

 

Cette première édition a connu un franc succès avec 140 acheteurs venus faire de bonnes affaires et donner une seconde vie aux jouets, jeux, matériel de puériculture et de sport, déposés par les nombreux vendeurs.

 

Rappelons que le bénéfice fait cette journée sera reversé aux écoles.

Une manifestation à reprogrammer sans hésiter l’année prochaine !

Anne Dufour


 


 

Les derniers préparatifs de la première bourse aux jouets organisée, à la salle des fêtes, par l'Association des parents d'élèves. (Photo dr)


 


 

Du matériel de puériculture est venu compléter la bourse aux jouets. (Photo dr)

 

 

4 mars

 

À  la nuit tombée, deux vitraux de notre église Saint-Cybard, ceux de saint Léon et de saint Pierre sont mis en lumière. Au-dessus du porche, l'éclairage donne une majesté et une dimension supplémentaires à l'édifice. Ça vaut le détour, comme on dit chez nous. D'après le témoignage de Loïc Billerot, délégué pastoral de la paroisse, nous devons cette heureuse initiative aux propriétaires de "La Gentilhommière". Félicitations à eux.

Ph.R.

 

 

Février 2013

 

27 février

 

Latillé Actualités du mercredi 27 février 2013


 

Figurez-vous que, la nuit dernière, j'ai fait un cauchemar.

« J'appartenais à une tribu amérindienne prête à voler dans les plumes des "hommes blancs". Las. Petit à petit, nous nous sommes acculturés à eux. Ceux-ci nous mentaient beaucoup, nous promettant des réalisations qui allaient améliorer nos conditions de vie. Par exemple, ils nous avaient promis de dévier la trajectoire de leur "cheval de fer" faisant fuir les bisons. Puis, rien. Ils s'étaient également engagés à corriger certains espaces de notre réserve. Puis, rien. Leur grand chef et le nôtre tenaient palabres sous le tipi dédié à notre Manitou. Ils buvaient beaucoup d'eau de feu, fumaient le calumet de la paix, et s'amusaient ensuite avec nos squaws. Mais, jamais, nous ne savions quoi que ce soit de leurs conseils soit-disant indianistes. "Chicose", notre chef, disait pis que pendre sur les "hommes blancs" dont il ne fallait pas croire un mot de leurs belles paroles, d'après lui. "Chamane", notre sorcier, n'avait aucune confiance en notre chef qui, affirmait-il, changeait de cheval comme l'aigle change d'air. Quand nous dansions autour du totem, en l'honneur du "général blanc",  ce dernier et "Chicose" paraissaient fortement grisés par ce qu'ils avalaient avec avidité. Tous les deux avaient alors la langue aussi fourchue que leurs doigts pouvaient être crochus. Avec notre chef, c'était simple : il donnait raison au dernier qui venait de lui parler. Ainsi, "Chicose" nous divisait et entretenait tout un mystère sur la tribu. Il agissait en catimini au grand dam de nos vieux sages à qui il avait promis le bonheur sous un tipi spécialement aménagé pour eux. Pourtant, il l'aurait vendu aux mauvais esprits s'il avait pu. Il disait des mensonges longs comme un tomawak, un arc et ses flèches mis bout à bout. Certains de la tribu le savaient, mais ils n'osaient rien dire car notre chef connaissait d'autres autres grands chefs encore plus forts que notre chef et nous (ouf). Les jours passaient ainsi. "Chicose" s'occupait de nos problèmes, répétait-il sans cesse. Mais, il n'arrivait jamais à les résoudre. Il nous disait oui avec la tête et la langue, mais il pensait non avec son cœur. Il était faux. "Chamane" avait raison. Le frère de notre sorcier, "Flèche Grisée" nous prévenait quand notre chef affirmait aux "hommes blancs" que la tribu avait un caractère particulier. Alors, ceux-ci envoyaient plusieurs de leurs sorciers qui confirmaient nos "états d'âme". Jusqu'au jour où l'un d'eux dégaina son révolver pour mettre en joue "Chicose" et sa femme. Des balles sifflèrent aux oreilles de la tribu... » Mon réveil sonna. Fin du cauchemar...

Philippe Rivière

 

 

25 février 2013

 

Lire Georges Fabiani

 

Dommage qu'une autobiographie comme celle de Georges Fabiani, qui plonge le lecteur dans "une vie de photojournaliste", n'ait pas été écrite plus tôt. Oui, dommage, car cela m'aurait évité de prendre mon copain Georges comme un clameur de racontars, qu'il assortissait d'un regard futé. A tort, j'ai pensé et même dit que ce Fabiani là, qui parcourait la Vouglaisie et ses alentours, était un maître d'affabulations ou, à tout le moins, un "Parigot" rigolo qui prenait nos vessies pour des lanternes. Il m'a tellement soûlé avec ses anecdotes de paparazzi à "la noix" que j'ai fini par croire qu'il prenait ses rêves pour des réalités. À son égard, j'ai souvent éprouvé des sentiments manichéens, moi qui refuse toujours d'opposer l'incarnation du bien et du mal.

Le livre de Georges Fabiani, terminé alors qu'il goûte à une retraite méritée avec son épouse Brigitte, à Vouillé, prouve une fois encore que l'écriture a le don de réhabiliter des vérités auxquelles nous avons parfois tant de mal à croire. Les évènements que racontaient Fabiani me semblaient sortir  d'une grande gueule qui en avait fait mille fois moins que ce qu'il disait. "Le flashback" qu'il livre est une sincère autobiographie qu'il convient de mettre au crédit d'un Georges qui n'a pas peur de passer toute sa vie en revue. De traiter des sujets personnels et des sujets professionnels qui se lisent avec cette sensation de traquer, en même temps que le narrateur, des épopées à travers le Monde. À travers les "Mondes" de la presse, de la politique, du "showbiz". Les épopées d'un homme qui organise sa vie professionnelle voire sa vie sexuelle souvent au détriment de sa vie sentimentale et conjugale.

Georges Fabiani est allé sur beaucoup de points chauds tels que Beyrouth, le Burundi, le Kurdistan, l'Iran où une balle aurait pu se perdre ailleurs que dans sa jambe. Il se relève, veut abandonner, mais repart au combat en suivant Yasser Arafat, en assistant à la dramatique explosion de la fusée "Ariane" à Kourou. Il a dormi chez Daniel Cohn-Bendit à Francfort, mais ne s'est pas converti à la politique politicienne écologiste même si ses idées penchent sur la gauche républicaine. Il a accompagné François Mitterrand, "froid, méprisant et élitiste", il a suivi l'ascension de Jacques Chirac, de Jean-Pierre Raffarin, commis quelques coups professionnels étriqués et pris comme tels par certains de ses confrères. Georges s'est épanoui devant le sens de la "démerde" et, petit à petit, son champ de conscience s'est élargi comme pour mieux bousculer les passages qui gênaient son action de photojournaliste, et tous les décors dont elle s'habille au gré de l'actualité.

"Flasback - Une vie de photojournaliste", c'est la très belle histoire de Georges Fabiani, né en 1946, confié à l'Assistance publique puis tombant dans les bras de Tata Massien, une adoptante qui vit dans un petit village de l'Eure et où l'enfant de vingt-trois mois va connaitre l'expérience inoubliable de la tendresse, de l'attention, de la chaleur et de la beauté humaine. Plus tard, un jour de l'été 1962, il rencontre Jürgen Volmer, le photographe des blousons noirs et des années rock'n roll. "Il me prit en amitié, m'offrit un appareil photo, m'apprit à l'utiliser. Je me passionnerai pour la photo dès ce jour."

Fabiani est un autre. Il devient majeur émancipé, il fait ses premiers pas dans la vie professionnelle, il gagne sa vie, "bosse comme un fou", part en poste à Bruxelles, '"aime à y boire du champagne", croit que "Monique lui pardonnera ses absences, ses négligences, son inconstance."... Les mêmes causent produisent les mêmes effets en Bulgarie, avec la jolie Sofia et sa "Matra" jaune surbaissée... Les planches de Georges, l'envoi de ses bélins (NDLR : du nom d'Edouard Belin 1876-1963, inventeur du bélinographe, système de transmission de photographies à distance), ses rencontres, ses reportages, font que, à chaque fois, il ressent ses missions comme une redécouverte. Patachon ou bohème, c'est selon, il est néanmoins témoin de choses horribles, témoin de la mort, de son odeur. Ce sont des évènements majeurs que vit cet incroyant dont on devine qu'il voudrait hurler son dégoût, ses peurs, à tout le monde. Dont on devine qu'il voudrait alerter la terre entière... Fabiani n'est pas aveugle, n'est pas idiot. Il se connait.. "J'ai parfois fait le conJe suis aussi tombé bien bas J'ai eu ce que je méritais."... Peut-être. Va savoir, mon cher Georges.« L'erreur n'annule pas la valeur de l'effort accompli. » Au point qu'un infarctus vienne perturber le muscle cardiaque...

Georges Fabiani sera papa de deux enfants "et demi". Il (re)viendra en terre poitevine pour "couvrir" "l'affaire des médecins de Poitiers". Il consacrera des vacations pour le Conseil régional, découvrira Chiré en Montreuil, y ramera comme un galérien privé de l'essentiel et y sera pris pour un boulet de la société. Voire pour un déchet qui ne mérite que le rebus intégriste confessionnel contre lequel intercèdent ses connaissances de saint "Ras l'front"... Cependant, il peut compter sur certains des plus aisés comme sur certains des plus humbles de ce bas monde, il peut compter sur l'odeur de la soupe qui cuit dans sa modeste demeure. Puis, enfin, il y aura Brigitte. "Le retour à la joie de vivre".  Arrive alors le temps de l'épilogue. Est-ce que Georges a choisi ses morceaux de vie les plus savoureux émotionnellement parlant ? Reste que Fabiani est inattendu dans ce livre gouleyant qui ne se veut pas littéraire mais qui tend vers une psychanalyse personnelle émouvante. Cherche-t-il la reconnaissance ? Demande-t-il un quelconque pardon ? Je ne le pense pas. Mais le bonhomme fait ici œuvre de résilience et c'est du costaud. Du Georges Fabiani comme ça, j'en redemande !

Philippe Rivière


 

"Flashback - Une vie de photojournaliste" de Georges Fabiani

Mis en page par les Éditions NARRATIF de Châtellerault

154 pages - Prix : 18 €

Mis en vente à la Maison de la Presse et "Colibri" à Vouillé, au "Gallion" à Latillé.

 

 

 

13 février 2013

 

Latillé Actualités du mercredi 13 février 2013


 

À Nantes, c'est un chômeur en fin de droits (dixit Pôle Emploi) qui s'immole par le feu. À Paris, ce sont des footballeurs internationaux qui flambent. Les feux de l'enfer contre les feux de l'amour. Le combat était inégal. L'arbitre ? : l'argent. Sur le ring de la vie, à ma gauche, le diable tiré par la queue ; à ma droite, Cupidon, son arc et ses flèches. Le Nantais est mort. Les autres croquent la vie et les euros. En jeu, un quota d'heures contre un gotha des bonnes adresses coquines.

Donc, il semblerait que l'un n'avait plus rien à espérer et que les autres espéraient plus. Toujours plus. Dans la cité d'Ayrault, les hérauts, pourtant prévenus par la presse, n'ont pas vu venir le premier sinistre d'une cérémonie publique annoncée. Dans la capitale française, les "héros" du ballon rond se seraient éclatés avec des bombes sexuelles même si l'une d'elles est mineure de fond. Un comble d'ignominie pour un fier coq cramponné à une jeune "poule" qu'il aurait marquée à la culotte. Je ne vais pas ergoter sur le cas d'un autre gallinacé bleu qui aurait  trempé son bec dans des coupes de champagne, le temps d'une soirée en charmante compagnie, pour la modique somme de 23.000 euros. Soit la valeur de 16 mois de SMIC. Non, je ne vais pas caqueter sur le sujet de Sa Majesté britannique qui dort dans une somptueuse suite d'un non moins somptueux palace pour le modeste prix de 17.000 euros...la nuit. Soit la valeur d'une année de SMIC. Chacun des protagonistes avait donc le choix de son immolation. Que ce soit sur l'autel du sacrifice ou dans l'hôtel des artifices. La misère a sa coupe du monde, mais elle ne nous intéresse pas. Le football a la sienne et elle nous concerne. Nous oublierons très vite le pauvre nantais. Nous pardonnerons rapidement aux "malheureux" footballeurs. Mieux, s'ils venaient à décrocher le sacre au pays du roi Pelé la patrie leur remettrait la Légion d'Honneur. Une médaille pour une timbale. Je ne voudrais pas jeter de l'huile sur le feu. Pas plus que je ne souhaite mettre le feu aux poudres. Mais, je vous le dis, notre Société sent grave le cramé !

Philippe Rivière

 

 

12 février

 

Latillé Actualités du mardi 12 février 2012


 

Voilà deux informations qui arrivent au galop sur l'espace médiatique : du cheval au lieu du bœuf dans les plats préparés et la "démission" de Benoît XVI. Éditorialistes, journalistes, reporters, à vos plumes ou à vos claviers, à vos appareils photos, à vos micros et à vos caméras !

Dans le premier cas, le gouvernement français essaie de brider les filières agro-alimentaires qui nous auraient trompés en ne cuisinant pas, dans les règles du lard, des lasagnes et autres bolognaises. Et le monde du contrôle sanitaire se met en selle. Il a retrouvé la trace du parcours du cheval qui a posé ses fers en Roumanie avant d'étrier toute l'Europe ou presque. Minerai de chair fraîche (?) pour viandes hachées, qu'ils disaient ! Et les consommateurs étaient loin de se douter qu'ils faisaient la queue (de cheval) aux rayons des surgelés de leur supermarché préféré en étant complices d'une "fraude" alimentaire avec précédents (vache folle, grippe aviaire) ! Heureusement, il y a "Findus" ! Picard et la mal-bouffe ! Et quand on regarde la carte du parcours de ce bœuf-cheval, on se dit qu'ils sont quand même forts les gars qui nous trompent de la sorte. Plus on divise mieux on règne. Prenez, par exemple, les grandes multinationales qui échappent au fisc français. Elles ont des filiales qui sous-traitent avec des sociétés leur appartenant et qui elles-mêmes sous-traitent avec des sous-traitants dont elles sont propriétaires, etc., etc. Les trésoriers-payeurs généraux y perdent des pénalités de retard tout comme les éleveurs n'y retrouvent pas la nature de leur lisier. Merde alors, ils ont élevé du bœuf voilà qu'on leur sert du cheval...

Pendant ce temps-là, au Vatican, les curies romaines s'emballent. Le pape va démissionner. Inexact. Benoît XVI va renoncer à son ministère. À sa charge. C'est différent. Le rodéo médiatico-religieux a déjà commencé. Est-ce que son successeur sera Italien, Français, Africain, blanc, noir ? Depuis son annonce surprise, l'ex-cardinal Joseph Ratzinger n'a jamais été un aussi grand homme. Quel courage ! Pareille décision n'était pas arrivée depuis 1415 lorsque Grégoire XII renonça à la tiare ! Il est fatigué, le Saint-Père, successeur de Saint-Pierre. Faut dire que l'Église n'aide guère ses ouailles, fut-elle la première du troupeau. Les féministes de "Femen" ont montré leurs seins aux saints de Notre-Dame de Paris. C'est que, ici comme ailleurs, le service d'ordre ne tâte pas du buste et de la cuisse de femme tous les jours ! Les cierges en brûlent encore d'envie. La foudre s'est abattue sur le Vatican, notre François Premier y est allé de sa blagounette ( "Les socialistes n'ont pas de candidats à présenter à la succession de Benoît XVI " ) tandis que Monseigneur Vingt-Trois a donné la primeur de son analyse à deux chaînes de télévision en même temps. C'est un miracle ! Comme si l'archevêque de Paris avait transformé la bouse en crottin,  ce jour où l'Église fêtait  Notre-Dame de Lourdes. Bernadette (Chirac) n'a pas pris la chose à la légère. Heureusement qu'elle avait marché du pied gauche dans la grotte.

Au fait, j'y pense : il y a bien la présence d'un bœuf dans la crèche de Noël ? Oui, et d'un âne aussi ! Non, non, pas de cheval ! Bah ! nos agro-alimentaires se sont juste trompé d'un sabot.  Dieu est aussi passé par la Lorraine et Florange, là où l'on bénit l'Indien Mittal ! Benoît XVI a bien du manger des spaghetti à la Bolognaise ? Donc la crise de foi(e) est réellement mondiale. Un cheval de Troie est entré dans tous les fichiers. De l'assiette à l'hostie. L'Histoire, avec un grand " H ", va en faire toute une odyssée : les pros du surgelé sont des bourrins, Benoît XVI n'était pas un mauvais cheval ! Heureux qui comme Ulysse !...

Philippe Rivière

 

Janvier 2013

 

24 janvier

 

Latillé Actualités du jeudi 24 janvier 2013

 

À la lecture de NR/CP d'aujourd'hui, ce que subissent Chalandray, sa maire, Claudette Rigollet et certains de ses administrés, est particulièrement abject. Que peuvent inspirer, autres que le dégoût et le mépris, ce manque de courage, cette absence de dignité, ce refus de loyauté qui consistent à adopter des actions aussi basses que viles et cruelles à l'égard d'autrui. Si j'ai bien compris, il y a, à Chalandray, un ou des auteur(s) de lettres anonymes qui sévisse(nt) sans aucun scrupule. Un ou des grand(s) courageux ! Un ou des grand(s) lâche(s) ! Au masculin comme au féminin. La parité fait genre commun surtout quand il s'agit de bassesse.

Les journalistes, à qui l'on reproche -très et trop- souvent de souligner l'ignominie humaine, de se régaler de sordide, de se complaire dans le louche et le visqueux, ont raison de relever le caractère hideux et répugnant des choses. Ce qui se passe à Chalandray doit être dénoncé. C'est une réelle infamie. Que l'on ait des opinions contraires aux autres, qu'on les exprime, voilà qui est tout à fait normal dans une république démocratique. Mais que, pour ce faire, on utilise la pitoyable attitude du corbeau, glace les sangs. On aurait envie de voler dans les plumes de ces oiseaux de malheur qui répandent le déshonneur comme d'autres épandent des engrais sur la terre nourricière.

Pourquoi ? Qu'ont donc fait Madame Claudette Rigollet et certains de ses administrés pour subir tant de souillure ? Il nous est impossible d'accepter que nos semblables soient à ce point moralement sali. Il nous faut dénoncer ce type de comportement ignoble, ce faux comme un jeton. Quels que soient leurs niveaux social et professionnel les hommes ne devraient pas s'abaisser à pratiquer ce cruel outrage. Être corbeau c'est faire la plus grande offense qui puisse être faite à ses pairs. Chalandray vit des moments douloureux. Chalandray doit avoir notre soutien total et entier.  "Latillé Actualités" lui apporte le sien. D'emblée.

Philippe Rivière


 

 

 

16 janvier

 

Justice

Parquet général de poitiers :

une nouvelle patronne



 

 

 

L'audience solennelle de rentrée de la cour d'appel s'est tenue, vendredi dernier 11 janvier, au palais de justice de Poitiers.

Elle a été marquée par l'installation du nouveau procureur général, Dominique

Planquelle.

Elle avait prêté serment à Poitiers,  en 1977, avant de prendre ses premières fonctions

comme substitut au parquet du tribunal de grande instance de Saintes, puis à Bordeaux.

Elle a poursuivi sa carrière à Paris en ayant toujours exercé les fonctions du ministère

public, comme substitut, 1er substitut, substitut général et enfin procureur adjoint du

procureur de Paris.

 

 

15 janvier

 

Société

" Pourquoi j’ai quitté la messe dimanche "

" Trop, c’est trop ! Après avoir entendu il y a huit jours, dans une église qui n’est pas la mienne, l’annonce d’une réunion de prière en union avec les manifestants de la paroisse à Paris contre le mariage pour tous, j’ai dû subir à nouveau ce dimanche à la messe de 11 heures à Saint-Front de Périgueux – ma paroisse - une intention du prêtre à l’ouverture de la célébration et une seconde lors de la prière universelle, toujours dans le même sens. Oui, cette fois, trop c’est vraiment trop !

Je reconnais sans réserve à mes frères chrétiens, évêques, prêtres ou laïcs, le droit comme citoyen d’être contre le mariage pour tous, de manifester, de signer des pétitions. Je le fais moi-même. Mais je refuse qu’on prenne en otage et instrumentalise les communautés chrétiennes pour s’opposer à une évolution de société au nom de principes… « anthropologiques » contestables. Puisque que l’Evangile, on l’aura compris et on ne fait pas publiquement appelle à lui, ne dit rien sur le sujet !

Je m’agace que l’on réclame à corps et à cris au gouvernement de la société civile un débat que l’on refuse à l’intérieur même de l’Eglise, s’octroyant le droit de parler en son nom et en celui des chrétiens que l’on n’a pas consultés.

Je suis triste de voir mon Eglise, une fois de plus, se fourvoyer dans un mauvais combat perdu d’avance, et mêler sa voix et ses pas aux courants de notre société les plus rétrogrades et, selon moi, éloignés de l’Evangile. "

Richard Lavigne

Aumônier catholique des prisons de Périgueux et Neuvic (Dordogne)

Ancien directeur de NR/CP Poitiers

Avec son aimable autorisation


 

13 janvier


 

Latillé Actualités du dimanche 13 janvier 2013


 

Météo


 

Le froid arrive


 

Ce dimanche soir, la préfecture de la Vienne déclenche le niveau 1 du plan hivernal.

Est-ce que notre département subirait moins l'influence océanique que les trois autres du Poitou-Charentes ? On peut le penser quand on sait que, seule, la préfecture de la Vienne déclenche, à partir de ce dimanche soir 13 janvier 2013, le niveau 1 du plan hivernal.

Il faut dire que "Météo France" n'est guère optimiste et, que, par conséquent, la décision du préfet est sage. Après tout, mieux vaut toujours prévenir que guérir.

Nous devons nous attendre à des nuits froides durant lesquelles les degrés devraient se mesurer en dessous de zéro. De faibles chutes de neige sont également annoncées soit pour mardi soit pour mercredi. Un front froid venu de Russie va rencontrer une perturbation plus douce envoyée par les courants de l'Atlantique. Cette conforntation va faire tourner la pluie en flocons.

Cette période de froid pourrait s'installer jusqu'à la fin de la semaine. Il convient donc d'être prudents, notamment, au niveau de la sécurité routière (voir par ailleurs) et de ne pas négilger d'entrer en contact avec les personnes seules et, en particulier, avec les personnes âgées.

Il faut également veiller à ce que les cheminées soient parfaitement ramonées car il va falloir très probablement "pousser" un peu les chaudières et autres inserts.

Si, en ville, "La Croix Rouge" va débuter ses maraudes (lire sur NR/CP), il n'y a pas d'organisation spécifique en milieu rural. Toutefois, ayez toujours présent à l'esprit de composer le 115 si vous avez connaissance d'une personne en détresse. Et laissez parler votre cœur.

À tout le moins, n'hésitez pas à prévenir les sapeurs-pompiers, le SAMU, la gendarmerie. Composez le 18, le 15, le 17.

Ph.R.


 

1er janvier

 

Humeur

 

Bonne année

 

Il n'y a que le halo de la lampe de bureau qui caresse le clavier de l'ordinateur. Autour, c'est la pénombre. Il est 23 h 10, nous sommes le 31 décembre. Voici venue la fin de l'année 2012. Dans quelque quarante-cinq minutes, elle sera chassée par 2013.

Dehors, il fait doux et humide. Pas un bruit ne secoue Latillé. J'entends bien, au loin, aboyer un chien, mais c'est tout.

Dans le bureau-chambre, la grande horloge, héritée de mes parents, n'égrène plus les secondes. Le balancier ne s'agite plus dans sa lenteur chantante. Les aiguilles ne tournent plus.

À côté de la comtoise silencieuse, le vélo d'appartement a un guidon tauromachique. Les cornes dressées en direction de la fenêtre fermée, le cycle tétraplégique est aussi silencieux que la nuit tombée. La colonne de l'ordinateur ventile un souffle régulier comme un doux vent d'autan des Corbières.

Une pile de bouquins et de papiers joue l'équilibriste à la perpendiculaire de deux étagères. Sur l'une d'elles, deux chouettes en pierre blanche percent le clair-obscur d'un regard rouge feu. Le décor de la pièce est presque trop neutre. Mais si chaud.

J'ai froid. Ce n'est pas un froid thermique. C'est un froid psychologique. Nostalgique. Je suis seul. Terriblement seul. Paradoxalement, je n'éprouve aucune tristesse, mais je ressens une douce quiétude. L'année 2012 s'endort. Tombe lentement dans le coma. Glisse vers l'inexorable châtiment de la fin. Sylvestre n'a plus que quelques minutes à vivre. D'un pas implacable, 2013 arrive. Ailleurs, l'ivresse de la transition doit crier à perdre haleine.

Je suis aphone. Je suis las. Presque fatigué. Presque épuisé. Trempé par une asthénie psychique. Mouillé par la mélancolie. Sec d'affection. Noyé de chagrin.

Demain... Tout à l'heure... Déjà ! Je salue l'écran à la muette. Je pleure sur mes propres mots, sur mes propres maux, mais sans étonnement, sans indignation, sans peur, sans surprise. Je suis ce chien attaché au bout d'une chaîne trop courte, balayé par les vents des quatre saisons, couché au fond d'une niche trop petite. Je suis ce chien sans maître, ce chien qui n'a pour compagne que la solitude du chien seul perdu dans la meute des bruyants silencieux. Perdu au milieu d'une tempête sans vent. Perdu au milieu d'une foule d'invisibles. Perdu...

Minuit. 0 heure. 24 heures. Au choix. Sans voix. Et pourtant, j'aboie. Je montre les crocs, mais j'aime les caresses. Je hais, j'adore, je ris, je pleure. Oui, j'aboie, je crie, je jappe, je gueule, comme un chien seul. Seul parmi tous. Tous et tant d'autres aussi seuls que moi. J'aboie tel ce chien de nulle part qui aboie au loin, dans la campagne noire. Il s'est tu, je me tais.

Il me reste deux mots à écrire. Deux mots à vous dire. Bonne année...

Philippe Rivière

 

 

Latillé Actualités du dimanche 29 décembre 2013

 

Histoire(s) du passé et du présent

Daniel Pouzet, de Vouillé,

réduit les halles de Latillé

Après quelque 1 000 heures de travail, Daniel Pouzet, habitant à Vouillé, est en train de mettre sous cloche un petit joyau : une maquette des vieilles halles de Latillé, datant du règne de Louis XIV Le Grand. "Latillé Actualités" sacre le Vouglaisien, un authentique artiste au parcours atypique. Un maquettiste Roi Soleil !

Latill

Toutes les histoires commencent par "Il était une fois". Ici encore, le conte est bon et se termine bien.

Donc, il était une fois, à Latillé, l'association "Les Amis du Bourg" qui décide, en 2009, soit sept ans après sa création, de plonger dans les archives locales. Et pas seulement pour dépoussiérer le passé, mais pour enrichir et valoriser l'histoire locale (Voir le site Les Amis du Bourg et leurs articles sur "Latillé Info" pages 9 et 10). Leur culture patrimoniale et la nôtre.Latill Avec la bénédiction du maire, Simon Brie, et de son conseil municipal, la présidente des "Amis", Arlette Pruvot, Florence Marmain, par ailleurs adjointe au premier magistrat, Michèle Billard, Michel Allery et Michel Cacault -pardon à ceux qui seraient oubliés- entreprennent un véritable travail de fourmi. Tri et classement vont bon train sur les rails d'un travail de l'ombre qui n'en était jamais sorti -de l'ombre !- avant leur initiative. Le taf ne manque pas.

Deux histoires en une

Il était une fois, Daniel Pouzet, un ancien Latiliacois "passé à l'ennemi" -humour que les moins de 20 ans ne pourront peut-être pas comprendre- à l'âge de 7 ans, après avoir fait ses premiers pas à "La Tournerie" de Benassay. C'est, en effet, à Vouillé que l'ami Daniel va se réaliser une fois quittés les bancs du collège de Neuville-de-Poitou. Un apprentissage comme peintre en bâtiment, une saleté de maladie à 17 ans, au cours de laquelle les médecins de l'époque ne lui donnent pas plus de six mois à vivre, et voilà notre homme qui terminera sa carrière professionnelle après 42 ans de bons et loyaux services dans...le funéraire. Même au téléphone, le diagnostique est sensible. On perçoit et on ressent de l'émotion dans sa voix lorsque Daniel Pouzet livre les tout premiers prémices de sa vocation artistique. "J'avais l'intention de m'inscrire aux Beaux-Arts, mais j'ai renoncé assume-t-il. Un mois d'école correspondait à six mois de salaire de mon père, et nous étions six enfants..." Pas besoin de référendum familial pour entériner le non.Latill

Les deux histoires, celle des "Amis" et celle de Daniel, ne vont bientôt en faire qu'une seule.

Un plan de 1640

Il y a trois ou quatre ans, le maquettiste de cœur, de passion et de talent, avait réalisé une petite sœur de la fontaine, symbole de Latillé. Florence Marmain et ses amis ont donc tout naturellement pensé à lui lorsqu'ils dégotèrent un plan des vieilles halles de 1640, qui avaient été érigées sur la place du célèbre marché et de ses non moins célèbres foires. Tape-là, l'ami, marché conclu ! Gratuitement. Parce que, outre sa modestie, -" n'en fais pas trop car je n'aime pas beaucoup que l'on parle de moi ni tirer de quelconques honneurs. Je suis un passionné. Je réalise des maquettes avant tout pour mon plaisir " - Daniel est un "grand malade" du modèle réduit. Ce dernier de Latillé est sa 27è réalisation en 25 ans. Où a-t-il attrapé le virus ? L'ancien sapeur-pompier de Vouillé (30 ans),dont 15 ans en qualité de chef de Corps, dévoile comment la période d'incubation s'est installée. "Je venais de suivre une formation en sauvetage et déblaiement à Montmorillon. Il me fallait transmettre aux gars ce que j'avais appris... J'ai fait une maquette." Ce qui n'était pas du tout évident le devient, avec en tête la frustration sans doute de n'avoir pas goûté aux Beaux-Arts, et Daniel va s'enflammer en entretenant les braises de son exaltation lors de ses visites à ModelExpo de Neuville. Le traitement a fait de l'effet. Daniel, quant à lui, a fait résilience.

Convertir et réussir

Muni d'une copie du plan des halles de Latillé, Daniel Pouzet doit maintenant se transformer en mathématicien. La surface est en toises, pieds et pouces (1). Il lui faut convertir en centimètres pour réaliser une maquette au 1/33è. Soit des halles réduites à 1,60 mètre de longueur, 0,45 m de largeur et 0,25 à 0,30 m de hauteur. LatillL'ossature et la charpente du marché couvert vont être réalisées en sapin du Nord. Pour le mortaisage et le chevillage de l'ensemble, Daniel va utiliser des mèches à téton. Quelque 600 heures de travail plus loin, le Vouglaisien "attaque" la couverture. "J'ai confectionné moi-même 10.000 tuiles en argile auto-cuisante et j'en ai posé exactement 9.612 à l'aide d'un pistolet à colle en cartouche." Chapeau l'artiste ! 

Chapeau, car le résultat final est absolument somptueux. Finalité qui scelle une passion et une précision de main de maître ainsi qu'un talent qui se doit d'être connu et reconnu même si Daniel n'est guère partisan de la gloriole. Il offre "sa" maquette à la commune de Latillé, exceptée la bulle en Plexiglas® qui abrite les vieilles halles et leur habillage. Cette maquette sera présentée aux élus, personnels et autres responsables des associations locales, le vendredi 3 janvier 2014, lors de la cérémonie des vœux du maire et du conseil municipal qui se déroulera à partir de 18 h 30 à la salle des fêtes.Latill

Voilà comment l'Ami vouglaisien, ami avec un grand "A",  en est arrivé à réduire les halles de Latillé. Il est le roi parmi les rois de cette magnifique histoire. Lui et les autres peuvent rayonner de satisfaction et de plaisir, et accepter nos plus sincères félicitations pour cette conjugaison réussie du passé avec le présent. Un chef d'œuvre ! "Il était une fois..."

Philippe Rivière

 

 (1) 1 toise =  6 pieds ; il y a 6 pieds dans 1 toise

1 pied = 30 ou 33 cm ; il y a 12 pouces dans 1 pied

1 pouce = 25,4 mm

 

 

 

 

 

 

 

 

Latillé Actualités du lundi 23 décembre 2013

 

Élections municipales de mars 2014

 

Secrète Vouglaisie

 

Dans trois mois, jour pour jour, les urnes donneront  les résultats du premier tour des élections municipales 2014. Qui fait quoi dans la Vouglaisie ? Pas facile de savoir !

Pourquoi les élus sortants et les futurs candidats gardent-ils le secret ? Il va bien falloir qu'ils disent aux électeurs quelles sont leurs intentions ! En Vouglaisie du moins, ledit secret est bien gardé à l'exception, sauf erreur ou omission de notre part, de quatre communes où l'on sait au moins à quoi s'en tenir. Il s'agit de Vouillé, Quinçay, Benassay et Montreuil-Bonnin.Vouill

Dans la commune du chef-lieu de canton, le maire sortant, Alain Jordan, a eu l'honnêteté de dire très rapidement qu'il ne solliciterait pas un nouveau mandat. Dans la foulée, et tout aussi honnêtement, Éric Martin a lui aussi très vite informé les Vouglaisiennes et les Vouglaisiens de sa candidature. Maurice Thomas a également, très tôt, fait valoir ses ambitions dans la cité de Clovis.

À Quinçay, Joseph Puaud vient de faire savoir, aujourd'hui, par voie de presse, qu'il ne se représentait pas.

À Benassay, c'est également officiel et officialisé, Samuel Evina ne repart pas.

Quant à Montreuil-Bonnin, elle sait de longue date que le maire en place, Alain Gatefait, est à nouveau partant.

Ailleurs, silence radio, et on se demande bien pourquoi ?

Prenons l'exemple de notre commune, Latillé. Le maire sortant, Simon Brie, a eu la correction de déclarer à "Latillé Actualités", courant novembre, qu'il souhaitait se donner un temps de réflexion. Pour le reste, il n'y a rien d'officiel. Donc, comme il s'agit de "bruits qui courent" votre site préféré ne colportera pas la rumeur. Pas de commentaire(s) non plus. Son écran reste cependant ouvert à celles et à ceux qui voudront bien avoir le courage "d'avouer" leurs intentions. 

Dans les autres communes du canton de Vouillé, tel qu'il est administrativement organisé pour l'heure, c'est une discrétion presque mystérieuse qui règne.

Déclarez vous, braves gens, sans laisser faire le quand-dira-t-on qui peut s'avérer plus vicieux que vertueux.

Ph.R.

 

 

 

 

Latillé Actualités du dimanche 22 décembre 2013

 

Qui est Jésus ?

 

« Une personnalité exceptionnelle »

 

Jésus, et le formidable essor qu'il a donné au christianisme, a-t-il été un marginal, un guérisseur, un prophète, ou un phénomène de psychose collective ?

Nous l'avons vu dans le volet 1 de l'histoire de Jésus, cet homme a bel et bien existé. Pour ce qui est de sa vie autant lire les excellents ouvrages de Daniel Marguerat, exégète et bibliste de renommée internationale, professeur de Nouveau Testament à l'université de Lausanne de 1984 à 2008, et pasteur de l'Église évangélique réformée du canton de Vaud. Consacrés à Jésus de Nazareth ces ouvrages sont une véritable quête du Jésus historique, celle qui nous intéresse plus particulièrement. Le professeur honoraire suisse, comme la quasi totalité des historiens, remettent en question la naissance de Jésus dans une grotte de Bethléem. Pour eux, Jésus serait né à Nazreth, où résidaient ses parents, et la naissance aurait eu lieu en septembre. Exit le 25 décembre, exit l'Anno Dommini soit, littéralement, "l'An de notre seigneur Jésus Christ" !

Révélation divine

Nous connaissons tous la biographie de Jésus, ce sujet ne sera donc pas l'objet de notre article. Peu nous importe aussi si de célèbres historiens ont traité ce Jésus-là d'imposteur, de fou, de menteur, nous voulons en savoir davantage sur tout le reste. Il n'est absolument pas idiot de penser que Jésus a fait son apprentissage chez son père "adoptif", Joseph, le charpentier-bâtisseur. Ensuite, sa vie publique a été extrêmement brève. Elle a duré tout au plus trois années, d'après la chronologie de l'Évangile selon Jean. "Si nous comparons avec d'autres grandes figures religieuses, Jésus est passé comme un météore" observe Daniel Marguerat. Il est vrai que Moïse s'est illustré pendant 40 ans, 25 ans pour Bouddha et 20 ans pour Mahomet. Et seulement 3 ans pour Yeshouah (Jésus) dont Marguerat relève "que l'immense héritage spirituel qu'il a laissé de cette période témoigne d'une personnalité exceptionnelle."Bapt

En fait, après que Jean, son maître, l'a baptisé dans le Jourdain, et après que ce même Jean a été exécuté par Hérode Antipas, "Jésus s'émancipe et se met à prêcher. Car, racontera-t-il plus tard à ses disciples, son baptême a été pour lui l'occasion d'un évènement bouleversant. Il a vu les cieux se déchirer, l'Esprit comme une colombe descendre sur lui, et une voix a retenti : «Tu es mon fils bien aimé». Une expérience qui atteste que Jésus fut un mystique et que son baptême n'a été qu'un rite initiatique" précise le professeur Marguerat. Cela dépasse le sens commun, mais Jésus vient alors de réaliser qu'il est désigné pour annoncer la révélation divine.

Des paraboles

Jésus a reçu une éducation religieuse. " il peut prêcher à la synagogue ; il connaît les Écritures et les lit dans le texte, c'est-à-dire en hébreu. Sa participation aux rites, aux pèlerinages et aux fêtes religieuses révèle son assiduité dans la piété juive quotidienne" rapporte l'universitaire suisse. Jésus  n'est pas le seul à penser que le règne de Dieu est imminent. Il lui faut transmettre la nouvelle sans plus attendre, "il faut se réconcilier dans l'instant et rompre avec le mal sur le champ." JAinsi, lorsqu'il appelle ses disciples à le suivre, l'urgence de son appel ne souffre même pas les rites funèbres dont le judaïsme faisait un devoir sacré. "Laissez les morts enterrer leurs morts (Matthieu, 8, 22), et ne saluez personne en chemin." Ses recommandations sont pourtant inconcevables au Proche-Orient. Jésus trouve la Torah trop radicale, il la relit, affirme que le meurtre est condamnable et la parole insultante, que l'adultère est interdit, et il plaide pour la non violence, abrogeant du même coup la fameuse loi du Talion -œil pour œil, dent pour dent- , et prône l'amour du prochain qui doit englober jusqu'à l'ennemi. Pour ce faire, Jésus recourt à un mode privilégié d'enseignement via des paraboles : "un père qui accueille avec joie le retour de son fils perdu. Un roi qui invite à son banquet riches et pauvres, gens honorables et marginaux. Une graine semée qui donne un arbre magnifique où viennent nicher les oiseaux du ciel." Des paraboles surprenantes marquant combien Dieu est joie et non menace, qu'Il donne sans compter et qu'Il accueille chaque humain car Il est le Dieu de tous et de chacun.

A suivre

 

 

 

 

 
 
 

Latillé Actualités du mercredi 18 décembre 2013

Avant Noël

L'histoire de Jésus

Les historiens l'affirment :

« Il a bel et bien existé »

 

Avant la grande fête chrétienne de Noël, bon nombre de personnes s'interrogent. Qui est Jésus ? A-t-il vraiment existé ? N'est-ce qu'un mythe ? " Latillé Actualités " a étudié les questions et  va tenter d'apporter des réponses...

Ne faisons pas d'histoires et, d'emblée, rapportons ce que tous les historiens, sans exception, affirment : « Jésus a bel et bien existé. Il a été un hébreu, né en Israël et crucifié par les Romains sous l'instigation de certains chefs religieux Juifs, il y a quelque 2000 ans de ça. »

 Mais, commençons par le commencement. Jésus est-il vraiment né un 25 décembre ? À la lecture de l'historicité du personnage il est avéré que la date est probablement fausse. Selon les mêmes sources historiques, celui qui finira crucifié, est né entre l'an 6 et l'an 1 avant notre ère. Osons écrire que c'est l'Église catholique qui l'a fait venir au monde au cœur de notre hiver. L'institution et la toute première communauté des chrétiens voulurent ainsi contrer les Saturnales, grandes fêtes païennes qu'elles voyaient d'un mauvais œil.Naissance de jesus

Historiens et astronomes ont pris le problème par le petit bout de la lorgnette afin d'établir, au plus près, la naissance du Christ. De calculs en calculs, ils ont élaboré la fourchette de périodes que nous évoquons un peu plus haut. « Il y a donc une légère erreur dans notre calendrier, erreur venant de l'abbé Denys le Petit, auteur au Vè siècle après J.C. du calendrier actuel. » Dont l'instigation revient au pape Grégoire XIII. Bref, la bulle papale fit son bonhomme de chemin pour être finalement adoptée en 1582 dans les États catholiques. Ce calendrier grégorien s'est finalement imposé dans la majeure partie du monde.

Du reste, l'ensemble des textes qui constituent la Bible ne fait mention d'aucune date précise. Nous savons, toujours d'un point de vue historique, qu'à cette époque la terre d'Israël était occupée par les Romains. Y-a-t-il inerrance biblique derrière laquelle se réfugient historiens et exégètes ? Toujours est-il que cette inerrance fait toujours débat bien après celui créé par le mathématicien français, François Viète (1540-1603), un "ventre à choux" (Fontenay-le-Comte) têtu comme une mule, qui a développé l'idée d'une exégèse numéreuse et géométrique. Le Vendéen veut prouver la véracité de sa nouvelle algèbre, "baptisée" par la suite écriture algébrique. Viète veut toucher au sacré ? Qu'à cela ne tienne il devient un immense profane. Ses paramètres sont indésirables !... On va voir ce qu'on va voir avec les mathématiques et autres sciences qui "démontent" la [vérité] de l'enfant Jésus.

À suivre

 

 

 
 
 
Latillé Actualités du samedi 21 décembre 2013

 

Latillé, l'illuminée

C'était avant les mutations de la société et la crise que traverse le monde ! Nous ne pouvons pas revenir en arrière, mais nous devons espérer des jours meilleurs ! C'était donc avant ! À une époque pas si lointaine, l'activité économique du centre bourg de Latillé avait encore un semblant d'allure. Du même coup, les illuminations de Noël "pavoisaient" au-dessus des commerces et la place brillait des feux de la fête qui se prolongeaient au bout du pont et jusqu'à l'église Saint-Cybard.

C'est fini tout cela. Tout fout le camp ! Les commerçants ont abandonné le navire et il nous faut féliciter ceux qui résistent toujours et encore contre vents et marées. Dans cette tempête économico-financière, les illuminations de fin d'année ont elles aussi sombré dans le "minimum syndical". Que personne n'y voit un quelconque reproche. Il s'agit d'un constat, uniquement un constat. Et il n'est guère réjouissant à la lueur d'une mort à petit feu de notre commune. Comme si nous étions résignés. C'est comme ça !

Joyeux Noël quand même, à toutes et à tous !

Ph.R.

 

Latill 5Un peu d'humour : si avec ça les élus ne brillent pas, c'est à désespérer !

LatillDéposez vos souliers au pied du sapin et...

LatillC'est ce qu'on appelle une déco bleu nuit.

LatillSi la fontaine lumineuse pouvait se transformer en fontaine miraculeuse !...

 

 

 

Latillé Actualités du samedi 21 décembre 2013

Latillé

Clic-clac sur le cyclo-cross

 

Avec le concours de Michel Cacault, retour en quelques images sur les championnats régionaux de cyclo-cross, qui ont eu lieu dimanche dernier, dans le splendide cadre du parc de La Chèze.

 

Latill 4Du (vieux) temps de la kermesse, on montait le coteau en marchant et c'était déjà pas facile ! Alors courir avec le vélo sur l'épaule, même avec l'aide du Bon Dieu !...

Latill

Sandra Léaud "était dans son jardin" a clamé le speaker ! Peut-être, mais faut quand même pédaler !

 

LatillYohann Cron (U.Angérienne) a été sacré champion régional Poitou-Charentes à Latillé, dans le canton de Vouillé cher au conseiller général, Claude Bertaud.

LatillLe champion et son dauphin, Sylvain Chavanel (Omega Pharma Qs - Ac Châtellaudais), qui, après les allées, sous-bois et prairies de La Chèze,  retrouvera l'an prochain les routes du département de la Vienne, lors des championnats de France 2014, autour d'un autre parc : celui du Futuroscope !

LatillDeux grands champions tout sourire.

LatillLe podium féminin des championnats régionaux de cyclo-cross : Sandra Léaud (Cycle Poitevin), Mélanie Bravard (V. Naintré), Axelle Dubau-Prévot (Cyclisme Sud Saintonge) : le charme et le talent en or, argent et bronze.

LatillSandra Léaud pour un énième titre consécutif.

Latill

Une partie du circuit côtoyait l'étang du parc de La Chèze et ses frondaisons mordorées.

 

 

 

Latillé Actualités du vendredi 20 décembre 2013

Latillé

Ça a super bien marché

le Noël des écoles !

 Latill

Vif succès du marché de Noël des écoles maternelle et élémentaire, qui a enregistré une de ses meilleurs affluences, jeudi soir, dans la cour du primaire.

Les objets et les décors, fabriqués par les élèves au profit des Coopératives scolaires, se sont vendus comme des petits pains. Les boîtes cadeaux, les calendriers et les pâtisseries ont connu le même sort, dans une ambiance particulièrement festive.Latill

Le tour de chant des enfants, accompagné par la chorale de l'école de musique de Latillé, "L'Espérance", et trois talentueux et sympathiques musiciens, a plongé le public dans des chansons d'hiver fort appréciées. Tout comme le chocolat chaud, offert par l'Association des parents d'élèves, qui a redonné du tonus aux cordes vocales de nos jeunes amis.

Nous adressons toutes nos félicitations à l'ensemble des équipes pédagogiques, plus particulièrement à Stéphanie Kiener-Habrioux et à Samuel Bougrier, respectivement directrice et directeur des écoles maternelle et élémentaire. Le conseil municipal, l'équipe des agents techniques de la commune, Roxane de la bibliothèque et Muriel, chef de chœur, ainsi que les personnels des écoles ont été chaleureusement remerciés pour leur implication dans l'organisation de cette fête de Noël. Ainsi, très tard dans la nuit, le sapin de l'école a scintillé de ses mille feux tandis que les voix des enfants résonnaient encore dans la cour battue par une pluie glaciale ayant eu la bonne idée d'attendre la fin des festivités avant de ruisseler sur un macadam déjà très froid.

On a pu noter, entre autres, la présence du maire, Simon Brie, de son premier adjoint, Régis Brault, de conseillers municipaux, et de Cécile Souchard, présidente de l'APE.

Ph.R.

 

Latill

Latill

Latill

Latill

 Latill 2

 

 

Latill

Latill

 

 

 

 Latillé Actualités du lundi 16 décembre 2013

 

Marchés de Noël en Franche-Comté et en Alsace

 

Montbéliard tout Doubs !

"Latillé Actualités" vous a déjà parlé de ses amis alsaciens, Serge et Agnès, à l'occasion de la Saint-Nicolas traditionnellement fêté dans leur Haut-Rhin natal, en particulier, et en Alsace, en général.

Ce dernier week-end, ils se sont rendus à Montbéliard, dans le Doubs, puis sont retournés, après une petite centaine de kilomètres, à Bergheim, où Noël faisait son marché. La ville franc-comtoise (25 875 hb en 2010) s'est parée de décorations et de lumières pour célébrer le mystère de la Nativité. Plus modeste, mais tout aussi chaleureusement, Berghein l'Alsacienne et ses 1 895 âmes (2010) a brûlé la célèbre bûche dans un décor accueillant au possible.

C'est en photos que "Latillé Actualités" vous propose de vous rendre vous aussi sur ces marchés "d'ailleurs". En espérant que vous ferez un beau et bon voyage et en remerciant infiniment Serge et Agnès de nous faire partager un peu de leur chez eux.

Ph.R.

 

Montb

 

Montb

Montb

Montb

Montb

Montb

Montb

Montb

Montb

Montb

" Made in "... Bergheim

 

Bergheim7

Bergheim6

Bergheim5

Bergheim4

Bergheim3

Bergheim1

 

Montb

Bergheim

 

 

Latillé Actualités du dimanche 15 décembre 2013

Latillé - Cyclo-cross Ufolep

Les Trochon en selle

Un grand merci à Michel Cacault qui a joué le photo-reporter pour "Latillé Actualités", hier après-midi, dans le parc de La Chèze, à l'occasion du cyclo-cross UFOLEP cher à "notre" famille Trochon, qui courait sur "ses" terres. Les clichés de l'ami Michel mettent "en selle" Josiane et Christophe au "travail". Quels efforts ! Bravo !

Dsc01390

 

Dsc01391

 

Dsc01392

 

Dsc01400

 

Dsc01410

 

 

 

Latillé Actualités du jeudi 12 décembre 2012

Tradition

La bûche de Noël :

du bois au biscuit

 

Grâce à Nadine Cretin, spécialiste des fêtes occidentales, et à lexpress.fr sous la plume de Ulla Majoube, "Latillé Actualités" vient vous conter l'histoire de la bûche de Noël. Dégustation sur plusieurs millénaires.

Ma part de bûche de Noël est toujours difficile à avaler en fin de repas. La peau du ventre bien tendue -merci petit Jésus, c'est de circonstance !- par des agapes "bétonneuses", je cale souvent sur le dessert, sauf s'il est glacé. Sacrilège ? ! Sans doute parce que 5000 ans me contemplent. "Vous contemplent" pour plagier le titre de lexpress.fr

Historienne et anthropologue, Nadine Cretin, spécialiste des fêtes occidentales, a remonté le temps de ce fameux dessert sous la plume de notre consœur Ulla Majoube de lexpresse.fr de ce 11 décembre 2013. La question première de la journaliste est la suivante : "pourquoi une bûche ?"

Rituel annonciateur

Eh bien parce qu'elle est liée au solstice d'hiver. "Pour la nuit la plus longue de l'année, on brûlait une énorme bûche avec une notion de sacré" écrit Ulla Majoube. La bûche était déposée dans le foyer par l'aîné et le cadet de la maison, symbole de la famille et de la transmission." Si le cérémonial variait en fonction des régions, le symbole était commun à l'ensemble de l'Europe. Le feu -si j'ose écrire- de la tradition s'est propagé grâce aux populations indo-européennes vers 2500 avant Jésus-Christ. "Certaines coutumes étaient encore en vigueur avant les années 1950, époque où Noël s'est uniformisé" fait-on observer.Feu de chemin

Le divin enfant n'était donc pas né, mais "le rituel de la bûche avait un côté annonciateur." En effet, qu'il soit de préférence de chêne ou d'arbre fruitier, le bois devait faire de hautes étincelles pour le meilleur de l'année à venir. Au menu : bonnes récoltes, peu de sécheresses et d'inondations... Si la bûche en flammes rassurait, elle avait en même temps un côté protecteur. Nadine Cretin l'a écrit (1). Ulla Majoube en brûlait d'envie. Au total, nous avons l'explication suivante. "En hiver, la maison est barricadée à cause du froid. Il reste ce lien ouvert vers le ciel qu'est la cheminée. Or, la nuit nous a toujours fait peur et elle appartient aux revenants et aux créatures surnaturelles, selon les civilisations. La bûche est un symbole de l'au-delà, pour les ancêtres comme pour la descendance à venir." BuchedenoelD'accord, mais quel rapport avec Noël ? "Les biscuits de Noël, sont pointus pour protéger de la sorcellerie, repousser le mauvais sort." Ainsi en est-on arrivé au célèbre gâteau vers 1870. Les pâtissiers d'alors ne veulent pas partager le morceau chacun s'octroyant sa paternité.  Eh, oui ! figurez-vous que nos cuistots au bec sucré ont tous eu la même idée...en même temps. Et cette idée fut de rouler le biscuit en forme de bûche !

C'est ainsi que la bûche de Noël détrôna petit à petit les desserts très riches en ingrédients à l'instar "des mince pies ou du pudding en Angleterre, du stollen en Allemagne ou du panettone en Italie regorgeant de raisins secs, symboles de fertilité.Et ça, messieurs dames, ça vous bouche le dernier coin de l'estomac qui sonne le creux !

Ph.R.

(1) En librairie Noël des provinces de France, de Nadine Cretin, éditions Le Pérégrinateur, 14,90 euros.

 

 

 

 

Latillé actualités du jeudi 12 décembre 2013

Latillé

Culture - Les Amis d'ici et d'ailleurs


Voyage à l'Est

L'  affiche n' était pas mensongère. Les amis d' ici et d' ailleurs nous ont fait faire un beau voyage .Dsc01311 Nous sommes allé en Russie en passant par la Hongrie, la Roumanie, l' Ukraine et puis aussi par l' Allemagne, la Pologne, La Lituanie, l' Estonie et la Lettonie. Nous avons apprécié les forêts et les lacs , les maisons de bois et les monuments historiques , nous avons aimé  les coupoles dorées et les fleuves argentés. Oui, un bien beau voyage.

Olga nous a ensuite régalés par des chants russes . 

Nous avons terminé en partageant le goûter.

Dsc01317

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y avait encore quelques places de libre dans la salle, faut-il que la crise soit sévère à Latillé  pour qu' on ne profite même pas de la gratuité d' une prestation de cette qualité !

 

 

 

Dsc01310

 

 

 

 

 

 

 

Le temps de ce dernier week-end, " Latillé Actualités " s'est déplacé en Alsace pour partager avec vous la très célèbre Saint-Nicolas fêtée le 6 décembre. Embarquement immédiat...

St

Il est aussi -voire carrément plus- populaire que le père noël ! Dans l'est de la France, et notamment en Alsace, Saint-Nicolas mange sa soupe sur la tête du vieux bonhomme rouge, inventé de toutes pièces par une célèbre marque de sodas américaine. Il en est ainsi à Colmar et à Bergheim où vivent, entre autres, Agnès et Serge, des vrais amis de "Latillé Actualités" et de son manager. Quand nous disons que nous nous sommes déplacés en Alsace, il faut le comprendre au sens virtuel de la démarche. En réalité, nous sommes restés dans notre cher Poitou... Agnès et Serge ont fait le reste pour nous c'est à dire nous transmettre la légende et nous offrir leur ressenti de la Saint-Nicolas que tout le Haut-Rhin célèbre à l'unisson. Merci, très chers amis, de nous faire partager cette tradition de chez vous totalement occultée en Pictavie.

Une fête vivace

" Saint Nicolas est le patron des écoliers et des enfants sages à qui il vient distribuer des douceurs comme le pain d'épice, des mandarines, des friandises et des chocolats à son effigie " témoigne Agnès dans un récit empli d'un bonheur perceptible. " En famille, nous savourons Agnmannelas et chocolat chaud faits maison, tablettes de chocolat noir et lait cuits ensemble " nous précise t-elle avant de partir dans un grand éclat de rire qui vient souligner l'enthousiasme et le bonheur du partage, et titiller à distance nos papilles latiliacoises.Agn" Il ne te manque plus que le savoureux parfum de ce chocolat chaud qui embaume toute la maison et tu es avec nous "  nous dit Agnès. Hélas, trop de kilomètres nous séparent de l'Alsace, de Saint-Nicolas, d'Agnès et de Serge. Nous allons donc déguster la tradition du saint évêque en imaginant l'effervescence qui a du bouillonner dans le cœur de nos amis. Le temps que les enfants alsaciens chantent en l'honneur de l'homme à grande barbe blanche, et qu'ils offrent une carotte à son âne, et nous voici plongeant dans le bain de cette fête simple et riche, traditionnelle et si joliment vivace.

 

Les miracles de saint-Nicolas

Saint Nicolas, l'ancêtre du père noël lui-même  "acheté" en 1931 par la compagnie Coca-Cola, est inspiré de Nicolas de Myre, né à la fin du IIIè siècle en 270, à Patara en Lycie (Asie Mineure), l'actuelle Turquie. Nicolas y devint évêque et fut très rapidement réputé pour ses largesses, sa bonté et par sa volonté de combattre les cultes grecs et romains. Il accomplit de nombreux miracles, notamment, la résurrection de trois petits enfants qui étaient venus demander l'hospitalité à un boucher. " Celui-ci les accueillit et profita de leur sommeil pour les découper en morceaux et les mettre au saloir. Sept ans plus tard, Saint Nicolas passant par là demande au boucher de lui servir ce petit salé vieux de sept ans. Terrorisé le boucher prit la fuite et Saint Nicolas fit revenir les enfants à la vie. Cette légende est à l'origine d'une célèbre chansonnette : 
"Ils étaient trois petits enfants qui s'en allaient glaner aux champs..."

Agn

On prête également à Saint-Nicolas la multiplication de la farine pour préserver une région de la famine. Alors, au Xè siècle, lorsqu' une relique (une phalange) du saint fut transférée par les Croisés, depuis Bari (Italie) vers le Duché de Lorraine, Nicolas fut immédiatement reconnu pour sa générosité et sa bonté.  Vénéré et très souvent invoqué il deviendra très rapidement le saint-patron de la Lorraine. Le culte de Saint-Nicolas se répandit très rapidement au delà des frontières du Duché de Lorraine et notamment d'outre-Rhin où la tradition est également très vive. Saint-Nicolas était reconnu comme étant le grand protecteur des pauvres. Son histoire et sa renommée étant sans doute trop belles, quelques familles bien pensantes collèrent au saint évêque une autre réputation : celle d'un punitif accompagné du terrible Père Fouettard. Vêtu d'un grand manteau noir avec un grand capuchon, chaussé de grosses bottes et portant parfois un fouet et un sac, ce méchant homme menace (toujours) de distribuer des coups de trique aux enfants qui n'ont pas été sages ou de les emporter dans son sac. Était-ce parce qu'il a toujours fallu opposer le Bien au Mal ?Agn

Reste qu'en Alsace, chez nos amis Agnès et Serge, Saint-Nicolas de chaque 6 décembre, ne cède pas face au père noël, personnage né du marketing. Pour le fêter, chacun s'offre des chocolats et des mannelas, ces fameux gâteaux qui vous font prendre de la brioche. Des viennoiseries douces et généreuses comme la personnalité du bon Saint-Nicolas.

Philippe Rivière

 

 Agn

 

 

 

 

 

Compte-Rendu du Conseil municipal du 27/11/13 à 20h30

Avant de passer aux délibérations, le maire rappelle les articles de lois nommés en haut de la proposition de délibérations du conseil. La secrétaire de séance se propose de les rédiger et de les donner à chaque conseiller pour le prochain conseil municipal.

Le maire nous lit à haute voix un courrier qu'elle a joint aux propositions de délibérations dans la chemise de chaque conseiller. Ce document résume l'envoi rédigé autour d'articles du CGCT expédié à la préfecture pour répondre aux réclamations faites sur le compte rendu du 1er octobre 2013 par 6 élus. De par l'absence de ces 6 élus lors de ce conseil, les articles de loi composant la rédaction de cette lettre sont nommés et lus dans le Code général des Collectivités territoriales afin que chacun puisse en avoir connaissance.

Mairie de CHALANDRAY                                                    Le 27 novembre 2013

                                                                              à Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux

Mesdames, Messieurs,

Rappel du contenu figurant sur les propositions du Conseil Municipal du 27 novembre 2013 envoyé à tous les membres du conseil :

La réclamation de 6 élus concernant le conseil municipal du 1er octobre a reçu une réponse légale circonstanciée déposée dans les services de la Préfecture gérant la légalité de toutes les décisions prises en conseil municipal.

Les articles L 2121-21 alinéa 21, L 2121-21 alinéa 24 ; L 2121-25 alinéa 3 ; L 2121-19, L 2121-19 alinéa 1 ; L 2121-17 alinéa 7, L 2121-17 alinéa 8, L 2121-17 alinéa 10, L 2121-17 alinéa 15 ; L 2121-15 alinéa 1 ; L 2121-26, L 2121-26 alinéa 3 ; l'article 78-753 du 17 juillet 1978, article 78-753 du 17 juillet 1978 article 4 ont été les supports de notre réponse circonstanciée.

Cette réponse envoyée à la préfecture est conforme à l'article 2122-18 «  Le maire est seul chargé de l'administration communale »  2122-18 alinéa 1 « Le maire et lui seul est « chef de l'administration communale. C'est à lui seul qu'incombent la charge et la responsabilité des fonctions conférées à l'autorité municipale. »

Claudette Rigollet

Maire de Chalandray

Les membres du conseil ont reçu par voie dématérialisée le procès-verbal du conseil municipal du 1er octobre 2013 . Une réclamation a été déposée auprès des services de la Préfecture le 22 octobre par 6 élus. Une réponse circonstanciée a été envoyée auprès des services préfectoraux par les 8 autres élus. Le maire demande que ce procès-verbal soit validé ou annoté. Le cahier des délibérations est proposé à la signature.

Ordre du jour : Afin que les délibérations se fassent en toute connaissance des dossiers, le maximum de pièces est envoyé de manière dématérialisée à chaque élu du conseil municipal, en amont du conseil municipal.

 

 

 

 

INVITATION

 

 

 

 

 

 

 

Dans le cadre de la préparation des élections municipal (SIC), nous organisons une réunion prospective sur les sujets suivants :

 

 

 

  • Relation entre les cantines scolaires et les agriculteurs locaux

  • Les apprentissages des saveurs

  • La petite enfance et l’alimentation

 

 

 

Afin de rendre plus pertinent notre mode de recherche participatif nous invitons en qualité de modérateur Mr BOUCHAREB élu qui est particulièrement actif dans ces thèmes.

 

 

 

 

 

 

 

Lieu de réunion

 

 

 

Salle de la Gorande VOUILLE

 

 

 

Le 9 décembre 2013 à 20 H 30

 

 

 

Nous souhaitons la présence d’élus, d’enseignants, d’agriculteurs, des membres d’association dans les relations avec l’agriculture.

 

Leur présence et leurs propos alimenteront les thèmes de discussions.

 

 

 

 

 

 

Maurice THOMAS 11 rue des Coteaux 86190 Vouillé Vouillé2014@gmail.com

 

 

 

Une petite vidéo sur les tout premiers flocons de l'avant dernier mois de l'année 2013.

Grâce à Météo France et à sa carte des risques neigeux, " Latillé Actualités " avait annoncé ces premières neiges.

 

http://youtu.be/vK-Bs1JLwSQ

 

 

Latillé Actualités du mardi 19 novembre 2013

 

LATIYAKOLEXIONS

Le 7 Décembre, la Salle des Fêtes accueillera la 11ème Bourse-Collections ainsi qu’une Exposition où nous attendons la 3ème partie des Télécommunica-tions, Johnny Halliday des œufs ciselés, des tabatières et des chopes à bière, des sables et des santons, et les accessoires de l’élégance féminine de 1850 à 1950, et, peut-être, d’autres surprises …

8

Photo d'archives Latillé Actualités

 

Pour la Bourse, cartes postales et minéraux, petites voitures et fèves, broches et vieux papiers seront au rendez-vous, sans oublier les monnaies et les timbres, les CD, etc ………..

 

De plus, pas de Marché de Noël cette année MAIS les ateliers Patchwork et Cartonnage proposeront leurs travaux (pour les cadeaux de Noël) dans la Salle du Conseil Municipal.

 

De nouveaux collectionneurs ont rejoint la Philatélie. Espérons qu’en 2014 il en sera de même.

 

L'assemblée Générale aura lieu le 8 Janvier et les collectionneurs du Vouglaisien seront les bienvenus.

 

 

 

 SOURCE : noel.croire.com

 Avec le site gratuit ci-dessus,

animer votre crèche personnelle.

 

Personnage 24 big 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 24 Décembre


Je suis l’enfant Jésus. Les bergers sont accourus avec leurs brebis. Je viens de naître et je frissonne dans cette froide nuit d’hiver ! Heureusement que l’âne et le bœuf soufflent fort pour me réchauffer. Sous le regard aimant de mes parents qui veillent, je regarde autour de moi tous ces gens venus m’accueillir. Je vois leurs yeux briller de joie.
Joyeux Noël !

 

Personnage 23 big 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 23 Décembre


Nous, les messagers de Dieu, nous sommes fiers de notre mission auprès des hommes. Et ce soir plus que jamais ! Car c’est une grande joie que nous avons annoncée, quelque chose de vraiment extraordinaire ! La venue de Dieu parmi les hommes, la paix pour tous les hommes… Alors tous ensemble nous chantons notre allégresse pour louer le Seigneur !

 

 

Personnage 22 big

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 22 Décembre, 4e dimanche de l'Avent


Je viens de l’Orient. Je suis l’étoile qui guide les mages. Tout au long du chemin, des hommes et des femmes se sont joints à eux. Et c’est maintenant une foule immense qui regarde vers moi. Je les sens bien fatigués… Alors je scintille encore plus fort pour leur montrer que le trésor qu’ils cherchent est tout proche !

 

Personnage 21 big

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 21 Décembre


Nous sommes des pèlerins. Nous marchons avec tous ceux qui croient, à la suite des mages, qu’un événement exceptionnel va se produire quelque part. Nous ne savons pas exactement quand ni où ce moment viendra. Nous attendons… Et pour être sûrs de ne rien rater, la nuit, nous veillons chacun à notre tour jusqu’à l’aurore !

 

 

Personnage 20 big

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 20 Décembre


Je suis un vieux berger. Pour la première fois, j’ai emmené mon petit-fils avec moi. Il a une passion pour les agneaux. Il aime caresser leur douce fourrure. Il fait nuit, et pourtant nous ne dormons pas ! Nous avons eu très peur lorsque l’ange du Seigneur est venu jusqu’à nous. Mais il nous a annoncé une grande joie ! Patience…

 

 

Personnage 19 big 

 

 

 

 

 

Jeudi 19 Décembre


Que se passe-t-il en bas ? Je suis montée sur le toit pour admirer les étoiles qui illuminent la nuit et voilà que tout à coup, j’entends des cris de joie et des chants d’allégresse. Devant l’étable un attroupement s’est formé. Des gens de toutes sortes accourent. Il faut que je descende vite pour savoir ce qui se passe…

 

 

 

Personnage 18 big

 

 

 

 

 

 

Mercredi 18 Décembre


Je suis le forgeron. Dans mon atelier ouvert sur la rue, il fait chaud. Je tape, je cogne toute la journée sur mon enclume pour façonner une faux. Je la voudrais légère et bien effilée pour que la moisson soit facile aux moissonneurs.

Personnage 17 big 1

 

 

 

 

 

Mardi 17 Décembre


Hier soir je ne savais plus si je devais épouser Marie que j’aime tant ! Savez-vous qu’elle m’a annoncé qu’elle attendait un bébé ! Alors j’ai mal dormi ! Et dans mes rêves quelqu’un m’a dit : « Ne crains pas de prendre Marie chez toi. » En plus, il m’a confié que ce bébé serait un petit garçon et que je devrais l’appeler Jésus ! Est-ce que j’ai rêvé ? Pourtant j’y crois et je suis confiant.

 

Personnage 16 big

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 16 Décembre


Nous sommes venus de lointains pays de l’Orient, car nous avons vu une étoile surgir et se lever dans le ciel. Elle était si brillante, si différente des autres étoiles que nous avons décidé de partir immédiatement à sa suite. Un tel astre, une telle lumière, ne pouvait qu’annoncer un événement extraordinaire comme la naissance d’un roi. Alors nous avons préparé des cadeaux à offrir à ce roi : de l'or, de l'encens et de la myrrhe.

 

 

 

Personnage 15 big

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 15 Décembre, 3e dimanche de l'Avent


Je suis Jean le Baptiste. Je suis un messager et j’annonce à tous ceux qui veulent l’entendre la venue prochaine du Sauveur. Pour cela, j’ai pris mon bâton et j’ai parcouru le désert et les terres lointaines en proclamant : « Préparez les chemins du Seigneur ». Oui, je vous l’affirme, il vient, il est tout proche, celui qui nous montrera le royaume. Veillez !

 

 

Personnage 14 big

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 14 Décembre


Moi, je suis un palmier, j’offre de l’ombre à qui veut se reposer. Je vis dans les terres arides, je suis très résistant et plein de vigueur. Les hommes coupent mes palmes et les agitent lors de grandes fêtes. Pour moi, c’est un honneur d’être là, près de la crèche, car j’ai été choisi pour représenter toute la création auprès de celui que nous annonçaient les prophètes.

Personnage 13 big

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 13 Décembre


Moi, le veau, et mon copain le lionceau, nous vivons ensemble. Et nous ne sommes pas les seuls : le loup habite avec l’agneau, le léopard se couche près du chevreau. Tous les hommes pensent que cela est impossible. C’est incroyable, c’est vrai, avant nous étions des ennemis. Mais aujourd’hui, pour attendre le Sauveur, nous nous sommes réconciliés. Nous vivons en paix en nous respectant.

 

Personnage 12 big

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 12 Décembre


Moi, je suis planté là depuis si longtemps qu’en cherchant bien au fond de ma mémoire, je crois que je suis aussi vieux que le monde. Mes fruits sont offerts à tous. Je prête mes branches aux oiseaux qui viennent y nicher. J’en ai vu des événements se dérouler à l’abri de mon feuillage ! Avec ma grande taille, on pourrait presque dire que je touche le ciel. Je suis comme un trait d’union entre le ciel et la terre, entre Dieu et les hommes.

 

Personnage 11 big

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 11 Décembre


Je suis laboureur et je connais bien mon métier, mon père l’exerçait avant moi. Depuis plusieurs saisons déjà, je travaille la terre pour qu’elle produise de quoi nourrir les habitants de mon village. La terre a besoin de beaucoup d’attention et de soins. Alors, je la retourne et je l’arrose, je sème et je veille sur mes semailles pour avoir une belle récolte.

 

Personnage 10 big

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 10 Décembre


Je suis un homme de petite taille et très curieux. J’ai entendu dire qu’un sauveur allait naître. Vite, j’ai rassemblé mes affaires dans un baluchon et me voilà ! Et maintenant, j’attends et j’observe. Cela peut paraître bien long d’attendre, mais je ne sais pas pourquoi, moi, si impatient, je suis paisible comme si une grande paix s’était faite en moi.

 

Personnage 09 big

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 9 Décembre


Je n’en crois pas mes oreilles, il va venir, il vient, celui que tant de prophètes ont annoncé depuis les temps anciens. Au début, je ne voulais pas y croire, une telle nouvelle, c’est incroyable. Depuis le temps que nous t’attendions Seigneur, je suis si heureuse. Loué sois-tu de venir à notre rencontre ! Loué sois-tu de venir habiter parmi nous.

Personnage 08 big

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 8 Décembre, 2e dimanche de l'Avent


Quand l’ange Gabriel m’a annoncé la nouvelle, j’ai été très étonnée. Comment moi, une simple fille de Palestine, pouvais-je devenir la maman du Fils de Dieu ? L’ange m’a même dit comment je devais l’appeler : Jésus. Tout cela m’a semblé impossible et pourtant j’ai dit « oui ». Car je sais que Dieu nous aime et j’ai confiance en Lui.

 

Personnage 07 big

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 7 Décembre


Avec ma veilleuse, je marche sans crainte dans l’obscurité. Cette petite flamme toute tremblante éclaire mon chemin. Elle me donne confiance pour avancer vers l’inconnu et me conduit vers une plus grande clarté. Avec elle, je peux traverser la nuit sans trembler.

 

Personnage 06 big

 

 

 

 

Vendredi 6 Décembre


Nous, les moutons, nous aimons bien être près des hommes. Ils aiment toucher notre chaude toison laineuse et s’asseoir près de nous quand il fait froid. C’est vrai, nous sommes parfois un peu têtus et nous ne suivons pas les consignes de notre berger. Mais là, blottis les uns contre les autres, nous ne bougeons plus, nous sommes attentifs. C’est sûr, quelque chose va se passer !

 

 

 Personnage 05 big

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 5 Décembre


Vous ne pouvez pas imaginer ma joie. Moi, le boiteux, qui depuis toujours marche avec des béquilles : je n'en ai plus besoin ! Alors je bondis dans tous les sens, je danse de joie et je le clame à tous qui veulent bien m’écouter. Je veux que la terre entière soit au courant.
 

 SOURCE : noel.croire.com

 Avec le site gratuit ci-dessus,

animer votre crèche personnelle.

 

Personnage 24 big 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 24 Décembre


Je suis l’enfant Jésus. Les bergers sont accourus avec leurs brebis. Je viens de naître et je frissonne dans cette froide nuit d’hiver ! Heureusement que l’âne et le bœuf soufflent fort pour me réchauffer. Sous le regard aimant de mes parents qui veillent, je regarde autour de moi tous ces gens venus m’accueillir. Je vois leurs yeux briller de joie.
Joyeux Noël !

 

Personnage 23 big 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 23 Décembre


Nous, les messagers de Dieu, nous sommes fiers de notre mission auprès des hommes. Et ce soir plus que jamais ! Car c’est une grande joie que nous avons annoncée, quelque chose de vraiment extraordinaire ! La venue de Dieu parmi les hommes, la paix pour tous les hommes… Alors tous ensemble nous chantons notre allégresse pour louer le Seigneur !

 

 

Personnage 22 big

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 22 Décembre, 4e dimanche de l'Avent


Je viens de l’Orient. Je suis l’étoile qui guide les mages. Tout au long du chemin, des hommes et des femmes se sont joints à eux. Et c’est maintenant une foule immense qui regarde vers moi. Je les sens bien fatigués… Alors je scintille encore plus fort pour leur montrer que le trésor qu’ils cherchent est tout proche !

 

Personnage 21 big

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 21 Décembre


Nous sommes des pèlerins. Nous marchons avec tous ceux qui croient, à la suite des mages, qu’un événement exceptionnel va se produire quelque part. Nous ne savons pas exactement quand ni où ce moment viendra. Nous attendons… Et pour être sûrs de ne rien rater, la nuit, nous veillons chacun à notre tour jusqu’à l’aurore !

 

 

Personnage 20 big

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 20 Décembre


Je suis un vieux berger. Pour la première fois, j’ai emmené mon petit-fils avec moi. Il a une passion pour les agneaux. Il aime caresser leur douce fourrure. Il fait nuit, et pourtant nous ne dormons pas ! Nous avons eu très peur lorsque l’ange du Seigneur est venu jusqu’à nous. Mais il nous a annoncé une grande joie ! Patience…

 

 

Personnage 19 big 

 

 

 

 

 

Jeudi 19 Décembre


Que se passe-t-il en bas ? Je suis montée sur le toit pour admirer les étoiles qui illuminent la nuit et voilà que tout à coup, j’entends des cris de joie et des chants d’allégresse. Devant l’étable un attroupement s’est formé. Des gens de toutes sortes accourent. Il faut que je descende vite pour savoir ce qui se passe…

 

 

 

Personnage 18 big

 

 

 

 

 

 

Mercredi 18 Décembre


Je suis le forgeron. Dans mon atelier ouvert sur la rue, il fait chaud. Je tape, je cogne toute la journée sur mon enclume pour façonner une faux. Je la voudrais légère et bien effilée pour que la moisson soit facile aux moissonneurs.

Personnage 17 big 1

 

 

 

 

 

Mardi 17 Décembre


Hier soir je ne savais plus si je devais épouser Marie que j’aime tant ! Savez-vous qu’elle m’a annoncé qu’elle attendait un bébé ! Alors j’ai mal dormi ! Et dans mes rêves quelqu’un m’a dit : « Ne crains pas de prendre Marie chez toi. » En plus, il m’a confié que ce bébé serait un petit garçon et que je devrais l’appeler Jésus ! Est-ce que j’ai rêvé ? Pourtant j’y crois et je suis confiant.

 

Personnage 16 big

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 16 Décembre


Nous sommes venus de lointains pays de l’Orient, car nous avons vu une étoile surgir et se lever dans le ciel. Elle était si brillante, si différente des autres étoiles que nous avons décidé de partir immédiatement à sa suite. Un tel astre, une telle lumière, ne pouvait qu’annoncer un événement extraordinaire comme la naissance d’un roi. Alors nous avons préparé des cadeaux à offrir à ce roi : de l'or, de l'encens et de la myrrhe.

 

 

 

Personnage 15 big

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 15 Décembre, 3e dimanche de l'Avent


Je suis Jean le Baptiste. Je suis un messager et j’annonce à tous ceux qui veulent l’entendre la venue prochaine du Sauveur. Pour cela, j’ai pris mon bâton et j’ai parcouru le désert et les terres lointaines en proclamant : « Préparez les chemins du Seigneur ». Oui, je vous l’affirme, il vient, il est tout proche, celui qui nous montrera le royaume. Veillez !

 

 

Personnage 14 big

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 14 Décembre


Moi, je suis un palmier, j’offre de l’ombre à qui veut se reposer. Je vis dans les terres arides, je suis très résistant et plein de vigueur. Les hommes coupent mes palmes et les agitent lors de grandes fêtes. Pour moi, c’est un honneur d’être là, près de la crèche, car j’ai été choisi pour représenter toute la création auprès de celui que nous annonçaient les prophètes.

Personnage 13 big

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 13 Décembre


Moi, le veau, et mon copain le lionceau, nous vivons ensemble. Et nous ne sommes pas les seuls : le loup habite avec l’agneau, le léopard se couche près du chevreau. Tous les hommes pensent que cela est impossible. C’est incroyable, c’est vrai, avant nous étions des ennemis. Mais aujourd’hui, pour attendre le Sauveur, nous nous sommes réconciliés. Nous vivons en paix en nous respectant.

 

Personnage 12 big

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 12 Décembre


Moi, je suis planté là depuis si longtemps qu’en cherchant bien au fond de ma mémoire, je crois que je suis aussi vieux que le monde. Mes fruits sont offerts à tous. Je prête mes branches aux oiseaux qui viennent y nicher. J’en ai vu des événements se dérouler à l’abri de mon feuillage ! Avec ma grande taille, on pourrait presque dire que je touche le ciel. Je suis comme un trait d’union entre le ciel et la terre, entre Dieu et les hommes.

 

Personnage 11 big

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 11 Décembre


Je suis laboureur et je connais bien mon métier, mon père l’exerçait avant moi. Depuis plusieurs saisons déjà, je travaille la terre pour qu’elle produise de quoi nourrir les habitants de mon village. La terre a besoin de beaucoup d’attention et de soins. Alors, je la retourne et je l’arrose, je sème et je veille sur mes semailles pour avoir une belle récolte.

 

Personnage 10 big

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 10 Décembre


Je suis un homme de petite taille et très curieux. J’ai entendu dire qu’un sauveur allait naître. Vite, j’ai rassemblé mes affaires dans un baluchon et me voilà ! Et maintenant, j’attends et j’observe. Cela peut paraître bien long d’attendre, mais je ne sais pas pourquoi, moi, si impatient, je suis paisible comme si une grande paix s’était faite en moi.

 

Personnage 09 big

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 9 Décembre


Je n’en crois pas mes oreilles, il va venir, il vient, celui que tant de prophètes ont annoncé depuis les temps anciens. Au début, je ne voulais pas y croire, une telle nouvelle, c’est incroyable. Depuis le temps que nous t’attendions Seigneur, je suis si heureuse. Loué sois-tu de venir à notre rencontre ! Loué sois-tu de venir habiter parmi nous.

Personnage 08 big

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 8 Décembre, 2e dimanche de l'Avent


Quand l’ange Gabriel m’a annoncé la nouvelle, j’ai été très étonnée. Comment moi, une simple fille de Palestine, pouvais-je devenir la maman du Fils de Dieu ? L’ange m’a même dit comment je devais l’appeler : Jésus. Tout cela m’a semblé impossible et pourtant j’ai dit « oui ». Car je sais que Dieu nous aime et j’ai confiance en Lui.

 

Personnage 07 big

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 7 Décembre


Avec ma veilleuse, je marche sans crainte dans l’obscurité. Cette petite flamme toute tremblante éclaire mon chemin. Elle me donne confiance pour avancer vers l’inconnu et me conduit vers une plus grande clarté. Avec elle, je peux traverser la nuit sans trembler.

 

Personnage 06 big

 

 

 

 

Vendredi 6 Décembre


Nous, les moutons, nous aimons bien être près des hommes. Ils aiment toucher notre chaude toison laineuse et s’asseoir près de nous quand il fait froid. C’est vrai, nous sommes parfois un peu têtus et nous ne suivons pas les consignes de notre berger. Mais là, blottis les uns contre les autres, nous ne bougeons plus, nous sommes attentifs. C’est sûr, quelque chose va se passer !

 

 

 Personnage 05 big

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 5 Décembre


Vous ne pouvez pas imaginer ma joie. Moi, le boiteux, qui depuis toujours marche avec des béquilles : je n'en ai plus besoin ! Alors je bondis dans tous les sens, je danse de joie et je le clame à tous qui veulent bien m’écouter. Je veux que la terre entière soit au courant.

 

Personnage 04 big

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 4 Décembre


Je suis très timide, j’ai toujours peur de ne pas bien faire. Je n’ose jamais faire le premier pas et souvent je me mets un peu à l’écart des autres, car je crains leur regard. Mais aujourd’hui, je me sens bien, je suis là, debout, mon cœur est tout ouvert et j’attends.

 

 

Personnage 03 big
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mardi 3 Décembre

Je suis un soldat romain. Je fais partie de l’armée qui occupe la Palestine. On m’a appris à me battre et à faire régner la paix par mes armes. Mais là, je ne sais pas ce qui m’arrive. J’ai envie de déposer mon glaive et mon bouclier. Je me sens tout bizarre, comme envahi par une grande paix qui se gagne sans armes.
 
 
 
 


Lundi 2 Décembre

J’ai les bras ouverts et j’implore : « Seigneur, quand viendras-tu habiter parmi nous ? » Je suis seul et j’ai besoin de toi. Sois à mes côtés sur les routes du monde, pour que jamais je ne me sente triste, isolé et sans lumière.

 

 

 



Dimanche 1 Décembre, 1er dimanche de l'Avent

Petits et grands, nous nous sommes mis en route. Nous emportons avec nous nos joies et nos tristesses, nos qualités et nos défauts. Ensemble, nous nous sentons plus forts pour aller à la rencontre de Celui qui est annoncé. Nous sommes tous un peu curieux, un peu joyeux, car nous ne savons pas très bien comment cela va se passer. Ce qui est sûr, c’est que nous voulons être présents quand cela arrivera.

 

Personnage 04 big

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 4 Décembre


Je suis très timide, j’ai toujours peur de ne pas bien faire. Je n’ose jamais faire le premier pas et souvent je me mets un peu à l’écart des autres, car je crains leur regard. Mais aujourd’hui, je me sens bien, je suis là, debout, mon cœur est tout ouvert et j’attends.

 

 

Personnage 03 big
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mardi 3 Décembre

Je suis un soldat romain. Je fais partie de l’armée qui occupe la Palestine. On m’a appris à me battre et à faire régner la paix par mes armes. Mais là, je ne sais pas ce qui m’arrive. J’ai envie de déposer mon glaive et mon bouclier. Je me sens tout bizarre, comme envahi par une grande paix qui se gagne sans armes.
 
 
 
 


Lundi 2 Décembre

J’ai les bras ouverts et j’implore : « Seigneur, quand viendras-tu habiter parmi nous ? » Je suis seul et j’ai besoin de toi. Sois à mes côtés sur les routes du monde, pour que jamais je ne me sente triste, isolé et sans lumière.

 

 

 



Dimanche 1 Décembre, 1er dimanche de l'Avent

Petits et grands, nous nous sommes mis en route. Nous emportons avec nous nos joies et nos tristesses, nos qualités et nos défauts. Ensemble, nous nous sentons plus forts pour aller à la rencontre de Celui qui est annoncé. Nous sommes tous un peu curieux, un peu joyeux, car nous ne savons pas très bien comment cela va se passer. Ce qui est sûr, c’est que nous voulons être présents quand cela arrivera.

 

 

 

Latillé Actualités du jeudi 14 novembre 2013

 Commémoration de l'Armistice 1918

 

Forte participation des enfants des écoles

et des jeunes du collège

 

p1130288-2.jpg

 

Grâce, entre autres, à la participation de quelque 25 enfants et jeunes de l'école primaire et du collège Arthur-Rimbaud, la cérémonie commémorative de l'Armistice 1918 a connu un regain d'intérêt et de devoir de mémoire à Latillé. Ainsi, sont également récompensés les efforts de la section locale des ACPG/CATM de Latillé que préside Yvon Robin avec, à ses côtés, le vice-président Roger Hurtault, les délégations des porte-drapeaux, des adhérents et des sympathisants.

p1130277.jpgLes enfants étaient encadrés par des parents d'élèves dont Cécile Souchard, présidente de l'APE. Ils ont fleuri les tombes des jeunes de Latillé morts pour la France au cours de premier conflit mondial de 1914-1918. Ils ont aussi lu des extraits de poèmes. Ces enfants ont  reçu un diplôme en remerciement de leur participation, et ils se sont vu offrir des friandises par l'association des anciens combattants.

Comme à l'accoutumée, la cérémonie commémorative débuta au monument de la Victoire. Le colonel Claude Reau remit la croix du combattant p1130272.jpgau titre des opérations extérieures au caporal-chef  Antoni Martin, de la 9è BIMa (Brigade d'infanterie de marine) de Poitiers. Revint ensuite à l'adjudant-chef, Paul Péres, de distinguer Adeline Roquet, étudiante, de l'insigne de porte-drapeau et du diplôme y afférant. Le dépôt de gerbe fut effectué par les deux récipiendaires accompagnés de l'adjudant James Bazureau du corps des sapeurs-pompiers de Latillé.

L'autre hommage aux anciens combattants de la «  Grande Guerre » leur fut rendu au monument aux morts. Le maire, Simon Brie, deux de ses adjoints, Cécile Souchard et un gendarme y déposèrent des gerbes et la chorale «  L'Espérance », dirigée par Muriel Roulet, interpréta « Verdun », un chant de circonstance.

Lors de la réception à la salle des fêtes où étaient servis le verre de l'Amitié, offert par la commune, et le banquet proposé par l'ACPG/CATM, le premier magistrat remit la médaille d'honneur de la ville de Latillé à Mme Arlette Pruvot, présidente p1130290.jpgdes « Amis du Bourg » pour son travail d'investigation qui permit de présenter une très belle exposition sur la déportation et sur Latillé, lors des dernières journées du patrimoine.

Nous avons remarqué également la présence de Régis Brault et Florence Marmain, adjoints au maire, Philippe Roquet, conseiller municipal, délégué à la Défense, Stéphanie Kiener-Habrioux, directrice de l'école maternelle, Dominique Bourdais, principal du collège Arthur-Rimbaud, des sapeurs-pompiers de Latillé, placés sous les ordres de l'adjudant Stéphane Brottier, des gendarmes Nicolas Guitton, représentant la Communauté de brigades de Vouillé, et Pierre Billaud, retraité, qui réside à Latillé.

Ph.R.

 

 Erratum : Dans notre première mise en ligne, nous avons involontairement dégradé notre ami James Bazureau comme p1130281.jpg

sergent-chef alors qu'il est adjudant chez les sapeurs-pompiers volontaires de Latillé. Nous présentons nos plus sincères

excuses à James et à nos visiteurs.

 

Philippe

 

 

 

La cérémonie en photos

p1130279.jpg

p1130273.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Croix du Combattant pour le caporal-chef Antoni Martin et l'insigne de porte-drapeau pour Adeline Roquet.

 

p1130276.jpg

Le major ER Roger Hurtault, vice-président des ACPG/CATM de Latillé a rendu hommage aux deux récipiendaires.

p1130280-1.jpg

Dépôts de gerbes au monument de la Victoire...

p1130286.jpgPuis au monument aux morts.

p1130289.jpg

Au cours de la réception à la salle des fêtes.

p1130292.jpg

Arlette Pruvot reçoit une plante des mains de Yvon Robin, président des ACPG/CATM de Latillé.

 

 

 

 

Latillé Actualités du mardi 12 novembre 2013

Fait divers

Le septuagénaire disparu a été retrouvé sain et sauf

Le temps des recherches

et des

retrouvailles

 

Ci-dessous le témoignage vidéo de Sébastien Minéo
http://youtu.be/fjYl6jKjoYU

 

Il  est aux environs de 10 h, ce mardi matin 12 novembre 2013. Voilà maintenant vingt-quatre heures que M. Liège a quitté l'EHPAD " La Chèze d'Or " où il réside depuis plusieurs années. Le ciel est gris et le plafond est trop bas pour que l'hélicoptère de la Gendarmerie de Tours puisse, comme hier soir, survoler à nouveau la zone où a disparu le septuagénaire, ce 11 novembre.

Nous étions à la salle des fêtes, en ce jour de la commémoration de l'Armistice 1918, et notre maire, Simon Brie venait de saluer tous ses hôtes autour du verre de l'amitié offert par la commune. Vers 13 heures, deux personnels féminins de l'Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, communément appelé maison de retraite, informent le premier magistrat de la disparition d'un résidant, Monsieur Liège, 74 ou 75 ans, originaire de Béruges. Simon Brie prend immédiatement la mesure de l'évènement. Il donne l'alerte au gendarme Nicolas Guitton de Vouillé, qui était venu participer à la cérémonie commémorative. Le branle-bas de combat est lancé...

Atmosphère glauque

 

Sous les ordres du capitaine Zambrana, adjoint au commandant de Compagnie de la Vienne, une quinzaine de personnels du PSIG (Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie) et de la brigade territoriale de Vouillé sont diligentés aux abords de " La Chèze d'Or ". Ces hommes sont bientôt rejoints par une équipe cynophile de Montmorlilon avec le chien Aleric qui entre en piste et se dirige quasi instantanément route de Montreuil-Bonnin. Alors que tombe la nuit, fraîche et humide à cause du crachin, l'hélicoptère de la gendarmerie de Tours arrive sur zone. Les hélices fendent l'air. Leur bruit et celui de la propulsion crèvent le silence d'une atmosphère glauque seulement teintée par la lumière d'un puissant projecteur qui balaie la terre de Latillé.

Depuis le début, le maire de notre commune, Simon Brie, est sur place. Au volant de sa voiture il fait d'incessantes allées et venues pour suivre la progression des recherches. L'ont rejoint ses adjoints, Régis Brault, Florence Marmain, Philippe Nivau puis la directrice de l'EHPAD, Sophie Pastilha. Attirée par l'effervescence qui règne près de la maison de retraite de nombreuses personnes viennent aux nouvelles. « C'est M. Liège ! Non, c'est pas vrai ! Un homme qui est d'une extrême gentillesse, qui vient quelquefois s'asseoir dans notre garage pour discuter avec mon mari. » Les témoignages de compassion fusent. Untel l'a vu "pas plus tard qu'hier". « Quand il est sur la route ou sur les chemins, on dirait qu'il promène sa canne » font observer quelques-uns, histoire de détendre l'atmosphère.

Une silhouette allongée

À 20 heures, les recherches sont interrompues. Elles doivent reprendre ce mardi, vers 8 h 30. Effectivement, elles reprennent sous le commandement du chef d'escadron, Stéphanie Vera, commandant la Compagnie de Gendarmerie de la Vienne.

Il est aux environs de 10 h, ce mardi matin 12 novembre 2013. L'hélicoptère de Tours ne viendra pas, le plafond est trop bas. Une équipe de plongeurs spécialisés de La Rochelle est en route vers Latillé pour y sonder l'Auxances, au cas où... Elle fera demi-tour...

Eh oui, il est aux environs de 10 h, ce mardi matin 12 novembre 2013. Aleric est resté au chenil montmorillonnais. Le brave chien a bel et bien besoin de repos. Son maître aussi, sans doute. Le maire de Latillé a réquisitionné les agents techniques de la commune pourp1130298.jpg prêter main forte aux gendarmes. Sébastien Minéo et François Berthou ont reçu pour mission de "patrouiller" à nouveau sur le CD 27. De regarder dans les "palisses" (haies) et les fossés. Sébastien est entré dans un champ, mais il n'a rien vu. En aval, un autre champ gorgé de maïs sur pied. C'est «La Plaine du Moulin à Vent». Jean-Claude Gourdon en est le propriétaire. Le sapeur-pompier volontaire, président de l'Amicale, s'y engouffre... Soudain, il aperçoit une silhouette allongée. Puis une tête qui se lève... M. Liège est là. Sain et sauf.

Sébastien n'a plus qu'à nous raconter...

Philippe Rivière

 

 M. Liège a été hospitalisé

 

L'ex disparu de la maison de retraite de Latillé, Monsieur Liège, était parfaitement conscient lorsqu'il a été retrouvé par Sébastien Minéo. Il avait froid, mais il n'était pas en hypothermie. Il souffrait du dos et des jambes. Quand Simon Brie s'est approché de lui, il a tout de suite reconnu le maire de Latillé.

M. Liège a été pris en charge par les sapeurs-pompiers de Latillé qu'ils l'ont conduit au CHU de Poitiers où quelques examens... et du repos ont sans doute du être nécessaires.

 

 

 

 

Latillé Actualités du 30 septembre 2013

École élémentaire de Latillé

Les enfants au sommet des Pyrénées

 

Du 23 au 28 septembre, la classe de CE2 / CM1 de notre école élémentaire a vécu une belle et joyeuse classe découverte dans les Pyrénées.

Ils étaient partis en fanfare, ils sont rentrés " heureux comme Ulysse ".

" Latillé Actualités " a suivi Samuel Bougrier, le directeur, et sa troupe d'une trentaine d'enfants et des accompagnateurs partis à l'assaut des Pyrénées, plus particulièrement à Suc-et-Sentenac dans l'Ariège. Le temps du séjour, l'ami Samuel a tenu un carnet de bord sur le blog de l'école. À voir les photos et à lire les commentaires du "dirlo" l'ambiance a été "intense mais joyeuse".latille-ecole-pyrenees.jpg
Le capitaine et ses matelots sont devenus des montagnards rompus à la vie en communauté et à la découverte d'un "autre" monde que d'aucuns n'ont peut-être pas eu l'occasion de reconnaitre le temps des vacances. C'est aussi cela l'école avec un grand «É» : l'instruction et cette science de l'éducation qui vous développent les enfants tant sur un plan intellectuel et moral que physique et comportemental. La pédagogie active et  expérimentale complète la bonne vieille pédagogie scolaire et ces deux-là contribuent à former les hommes et les femmes de demain.

Ainsi, l'équipe pédagogique de l'école élémentaire doit être félicitée comme elle le mérite car la concrétisation de ses projets doit largement apporter une part de rêve aux enfants. L'école est aussi là pour forger ces mêmes enfants à une jeunesse faite de curiosité et d'imagination. Et ils n'ont pas du en manquer au cours des randonnées pédestres, des repas face aux montagnes, tout comme lors de la célèbre chasse au "Dahu", qui rôde partout là où il y a de la joie et de la bonne humeur.

Imaginez-les encore, "nos" chers petits, partir "sur les traces des hommes préhistoriques et de leur art", s'envoler "sur le sentier des orris" où ils ont du avoir "la barraca" qu'ont les valeureux bergers dans les estives. Si chacun a ses propres émotions comme "chacun a son empreinte"  alors nos petites têtes blondes et brunes ont du imprimer toutes les marques de ces montagnes si belles et parfois si mystérieuses. Et peuplées d'une faune et d'une flore différentes de celles du Poitou.

Il a bien fallu que "l'Odyssée" pyrénéenne touche à sa fin. "Heureux qui comme Ulysse"  ayant réussi à fuir Calypso pour retrouver sa Pénélope, Sam et les siens sont rentrés à Latillé "avec le soleil et le vent, avec la pluie et le beau temps".

"Qu'elle est belle la liberté" chantait encore tonton Georges (Brassens). N'est-ce pas les enfants ? Alors, on dit merci qui ?...

Philippe Rivière

 

 

 

 

 

Latillé Actualités du jeudi 19 septembre 2013

Cyclo-cross FFV

Avec ou sans Sylvain Chavanel ?

 

Latillé sacrera le champion régional

dans le parc du château de la Chèze

Le dimanche 15 décembre prochain, dans le parc du château de La Chèze, il n'est pas exclu de voir l'actuel meilleur coureur cycliste français, Sylvain Chavanel, prendre part au championnat régional de cyclo-cross. Avec trois au quatre autres professionnels ...

article-chavanelok.jpg

Président du Comité Régional de Cyclisme, Michel Chavanel, le tonton de Sylvain, promet "qu'[il] va faire tout son possible" pour que son champion de neveu s'aligne au départ de l'épreuve qui va sacrer le champion Picto-Charentais de cyclo-cross 2013-2014. Sylvain Chavanel, six fois champion de France - cinq fois du contre-la-montre, une fois en ligne -, vainqueur de deux étapes du Tour de France en 2010, porteur du maillot jaune cette même année, après avoir revêtu le maillot à pois du meilleur grimpeur en 2007, disputera, ce 29 septembre, à Florence, la belle Italienne, le championnat du monde du contre-la-montre. Il pourrait bien venir ensuite à Latillé présenter le maillot de sa nouvelle équipe suisse, IAM, dont il portera les couleurs dès le 1er janvier 2014. La néo-formation du Châtelleraudais ne devant pas, à priori, être classée "World Tour" -la première division des équipes mondiales- Sylvain Chavanel sera sans aucun doute invité à participer à des "courses majeures" . Le championnat régional de cyclo-cross pourrait donc l'intéresser au plus haut point. Le (petit) malheur de Sylvain fera-t-il le (grand) bonheur de Latillé ?...

p1130220.jpg

En attendant sa décision, mardi dernier, à la mairie, le premier élu de la commune, Simon Brie, recevait les organisateurs de l'épreuve pour la signature de la convention. Autour de la table protocolaire, avaient pris place le jovial Michel Chavanel -déjà cité-, le non moins sympathique Joël Faugeroux, président du Cycle Poitevin, Francis Bobin et Madame Yannick Bigaud, respectivement vice-président et secrétaire du club à qui a été confié l'organisation de l'épreuve, ainsi que celle de Philippe Trochon, un p'tit gars de chez nous, passionné de cyclisme à l'image de toute sa famille, auquel les spécialistes ont donné la responsabilité du tracé du circuit. Le parc du château de La Chèze a été gracieusement mis à la disposition de la commune et des organisateurs par Philippe et Marie-Claire Alfroid, propriétaires, qui n'hésitent jamais à appuyer la dynamique locale.

Les travaux de cette rencontre, clôturée par le verre de l'amitié, ont évidemment porté sur l'organisation des cinq épreuves distinctes (voir tableau ci-contre) pour la délivrance des titres régionaux, et celles liées aux domaines technique, administratif et financier -1 309 € à charge pour Latillé.

p1130223.jpg

Si la participation de Sylvain Chavanel était officiellement confirmée ce serait un beau cadeau de Noël qui serait offert, avant l'heure, à ses nombreux supporteurs et à la cité latiliacoise. À défaut de nous faire «vivre une époque formidable», "Mimosa", l'imitateur de Bohringer nous offrirait un moment inoubliable.

Philippe Rivière

 Photo ajoutée : Sylvain Chavanel remporte le contre-la-montre des championnats de France, le 20 juin 2013, à Lannilis. DAMIEN MEYER / AFP

Catégories

Remise des dossards Heures de départ Durées
Pupilles H et D 12 heures 12 h 40 10 mn
Benjamins H et D 12 heures 13 heures 15 mn
Minimes H et D 12 h 30 13 h 30 20 mn
Cadets/Cadettes 13 heures 14 heures 30 mn
Juniors 13 heures 14 heures 40 mn
Juniors/Séniros Dames 13 heures 14 heures 40 mn
Espoirs/Séniors/Masters 14 heures 15 heures 50 mn

 

NB. La distance du circuit des championnats devra être comprise entre 2,5 km et 3,5 km. Le départ se fera sur route, à paértir de la grille de la conciergerie du parc du château de La Chèze. Ouverture de la permanence à 12 h.

 

 

 

Latillé Actualités du mercredi 11 septembre 2013

 

Anciens combattants

La journée des familles

 

p1130207.jpg

 

La section locale des anciens combattants de Latillé a fait sa rentrée, samedi dernier, à la salle des fêtes. L'ensemble de la Communauté s'est en effet réunie pour sa traditionnelle journée des familles où convivialité et bonne humeur participent "à l'indispensable et précieux devoir de mémoire". Ainsi, les invités ont pu prendre connaissance des différentes affectations des jeunes d'alors qui avaient été appelés à combattre en Afrique du Nord. Par ailleurs, un poignant hommage a été rendu à Mme Andrée Perreau, veuve de M. Gaston Perreau, ancien déporté, décédé en avril dernier.p1130206.jpg

Avant le déjeuner scellant et confirmant les liens d'amitié de la Communauté des anciens combattants, Jospeh Auger, Michel Blanchard et Lionel Gourdon ont reçu la médaille de fidélité de la fédération nationale pour, respectivement, 40 ans et 39 ans d'adhésion et de dévouement à la section de Latillé.

Autour du président Yvon Robin, de son vice-président Roger Hurtault, on notait, entre autres, la présence de Régis Brault et Florence Marmain, adjoints au maire de Latillé, Jean-Louis Pelvoisin, président départemental du mouvement, Jean-Marie Montoux, président de l'UDAC 86.

Ph.R.

 

 

Les adhérents sont devenus cuistots le temps de cette journée des familles.

p1130209.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Juillet 2013

 

24 juillet

 

 Latillé Actualités du mercredi 24 juillet 2013


 

Le lac d'Ayron avant... sa mise en eau

 

Hier, dans mon article intitulé " Le plan d'eau d'Ayron va-t-il se noyer ? ", je racontais les palabres qui auraient, soit-disant, alimenté le projet de l'étang de "Fleix" à Ayron.

Mon ami, Michel Cacault, passionné de photos, m'a adressé les documents ci-dessous qui mettent en images le site avant sa mise en eau. Bien qu'ils ne soient pas datés, je pense que les clichés en question ont du être pris au cours de l'année 1973.

Un grand merci à Michel pour ces souvenirs photographiques qui vont en intéresser plus d'un.

Ph.R.

 

 

23 juillet

 

Latillé Actualités du mardi 23 juillet 2013

 

Ayron

 

Le plan d'eau va-t-il se noyer ?


 


 

Le plan d'eau d'Ayron est-il en train de boire le bouillon à l'aube de ses 40 ans ? Depuis 1974, ce lac artificiel a souvent suscité des polémiques. Il s'en serait dit des "choses"...

Avant même sa création, en 1974, le plan d'eau d'Ayron faisait déjà des remous. Presque 40 années plus tard, en lisant l'article de ce jour sur la Nouvelle République et Centre Presse, titré « Quel avenir pour le plan d'eau ? », je m'aperçois que cet étang artificiel continue à faire des vagues. Les élus de 2013 ne sont pas pour grand chose dans cette houle qui fut parfois forte parfois plus faible. Reste que c'est à eux d'assumer l'onde de choc provoqué dans le début des années 70.

À l'époque, le projet avait, comme de bien entendu, ses supporteurs et ses détracteurs. J'irais jusqu'à écrire que les futurs jeux d'eau s'étaient rapidement mués en jets de gentilles invectives entre Latillé et Ayron. Plutôt entre les deux maires respectifs de l'époque, Robert Gerbier et Robert Liège. Chacun voulait le lac dans sa commune. Chacun avait ses arguments, valables ou non, qui n'échappaient pas à la vindicte populaire. Les uns prétendaient que le débit de la Vendelogne n'était pas assez important pour alimenter le plan d'eau. Ils avançaient aussi que la terre était perméable. Les autres voyaient en "Fleix", lieu qui accueillit finalement l'étang, un atout majeur : sa proximité avec la route nationale. Les touristes allaient trouver ici un charmant lieu de villégiature capable, entre autres, de maintenir à flot l'économie cantonale.


 

À entendre les commentaires d'alors, les deux principaux protagonistes en seraient venus, dit-on, à en commettre une affaire personnelle. Il se rapportait que Robert Gerbier, par ailleurs conseiller général, pharmacien de son état, et Robert Liège, patron d'une usine spécialisée dans la fabrication de chaussures, étaient diamétralement opposés politiquement. Puis vint, d'après les témoignages d'alors, des fumeux "contes"  d'apothicaire. Comprenez par là "une menace" d'ouverture d'officine à Ayron pour concurrencer celle de Latillé. Info ou intox ? 

Latillé continuait à plancher sur deux projets de plan d'eau alimenté par l'Auxances : le premier aurait pu voir le jour sur un site de "Cache-Grenouille", le second aurait baigné des champs entre Chiré et Latillé, à hauteur de "la Côte des Chailles" (Ndlr : "Piloué"). Ayron maintenait le sien à "Fleix". Ayron l'emporta sur les deux tableaux, à savoir lac et pharmacie.

Situé dans un cadre très agréable, et géré par le SIVOM (Syndicat intercommunal à vocations multiples) que présidait alors Aimé Fossier, maire de Vouillé,  le lac se mit à avoir des fuites au grand dam du président et de ses pairs. Il fallut colmater tout  son fond ce qui raviva les discordances et dut coûter très cher à la collectivité et aux contribuables.

Aujourd'hui, si un arasement total devait être finalement retenu, le résultat serait sans doute ressenti comme un vrai déluge. Triton et sa conque n'y pourraient rien. La musique serait triste. C'est un grand vaisseau qui coulerait...

Philippe Rivière


 

 

 

18 juillet

 

Latillé Actualités du jeudi 18 juillet 2013

Latillé

Nécrologie

L'abbé René Nouzille

Suite à notre information d'hier concernant le décès du père René Nouzille, survenu le 16 juillet au CHU de Poitiers, à l'âge de 85 ans, "Latillé Actualités" vous informe que ses obsèques seront présidées par le père Bernard Chataignier, vicaire épiscopal, en l’église de Latillé, le samedi 20 juillet à 14 heures.

Son corps sera inhumé près de ses parents à Benet (85).


 


 

Biographie :

 

Né à Niort le 20 mars 1928.

Ordonné prêtre à Notre-Dame de Niort le 1er février 1953, il fut nommé vicaire à Châteauneuf de Châtellerault ; puis, en 1954, vicaire à Civray.

En 1957, curé de Biard.

En 1962, il fut chargé de l’aumônerie du Lycée technique des garçons à Poitiers.

En 1968, curé de Chasseneuil-du-Poitou.

En 1973, curé de la Cathédrale Saint Pierre et de Sainte-Radegonde à Poitiers

En 1985, curé de Couhé-Vérac.

En 2000, au secteur pastoral de Plaine et Gâtine, en résidence à Latillé.

Il assurait en même temps l’aumônerie du Secours catholique pour la Vienne.

 (Source diocésaine)

 

18 juillet

Latillé Actualités du jeudi 18 juillet 2013

Réaction

Le refrain du tennis


 

"  La Pacifique Tennis de Latillé " fait des remarques récurrentes. Ça devient lassant, et j'ai envie de dire : "assez !"

Ce matin, en parcourant les sites en ligne de "La Nouvelle République" et de "Centre Presse", je m'attarde sur l'article titré : «Latillé - 104 joueurs au tournoi jeunes». Ce qui est très louable. Un tournoi qui s'est déroulé du 6 au 14 juillet et qui, visiblement, n'a pas attiré beaucoup de public. «Trop peu de spectateurs» regrettent les organisateurs dans  le compte-rendu de la presse locale. Sans doute ont-ils raison ! C'est le second regret de ces mêmes organisateurs qui devient très lourd. «Il manque toujours des courts couverts à Latillé».Halte au feu des balles jaunes ! Voilà des années et des années que "La Pacifique Tennis de Latillé" nous sort le même refrain. L'association s'imagine quoi ? Que Latillé est une ville de plus de 100 000 habitants ? Qu'elle a les moyens financiers de transformer en réalité tous les rêves de ses concitoyens ? La commune le voudrait sûrement, mais il faut être réaliste. Avec à peine quelque 1 500 âmes, le village a sans doute d'autres chats à fouetter quant à la gestion des finances publiques. D'autant que notre petite cité possède déjà des infrastructures sportives que des communes de même taille nous envieraient sans doute, si on les répertoriait sur le territoire national.

Je pose les questions suivantes : 1) combien coûterait la construction d'un ou de plusieurs courts de tennis couverts ? 2) La somme totale  représenterait  quelle participation pour chaque tête d'habitant ? 3) Quelles sont les retombées attendues ? 4) À qui profiteraient ses éventuelles réalisations ? ... À des jeunes «venus des départements limitrophes voire de la Gironde, une fois l'année ?». À des centaines de nouveaux adhérents au club qui, ainsi, «soutiendraient l'activité économique» ? Quelle activité économique ? Il n'y en a pratiquement plus ! Non, tout cela me fait rire et relève plus d'un discours politico-associatif dont je ressens la lourdeur et un certain désappointement. D'une part, il ne faut pas tout mélanger, et, d'autre part, à l'heure où un gouvernement de gauche appelle les Françaises et les Français à se serrer la ceinture, Latillé ne va pas demander à sa population de faire un régime amaigrissant histoire de nourrir la passion de quelques-uns des siens. Il faut être réaliste. Ou sinon, demain, les footballeurs vont pleurer pour avoir cinq terrains de plus, les nageurs pouvoir faire des brasses dans une vraie piscine, les cavaliers galoper dans un centre équestre, les cyclistes pédaler dans un vélodrome, et j'en passe.

Non, non, je le dis clairement : "faut pas vouloir...."

Philippe Rivière

 

 

 

14 juillet

 

Quand ont été créés les feux d'artifice et pour quelles occasions ? Telles sont les questions auxquelles répond "Latillé Actualités" en ce 14 juillet 2013.

 

Ce soir - hier soir dans bon nombre de villages - vous allez en prendre plein les mirettes et les esgourdes !  Grâce ou à cause -c'est selon - aux (des) feux d'artifice qui vont éblouir les grands et les petits. La France célèbre SA fête nationale.

Avant qu'ils ne deviennent source de réjouissances les feux d'artifice étaient des... outils de guerre. Ou plutôt, ils servaient à intimider l'ennemi sur les champs de bataille. En effet, des petites bombes composés de bambou séché étaient jeté dans le feu et éclataient sous l'effet de la chaleur. Effet garanti : les adversaires sursautaient et s'éloignaient. Il est important de préciser que ce sont les Chinois qui, au 2ème siècle avant Jésus-Christ, inventèrent les tout premiers explosifs. Au 6ème siècle de notre ère, ces mêmes Chinois découvrirent la poudre noire, mélange explosif composé de salpêtre, de soufre et de charbon de bois, lequel, une fois enflammé, dégageait des gaz capables de propulser des projectiles. Ainsi lancèrent-ils sur leurs ennemis des flèches enflammées qui étaient catapultées par des petites bombes mises à feu - c'est le cas de le dire - grâce à la fameuse poudre noire en question. Un siècle plus tard, les asiatiques améliorèrent encore le système en concevant des fusées qui renfermaient un liquide concocté de résine, de soufre, de bitume et de salpêtre. Ces fusées étaient parfaitement fixées dans le sol et elles crachaient alors des averses de flammes qui dissuadaient l'ennemi de s'approcher plus avant.

Marco Polo, célèbre marchand et explorateur né à Venise en 1254, atteignit la Chine en empruntant la fameuse route de la soie. De l'un de ses nombreux voyages, il rapporta non moins fameuse poudre noire. L'Europe d'alors ne sait pas encore que les feux d'artifice vont devenir autant spectaculaires que populaires. Deux siècles après la disparition de l'illuste vénitien († 1324), l'Italie combine les premières fusées colorées. En 1540, les Italiens se sont rendu compte que certains sels minéraux enflammés produisaient des effets de couleur. Les belles bleues, vertes et rouges sont nées...

La France adopte le spectacle en 1612. Et quel spectacle puisque ce sont de grandioses  feux d'artifice qui couronnent le mariage de Louis XIII avec Anne dAutriche. Le premier accident du aux feux d'artifice est daté de 1739 lorsqu'au cours de festivités bien françaises des artificiers, voulant se concurrencer, mettent à feu leurs pièces tous en même temps. Le bilan sera lourd : 40 morts.

Bonne fête du 14 juillet à tous et bon feu d'artifice !

Article très largement inspiré par le site chez.com

 

En bref:
 

  • Les feux d'artifice éclatent à une altitude variant entre 50 et 250 m du sol.

  • De nos jours les artificiers utilisent des ordinateurs pour programmer les allumages des pièces pyrotechniques; autrefois on enflammait la mèche à la main.

 

 

5 juillet

 

Latillé Actualités du vendredi 5 juillet 2013

Ce matin, "Latillé Actualités" a reçu, d'un correspondant identifiable, mais demandant que soit respecté son anonymat, le communiqué repris texto ci-dessous qui concerne les difficultés que pourraient rencontrer, d'après ce même correspondant, les Transports Chargelègue de Vasles (Deux-Sèvres).

Dans l'après-midi, nous avons contacté Chargelègue par téléphone. Le responsable étant absent, notre interlocutrice " n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet.".

"Latillé Actualités" s'est alors tout naturellement tourné vers le Groupe Keolis auquel appartiennent les Transports Chargelègue, et plus particulièrement, vers la directrice de la communication. Nous n'avons eu que la messagerie. Nous nous sommes adressé à "Kablé Communication Finance", Agence de communication de "Keolis", qui, malgré sa meilleure volonté,  n'a pas été en mesure de nous renseigner.

Ph.R.


 

« AVIS D’OBSÈQUES »

 

« Une entreprise de la région se meurt mais personne n'en parle. »

 

« Dans l'anonymat le plus complet, l'Entreprise Chargelègue, de Vasles dans les Deux Sèvres, ferme ses portes, sans bruit.

Suite aux adjudications des lignes de transports scolaire(sic), la décision des Conseils généraux des Deux Sèvres et de la Vienne a entraîné la fermeture de cette entreprise et par la même occasion la mise au chômage de plusieurs de ses employés.

Aucun de nos élus n' a bougé le petit doigt. Ils vous diront bien sure (sic) que les conducteurs de cette entreprise ne seront pas touchés . C'est vrai . ( nous resterons très vigilant (sic)sur ce point) Les entreprises qui ont obtenus (sic) les marchés sont obligées (sic) de les embaucher .

Mais les autres: trois mécanos, une secrétaire , une comptable et un responsable d'exploitation. Que vont-ils devenir ? »

 

 

Latillé Actualités du vendredi 5 juillet 2013

Latillé - Travaux rue du Petit Bourg et avenue de la Plaine


 

Pour mieux évacuer les eaux


 

Depuis plusieurs semaines déjà, l'entreprise "Arlaud-Iribarren TP" de Saint-Maurice La Clouère, réalise d'importants travaux d'évacuation des eaux, depuis le cimetière, avenue de la Plaine, et jusqu'au pont, rue du Petit Bourg. Hier après-midi, nous sommes allé à la rencontre de Pierre Coulon, chef de chantier, et de deux de ses collègues, Arnaud Durand et Serge Lelong. Le trio, souvent renforcé de deux ou trois autres ouvriers, a ouvert la chaussée sur quelque 500 mètres en creusant d'importantes tranchées lesquelles, dans un premier temps, reçoivent des canalisations en PVC de 250  pour les eaux pluviales qui se jetteront directement dans l'Auxances, via le passage de l'ancien gué.

En prolongement de ces travaux, l'entreprise "Arlaud-Iribarren TP" engagera la mise en œuvre de l'assainissement  sur la même portion. Pour cela, elle utilisera une technique efficace et durable qui comprendra, entre autres, la pose sur 80 mètres de long d'environ  35 lourds dallots de plus d'une tonne.


 

Sur le chantier, Pierre Coulon et ses compagnons ne chôment pas car la fin des travaux est prévue pour fin juillet, début août. L'ambiance est très professionnelle, solidaire et très saine de même que le sont les relations avec les riverains. Dans l'ensemble, l'équipe ne rencontre pas de problèmes avec les usagers de la route même si certains ne peuvent plus se fier à leur GPS à cause des déviations mises en place. La circulation est réglée par alternance à l'aide de feux bicolores ce qui occasionnait, hier, de mini-bouchons à l'intersection des CD 62 (Chiré) et CD 27 (Ayron) et plus précisément pour le franchissement du pont.

À regretter, toutefois, les vols - de nuit - de divers outillages et sacs de ciment, entre autres, sur le chantier pourtant si bien mené et tenu par l'entreprise "Arlaud-Iribarren TP" méritant parfaitement la confiance qui lui a été faite.

Ph.R.

 

 

2 juillet

 

Latillé Actualités du mardi 2 juillet 2013


 

Et dire qu'il y en a encore qui n'ont rien compris ! Près de chez moi, à côté d'un des conteneurs de la rue de la Verminette, il a été déposé un petit tas de déchets verts qui pourrissent lentement mais sûrement, un sac d'herbe, et un carton.

Pourtant le conteneur du Vouglaisien, Communauté Propre, comporte des pictogrammes suffisamment explicites : "Non au déchets verts, non aux déchets en vrac, emballages ". Mais voilà, il existe toujours des imbéciles qui sont bien loin de se comporter en citoyens responsables, hélas. Ces gens-là n'ont pas d'excuses. Il y a la déchetterie (route de Benassay) et, pour les personnes n'ayant pas de moyens de locomotion, la mairie a mis en place un service gratuit de ramassage des déchets verts. On ne va tout de même pas mettre un gendarme au pied de chaque conteneur ?!...

Ph.R.

 


 

 

 

1er juillet

 

1er juillet : Latillé fête le patron de la paroisse

Saint Cybard

Moine près d'Angoulême 

(✝ 581)


 

Aujourd'hui, 1er juillet, les Cybard sont à l'honneur. C'est leur fête. Certes, le prénom n'est plus usité, mais il est fidèlement lié à Latillé, avant même la Révolution, à l'époque où la paroisse lui fut dédiée.

Il y a quelques années, quand la kermesse avait pour cadre le magnifique parc du château de La Chèze, le premier dimanche de juillet était inscrit au calendrier de cette manifestation annuelle, ce jour du Seigneur étant le plus proche de la fête de Saint-Cybard. La kermesse a disparu et Saint-Cybard est tombé dans l'oubli. Il est vrai que le moine ermite ne fit pas grand bruit tout au long de sa vie. Celle-ci est brièvement décrite par le site nominis.cef.fr comme vous le lirez ci-après. Nos anciens de Latillé prétendaient que Saint-Cybard protégeait Latillé des violents orages. J'espère que "notre " Patron continuera de nous épargner les foudres...du ciel. À tout le moins, les Latiliacois seraient aussi et avant tout protégés des colères de Zeus par le Terrier du Fouilloux, culminant à 272 mètres d'altitude, assurent d'autres anciens, grands "météo-oronymes" devant l'Éternel. Il est vrai que si Saint-Cybard est au ciel, la Gâtine de Saint-Martin-du-Fouilloux n'est qu'à quelques coups d'aile de notre clocher. Remarquez que notre commune est très très souvent épargnée par le tonnerre. Ainsi soit-il !

Ph.R.

Ce que dit nominis.cef.fr

Il vécut trente-neuf ans en reclus, adonné entièrement à la prière, et enseignant à ses disciples qui s'en inquiétaient: “La foi ne craint pas la faim”. Il distribuait aux pauvres tous les dons qu'on lui destinait. 
Contemporain de Radegonde et de Venance Fortunat, natif du Périgord au VIe siècle, Cybard entra tout jeune dans un monastère. Ordonné prêtre, il vécut près d'Angoulême une vie d'ascèse et de prière. Une abbaye fut construite sur le lieu de son ermitage après sa mort, le 1er juillet 581. (diocèse de Poitiers- quelques saints du Poitou et d'ailleurs)

L'abbaye qui fut construite sur le lieu d'ermitage de Cybard après sa mort (photo wikimedia.org)


Des internautes nous signalent: "Saint-Cybard est le nom d'un quartier d'Angoulême. Cybard, d'origine périgourdine, moine à Sessac, reclus près d'Angoulême pendant 44 ans, fut ordonné prêtre par saint Aptone, évêque d'Angoulême. Une église lui est dédiée à La Rochefoucauld, près d'Angoulême. Patron du diocèse d'Angoulême"
"Dès avant la Révolution, l'église de Latillé 86190, dans la Vienne, est dédiée à Saint-Cybard, patron de la paroisse. Dans le choeur, un vitrail représente le Saint Patron."

Voir aussi Saint Amant de Boixe

Martyrologe romain

Dates de Fête

1 juillet, Fête Locale
 
 
 
Ce que dit Histoire Passion


SAINT CYBARD, SANC TUS EPARCHIUS, fondateur et premier abbé, naquit vers 504, selon la croyance commune, à Thémolac en Périgord, de Félix, surnommé Aureolus, et de Principie. Il fut d’abord secrétaire de Félicissime, comte ou gouverneur de Périgueux, son aïeul, puis religieux au monastère de Sessac [24] en Saintonge, où il passa cinq ans selon les uns, vingt-deux ans selon les autres. Il vint à Angoulême en 542, sous l’évêque Aptone II, qui, secondant son désir de vivre en reclus, lui donna pour demeure une grotte creusée dans le roc, sous les murs de la ville, du côté du nord. Il vit promptement de nombreux disciples se grouper autour de lui et former la communauté qui le prit pour conducteur et père. Il mourut dans sa grotte en 581

Cybard vécut en reclus dans cette grotte (Photo wikimedia.org)

. Sa vie a été écrite en 1851 par le pieux et savant évêque d’Angoulême, Mgr Cousseau. Elle l’avait été déjà par l’évêque Hugues Ier, de 973 à 990.

 

 

Allocations, TVA, prix... ce qui change au 1er juillet

Hausse des allocations chômage, déblocage de l’épargne salariale, mais aussi alourdissement des tarifs du gaz et des fourrières. Le point sur les évolutions du 1er juillet.

 

 

 


 

A compter du 1er juillet, l'allocation chômage est revalorisée. Cet ajustement concerne l’allocation minimale et la partie fixe de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE).

 

TROIS GRANDS DOMAINES CONCERNÉS
ÉCONOMIE

Smic : pas de coup de pouce
Contrairement à juillet dernier, François Hollande a annoncé que le smic ne bénéficiera pas d'un coup de pouce supplémentaire.

CMU-C et ACS : revalorisation des plafonds de ressources
Les plafonds de ressources pour obtenir la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire) et l'ACS (aide pour l'acquisition d'une assurance complémentaire santé)sont relevés de 8,3 %.

 



- Plafond pour la CMU-C et l'AME* : 8 592,96 € par an**
- Plafond pour l'ACS : 11 600,49 € par an**

Cela devrait permettre à 750 000 personnes supplémentaires de bénéficier d’une aide à la complémentaire santé.

Allocation chômage : revalorisation de 0,6 %
La revalorisation concerne l’allocation minimale et la partie fixe de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE).
- L’allocation minimale passe de 28,21 à 28,38 € par jour.
- La partie ixe de l’ARE passe de 11,57 à 11,64 € par jour indemnisé. Elle s’ajoute à la partie proportionnelle de l’allocation qui équivaut à 40,4 % de l’ancien salaire.

* Aide médicale de l'Etat.
** Pour une personne seule en métropole.


FISCALITÉ
Services à la personne : la TVA passe à 19,6%

Le taux de TVA applicable aux entreprises d’aide à la personne passe de 5,5 % ou 7 % (selon les cas) à 19,6 % pour cinq activités.

Taxation des CDD de courte durée
La cotisation patronale à l’assurance chômage passera
- De 4%à 7%pour les CDD d’une durée inférieure à un mois.
- A 5,5% pour les CDD d’une durée comprise entre un et trois mois.

Six mois pour débloquer 20 000 € d’épargne salariale
Jusqu'au 31 décembre 2013, les salariés bénéficiant d'une épargne salariale peuvent débloquer 20000 €. Ils ne seront pas imposés sur cette somme, mais les contributions sociales (15,5 % sur les gains) seront prélevées.
Les sommes débloquées par anticipation doivent servir à «financer l’achat d’un ou plusieurs biens ou la fourniture d’une ou plusieurs prestations de service ».

CONSOMMATION
Le prix du tabac augmente

Le relèvement du prix du tabac prendra effet au 15 juillet. Il représentera un surcoût de 20 centimes par paquet et de 40 centimes pour le tabac à rouler.

Baisse des coûts des appels,SMS et connexions Internet en Europe
Si vous vous déplacez au sein de l’UE, passer ou recevoir des appels depuis un téléphone mobile coûte désormais moins cher.
- Passer un appel : 24 centimes HT par min
- Recevoir un appel : 7 centimes HT par min
- Envoyer un SMS : 8 centimes HT
- Télécharger des données ou naviguer sur Internet : 45 centimes hors taxe le Mo
Par ailleurs, la marque France Télécom est définitivement remplacée par celle d'Orange. Cela ne change rien pour les clients. En revanche le nom de l'opérateur historique disparaît du CAC 40.

Le gaz plus cher
Les tarifs réglementés du gaz augmentent de 0,5 % pour les particuliers. A l'inverse, les tarifs applicables aux professionnels diminuent de 0,7 %.

 

SOURCE : leparisien.fr

 

 

 

 

 

Touchant tableau


Dimanche dernier, de ma fenêtre, j'ai assisté à une émouvante scène de tendresse entre un jeune enfant et un chat. Le garçonnet et le félin se baladaient rue de la Verminette, chacun de son côté. Soudain, le gamin s'assit sur la bordure du trottoir et commença à vouloir jouer avec le félidé en agitant doucement un morceau de branche qui lui tendait les bras. Finalement, le chat se prit au jeu puis vint chercher des caresses que son jeune ami lui distribua avec générosité. Oui, ce fut un touchant tableau.p1130213.jpg

 

p1130210.jpg

 

p1130211.jpg

 

Taper la discute dangereusement

p1120871.jpg

Taper la discute à l'intersection de la rue de la Verminette et celle de la résidence du Parc voilà quelque chose que je n'ai jamais fait. Non, je rigole. J'y suis passé comme tout le monde ou presque. Dire que c'est un constat qui respire la prudence serait excessif. En tous les cas, faisant fi des sens de circulation, les deux copines ont "taillé une bavette" sans le moindre complexe. Vrai, nous sommes à la campagne. Ce serait plus compliqué sur les Champs Élysées. Mais y'a pas de quoi crier au scandale non plus. Quoique, si d'aventure des jeunes s'offraient le même luxe, qu'en penserions-nous ?...

p1120875.jpg

 

 

Funambules sur les toits

p1120813.jpg

 

p1120814.jpg

 

p1120816.jpg

 

p1120808.jpg


Les ouvriers du bâtiment n'ont vraiment pas un métier facile. Ce jeudi 30 mai 2013, c'est sous un rideau de pluie que deux couvreurs sont intervenus sur le toit d'une maison de la résidence du Parc. On aurait dit des funambules. Chapeau, les gars !

 

 

Un chien dehors

p1120708.jpg


Voilà bien longtemps que nous sommes tombés dans le panneau ! Nous avons un printemps de m.... qu'il faudra mettre à la poubelle de nos souvenirs. Comme on dit : "c'est un temps à ne pas mettre un chien dehors". Eh ben si ! Faut bien faire pisser Mirza !

 

Dans le vent !

eoliennes-vues-de-fenetre-2.jpg

Hier 8 mai, à 20 h 47, le soleil couchant balayait le parc éolien du Rochereau. Notre œil fut attiré par le reflet des rayons de l'astre solaire sur deux éoliennes. Rapide comme le vent (enfin presque), nous avons saisi l'appareil photo. Les pales des hélices brillaient...

 

Jour de pluie

 

Réunion sous la pluie

p1120615.jpgV'là des gars qui se mouillent ! S'il y en a un qui n'a pas les deux pieds dans le même sabot, dans notre commune de Latillé, c'est bien Didier Fillon, responsable des services techniques. Travailleur infatigable, en toutes circonstances, il assistait à une réunion de chantier, aujourd'hui, rue de la Verminette. Sous une pluie battante. Ces trois autres compagnons d'infortune n'étaient pas plus au sec que lui. Sans vouloir donner l'impression de le flatter, je redis combien Didier est un type formidable qui répond présent, à n'importe quel moment, dès qu'on le sollicite. Si j'ai "volé" cette photo c'est avant tout pour lui rendre un hommage amplement mérité.

Ph.R.

 

Les cyclos de papy

p1120611.jpgLe 6 avril dernier, plusieurs pelotons de cyclotouristes ont emprunté la rue de la Verminette venant des Essarts. Je les ai vus et ils m'ont vu ! Même qu'un des leurs m'a sapé le moral. " Eh les gars ! Regardez le papy qui nous prend en photo ! Bonjour papy ! " J'ai levé la main, refermé la fenêtre et me suis retourné pour..."pleurer" sur mon appareil photo. Papy ne sait pas faire de résistance aux émotions fortes.

Ph.R.

 

 

 

p1130114-1.jpg

 

 

 

 

Qu'il y ait encore des imbéciles d'usagers, qui confondent la place Robert-Gerbier avec une voie de circulation, ne m'étonne pas. Motorisés ou pas, sur deux ou quatre roues, ils se permettent tout et n'importe quoi au péril de la vie des riverains et des piétons de passage. " Le temps ne fait rien à l'affaire quand on est c.. on est c.. " a écrit et chanté tonton Georges.

Dans notre quotidien déjà bien (trop ?) policé, vient de s'ajouter un panneau de limitation de vitesse à 30 (?) accompagné d'une information de la mairie. Mais, n'eut-il pas été plus judicieux voire en tout cas plus plaisant et plus gracieux de positionner ledit panneau à l'entrée de la place plutôt que de le plaquer en bordure d'une habitation, ce qui défigure le cadre fleuri de l'environnement immédiat ? Il faut toujours chercher à joindre l'utile à l'agréable.

Ph.R.

 

 p1130096.jpg

 

 

 

Latillé Actualités du mardi 4 juin 2013

Le café près du champ de foire

 

Dimanche dernier, en cours d'après-midi, tout en profitant du soleil qui daignait enfin pointer son nez, je me suis déplacé vers la place du champ de foire. Elle était vide comme l'était l'ancien boulodrome du café Poudret. Ici et là, au cours du vingtième siècle, on y connut le marché aux bestiaux, et dans la dernière décennie du millénaire, des parties acharnées de boules en bois. Y succédèrent quelques parties de pétanque en famille puis, enfin, ce fut la mort complète du lieu. Le café fut transformé en appartements et le boulodrome devint un espace, servant parfois de parking, petit à petit grignoté par les lauriers.

Ph.R.

p1120859.jpgAutrefois, se tenait ici le marché aux bestiaux. On appelait l'endroit le "pré de la commune". Il y avait de l'herbe et des barres de fers auxquelles étaient attachés les animaux.

p1120862.jpgMaintenant que les marchés et les foires n'existent plus, ne pourrait-il pas être envisagé ici un peu moins de bitume et un peu plus de verdure ? L'environnement scolaire y gagnerait en qualité. D'autant plus que les riverains du "Bardeau" délaissent ce parking et préfèrent encombrer dangereusement la rue Clemenceau. Enfin, pour ce que j'en dis...

Voici ce qu'est devenu le boulodrome de l'ancien café Poudret. Le dimanche après-midi on y jouait à la boule en bois et les parties étaient parfois très acharnées. De tous temps, il y a eu des grandes gueules et des mauvais perdants. Tant bien que mal les joueurs se rabibochaient malgré tout autour d'un "canon" servi par Denise et Raymond...

 

 

 

 

 

Latillé Actualités du jeudi 16 mai 2013

Notre ami visiteur nous a fait parvenir un début de réponse au " KIKOLÉ ". Nous le remercions.

Vous allez donc voir ce que vous allez voir...ci-dessous.

Nous pouvons supposer que " Parc à girafes " a été réalisé par des enfants dotés de très bons coups de crayons. Nous les félicitons. Il nous ont intrigué et il nous font rire ! Voilà de quoi leur adresser mille bravos et de chaleureux remerciements pour cette heureuse initiative.

 

100-3193.jpg

 

100-3194.jpg

 

100-3195.jpg

 

100-3196.jpg

 

 

Latillé Actualités du vendredi 19 juillet 2013

Kikolé ?

" Tessybelle "...gueule !

Du nouveau au Parc à Girafes de Latillé 

Les premières girafes de Latillé : sans doute rabougries par le froid et l'exces d'eau du printemps, et puis racornies par la canicule soudaine de ces derniers jours,  les premières girafes n'ont plus ni cou ni tâches, à moins qu'il s'agisse d'une espèce rare de "petites brunettes à cornes rondes"...

 

Dernièrement est arrivée une nouvelle, la grande Tessybelle,  très calme, elle se laisse prendre en photo, mais ne daigne même pas tourner la tête. Elle nous prend de haut : un rien bêcheuse Tessybelle ?

Texte et photos fournis par un fidèle visiteur. " Latillé Actualités " le remercie vivement.

 

latille-parc-a-girafes-2.jpg

latille-parc-a-girafes.jpg

 

latille-parc-a-girafes-1.jpg

 

latille-parc-a-girafes-3.jpg

 

 

 

Latillé Actualités du mardi 14 mai 2013

 

Kikolé ?

100-3189.jpg

Voici une photo que " Latillé Actualités " a reçu de l'un de ses fidèles visiteurs.

Comme lui, nous nous demandons ce que peut bien signifier ce panneau. Est-ce une nouvelle attraction prévue à Latillé ? En tout cas, la publicité fait mouche sur le CD 62 Latillé - Chiré-en-Montreuil. Si vous en savez plus, merci de nous faire part de vos informations.

Si comme ce fidèle du site vous "tombez" sur des "choses" insolites ou curieuses n'hésitez pas à nous les faire parvenir à l'adresse qui va suivre. L'anonymat sera toujours respecté. D'avance merci. phrivi@hotmail.com

Ph.R.

 

 SOURCE : hcsp.fr

Cas groupés d’oreillons en collectivité : conduite à tenir

 

Date du document : 11/07/2013

Date de mise en ligne : 19/07/2013

Depuis ces derniers mois, plusieurs épisodes de cas groupés d’oreillons dans des collectivités de grands adolescents et/ou jeunes adultes ont été signalés en France. Des événements similaires ont également été rapportés dans différents pays.

La vaccination contre les oreillons a été introduite dans le calendrier vaccinal français en 1986 avec le vaccin combiné rougeole, oreillons, rubéole. Le schéma vaccinal actuel comporte l’administration d’une 1ère dose à l’âge de 12 mois et d’une 2nde dose entre 16 et 18 mois.

Le Haut Conseil de la santé publique ne recommande pas l’administration en population générale d’une troisième dose de vaccin rougeole, oreillons, rubéole.

Il recommande en situation de cas groupés d’oreillons dans une collectivité (école, université, internat, caserne, club sportif…), que :

  • 2 à 3 cas soient documentés sur le plan virologique par un diagnostic moléculaire (PCR) ;
  • des investigations permettent de connaître le statut vaccinal (nombre de doses et dates des vaccinations) des personnes atteintes et non atteintes et de faire une mise à jour si nécessaire ;
  • une 3e dose de vaccin soit systématiquement proposée aux personnes déjà vaccinées à 2 doses et dont la 2nde dose a été administrée depuis plus de 10 ans.

Le HCSP rappelle que, chez les personnes ayant été en contact avec un patient présentant les oreillons en phase de contagiosité, les mesures de prophylaxie post‑exposition (vaccination ou immunoglobulines), de même les mesures d’exclusion de la collectivité, n’ont pas fait la preuve de leur efficacité.

 

hemeride.com

Les photos sont sourcées Wikipédia

 

 BILLETS

 

 

Latillé Actualités du lundi 9 septembre 2013

Changement de cap

Les gens n'ont aucun scrupule

 "Latillé Actualités" change de cap. Si ce n'était à cause de motifs pécuniaires, le site aurait même carrément changé de nom tant il est vrai qu'il n'obtient guère d'adhésion aux plans municipal et associatif sur Latillé. Exceptions faites pour la section des anciens combattants, les parents d'élèves, les collectionneurs de "Latiyakolexion" et la communauté paroissiale qui s'appuient sur "Latillé Actualités" pour annoncer leurs divers rendez-vous. Exit aussi les sapeurs-pompiers qui, malgré la promesse verbale -hélas sans suite- du (l'est-il toujours ?) caporal Christophe Hervé, n'ont pas cru devoir présenter leur nouveau chef de centre à votre site préféré. Pas plus d'ailleurs que de l'informer sur les activités liées à leur mission. Tout cela, évidemment, échauffe un peu notre esprit, mais après tout est-ce bien utile d'avoir des remords et des regrets vis à vis de gens qui n'ont aucun scrupule ?

A la décharge de tous ces acteurs locaux, j'avais précisé, sentant le vent venir, que "Latillé Actualités" ne parlerait d'eux que sur "commande" tant mes initiatives et mes articles étaient sujets à controverses saupoudrées parfois d'insultes et de menaces, entre autres de procès, à l'image de la Communauté de communes du Vouglaisien, par la voix de son président, Jacques Deschamps, et des Donneurs de sang bénévoles de Latillé, par lettre recommandée du président Robert Daugé.

Donc, "Latillé Actualités" va se contenter d'articles et de billets d'humeur suivant ce que m'inspireront les actualités internationale, nationale, régionale, départementale et locale -dans le sens vouglaisien du terme et pas seulement latiliacois. Avec, volontairement, une tendance satirique à l'égard de ce "monde" qui se prend tant au sérieux alors qu'il est affreusement risible voire ridicule. Et qu'il pèche par un excès d'orgueil à faire vomir...

Vous ne trouverez plus sur "Latillé Actualités" les propositions de sorties pour lesquelles La Nouvelle République et Centre Presse font très bien le job. Pour Latillé, référez-vous au site de la mairie.

Philippe Rivière

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 01/05/2017